Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Conseil Candidat

Entretien d’embauche :
les 10 questions illégales

L’entretien d’embauche est par définition le moment durant lequel le recruteur va poser des questions au candidat afin de valider l’adéquation entre celui-ci et le poste proposé. Il n’en reste pas moins que les questions posées doivent rester dans le cadre professionnel …

L’entretien d’embauche est par définition le moment durant lequel le recruteur va poser des questions au candidat afin de valider l’adéquation entre celui-ci et le poste proposé. Il n’en reste pas moins que les questions posées doivent rester dans le cadre professionnel et que certaines questions (notamment liées à la sexualité, la religion ou les opinions du candidat) pouvant mener à de la discrimination sont purement et simplement illégales. Il est donc important pour les 2 parties, de bien connaître les sujets à ne pas aborder lors des entretiens d’embauche.

 

« L’article L. 1221-6 du Code du travail stipule bien que les informations demandées lors d’un entretien d’embauche doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles ». Vous trouverez ci-dessous les 10 sujets qui relèvent du privé et peuvent amener à une discrimination à l’embauche. Il est donc important de ne pas aborder ces sujets sauf si ceux-ci ont un lien direct avec le poste ou la structure.

 

1. La situation familiale (êtes-vous marié ?)

Si le fait d’être marié, célibataire avec, sans enfants ou divorcé ne peut en aucun cas entrer dans les critères de sélection d’un processus de recrutement, on peut tout de même évoquer le sujet. En effet, il est défini que les informations recueillies doivent répondre « aux principes de finalité, de proportionnalité et de pertinence ». Il est donc compréhensible que, par exemple, la question des enfants puisse se poser pour un poste qui nécessiterait de nombreux déplacements.

 

2. L’état de santé

Derrière les questions liées à la condition physique du candidat se cache souvent le besoin du recruteur de se prémunir contre les arrêts maladie à répétition. Cela est bien évidemment illégal car discriminant. La seule possibilité pour l’employeur est d’attendre la visite médicale d’embauche qui montre si l’employé est apte ou non à exercer la fonction concernée (mais il ne pourra avoir accès à aucun autre détail, compte tenu du secret médical).

 

3. La sexualité (quelle est votre orientation sexuelle ?)

La question de la sexualité est bien évidemment de l’ordre du privé et sans aucun lien avec les compétences requises pour un emploi. Il faut savoir que toute discrimination à l’embauche basée sur l’orientation sexuelle du candidat est passible de sanctions pénales. Dans ce cas, il appartiendra au candidat d’apporter la preuve devant le juge qu’il a été écarté en raison de son orientation sexuelle.

 

4. La religion (êtes-vous croyant ?)

Le candidat n’est évidemment pas tenu de mentionner ses croyances ou pratiques religieuses lors d’un entretien d’embauche. Il s’agit d’un élément d’ordre privé qui n’a aucun rapport avec ses compétences. Donc motus et bouche cousue.

 

5. L’appartenance syndicale

Sans rapport avec les aptitudes du candidat, cette question ne pourra aboutir qu’à une décision discriminatoire. Elle ne doit pas être posée lors d’un entretien d’embauche, mais sachez toutefois que le candidat aura le droit de mentir devant cette question sans que cela ne puisse lui être reproché à postériori.

 

6. Les opinions politiques

Les questions du type « que pensez-vous de la politique du gouvernement actuel ? » n’ont pas leur place lors d’un entretien d’embauche, et ce, même si le candidat postule au sein d’un parti politique. Et même pour faire de l’humour. En effet là encore, le fait de connaître les opinions du candidat en matière politique n’aidera pas le recruteur à évaluer ses compétences professionnelles.

 

7. Les enfants / la grossesse (Etes-vous enceinte ?)

Pour la gent féminine, le sujet des enfants est souvent abordé par le recruteur. Là encore le candidat (ou plutôt la candidate) n’a pas à s’exprimer sur son envie de maternité ou une éventuelle grossesse en cours. Refuser d’embaucher une femme sous prétexte qu’elle attend un enfant est strictement interdit par la loi. La postulante dispose d’ailleurs d’un droit au mensonge (mensonge qui ne pourra pas lui être reproché a postériori). Néanmoins, afin de démarrer une collaboration en toute confiance, il est peut-être préférable de répondre, si jamais la question est posée, « avec bonne foi ».

 

8. Les antécédents judiciaires

La règle à ce sujet est que cette question est interdite. Toutefois, il existe des exceptions (compréhensibles) pour des raisons de sécurité. Ainsi le candidat devra avoir un casier judiciaire vierge afin d’accéder aux métiers de la sécurité publique (police, gendarmerie…) ou certaines fonctions spécifiques peuvent amener le recruteur à questionner un candidat sur son passé judiciaire. Il paraît important par exemple, pour un poste en crèche de vérifier qu’un candidat n’a pas eu de condamnation pour violence ou pédophilie, ou pour un futur DG de vérifier si il n’y a pas de trace d’abus de biens sociaux …

 

9. Les origines

La question des origines d’un candidat est strictement interdite. Si une discrimination à l’embauche liée à des préjugés culturels ou même au seul patronyme est détectée par le candidat, celui-ci peut déposer plainte.

 

10. Les questions sur les autres membres de la famille (quel est le métier de votre femme ? Quel est le nombre et le prénom de vos enfants ?…)

Les questions sur l’entourage du candidat peuvent être interprétées comme étant prétexte à obtenir des renseignements sur sa catégorie sociale et donc prêter à discrimination. Ceci n’est pas en lien avec les compétences ou les capacités du candidat pour un poste. Et même si connaître l’environnement familial d’un candidat peut en apprendre beaucoup sur sa personnalité et ses valeurs, cette question est à éviter.

 

Candidats : comment répondre à ces questions?

Si vous vous trouvez face à ce genre de questions en entretien d’embauche, vous n’avez certes pas à y répondre mais il est conseillé d’éluder la question sans braquer le recruteur. En effet si vous refusez en expliquant clairement que cette question est illégale et qu’il n’a donc pas le droit de vous la poser, vous aurez certes raison mais vous montrerez aussi une position ferme qui peut faire peur quant à votre capacité à analyser, argumenter et négocier. Soyez malin et efficace.

 

C’est à vous :

Candidats, vous-a-t-on déjà posé des questions illégales lors d’un entretien d’embauche, quelle a été votre réaction ?

Recruteurs, connaissez-vous bien les sujets à ne pas aborder en entretien d’embauche ? Quels sont les sujets que vous vous interdisez d’aborder et ceux sur lesquels vous pensez être en droit de poser des questions et pour quelle raison ?

 

 

 

Sources : JDN, Legal easy, Carrière restauration

Copyright: Batman comic / memegenerator

19 commentaires
  1. par Marylin

    Bonjour,
    J’ai failli ne pas être embauchée car femme. L’un des recruteurs avait peur d’un congé maternité dans une entreprise rencontrant de réels problèmes (plusieurs arrêts maladie ou congés maternité dans l’équipe, entraînant des soucis de production).
    Il aurait dit à l’autre recruteur : « on ne peut pas se permettre qu’elle nous fasse un bébé dans un an comme les autres ! ». Heureusement l’autre recruteur était une recruteuse qui s’est insurgée de cette remarque (c’est elle qui m’a plus tard relaté l’anecdote).
    Moralité j’ai été prise. Mais à l’avenir aurais-je autant de chance ?
    Cordialement,
    Marylin Boutan

  2. par Marylin

    *aura-je pardon 🙂

  3. par Anne

    C’est quand même marrant que la loi permette le mensonge dans certains cas.
    Dans tous les cas, votre analyse est la bonne : c’est dans la façon de réagir à une question interdite qui compte.

  4. par cecile

    J’ai répondu avec un gant de velour dans une main de fer :

    « Très cher Monsieur (RH jeune et prétentieux), savez-vous que le Code du Travail ne vous permet pas de me poser cette question parmi les 10 autres critères ? Allez, je vais vous donner la réponse. Elle est pour moi sans importance… en revanche elle est pour vous très importante… (large et grand sourire) etc »
    J’aurai pu jouer plus loin. J’ai été retenue pour l’étape suivante de recrutement.

  5. par API

    J’aimerais savoir pourquoi les recruteurs ne demandent jamais aux hommes s’ils ont l’intention de se casser deux jambes et être indisponibles 3 mois…?

  6. par paul

    « En effet si vous refusez en expliquant clairement que cette question est illégale et qu’il n’a donc pas le droit de vous la poser, vous aurez certes raison mais vous montrerez aussi une position ferme qui peut faire peur quant à votre capacité à analyser, argumenter et négocier.  »
    Bien. Donc en fait, c’est à la victime (celle à qui on pose une question illégale) qui doit faire des efforts de mesure face à qqun qui n’en fait pas (le recruteur)… déprimant.

  7. par elaee

    @Paul Cet article a été écrit dans le but d’informer sur les questions illégales en entretien d’embauche. Nous n’avons pas demandé au candidat de faire des efforts face à cette situation, nous avons juste attiré votre attention sur le fait que votre réponse à ces questions comme aux autres va donner des indices sur votre personnalité, vos qualités, vos compétences. Nous vous prévenons donc de l’existence de questions qui n’ont pas lieu d’être en entretien d’embauche mais face auxquelles vous pouvez vous retrouver afin de vous y préparer en ayant bien conscience de l’impact de votre réponse. Enfin cet article a également pour vocation d’informer les personnes en position de recrutement sur la législation en vigueur.

  8. par Anne

    merci pour ces explications c’est très clair et c’est exactement le genre d’infos que les recruteurs ne nous donnent pas, justement pour mieux nous questionner !

  9. par Olivier

    La gent féminine (sans ‘e’ à gente) 😉

  10. par elaee

    En effet @Olivier, vous avez l’oeil, je modifie immédiatement. Merci.

  11. par Pierre Tabuteau

    Merci pour cet article de qualité. Il resume bien la situation.
    J’ai fait l’exercice contraire sur mon blog, en détaillant les 10 questions d’entretiens systématiquement posés.
    http://coachme.fr/questions-entretien-d-embauche/

  12. par mohamed

    bjr, étant d’origine maghrébine, j’ai eu à répondre, lors d’un test de recrutement, à un questionnaire ou on me demandait explicitement si j’étais musulman et si j’étais radicalisé.
    Je précise que les candidats aux noms à consonnance européènne n’y ont pas eu droit.
    J’ai répondu sans broncher car en recherche d’emploi on se plie malheureusement à beaucoup de choses.
    Ceci étant parfaitement discriminatoire, ma question est: Vers qui me tourner pour dénoncer cette pratique et surtout cette entreprise?
    Merci

  13. par Manon

    est-ce normal qu’on demande la date de naissance, le numéro d’assurance sociale et une signature pour enquêter le crédit et d’autres informations perso?

  14. par Claire Romanet

    @Manon, donner sa date de naissance et son numéro de SS sont des étapes obligatoires pour la rédaction d’un contrat de travail. Pour le reste, effectivement, l’enquête sur les données personnelles est (en France) encadré légalement.

  15. par Cornelius

    Oui, on m’a déjà demandé directement sur un ton humoristique si « je n’étais pas homosexuel », juste après m’avoir fait entrer dans le bureau. Je suis hétéro à 100% et ne fais pas du tout gay. Cette question totalement déplacée aurait pu déstabiliser quelqu’un d’homosexuel je pense, et même un hétéro. A vrai dire, ça n’a pas été le cas chez moi, mais tout le reste de l’entretien s’est passé sur le même ton. En fait, le patron (d’une boîte dont je tairai le nom pour ne pas la souiller, de plus de 500 personnes tout de même), était complètement analphabète. La suite de l’entretien me l’a prouvé. Il était incapable d’envoyer un mail normalement, et a sollicité mon aide à plusieurs reprises pour des questions évidentes d’orthographe très basique. Encore une fois, ça n’était pas un test. En fait, ce patron était juste ce qu’on appelle « un gros beauf ». Ah oui, il s’est permis de faire une réflexion sur mon physique aussi, à mi-lèvres, sous couvert d’humour, alors que vanité à part, je suis quand même objectivement parlant cent fois plus beau gosse que lui. (Si si, c’est un fait). A la fin, il était tellement bizarre qu’il a fini par me stresser, ça s’est probablement vu, et il a fini par me dire limite en criant « Mais tu vas te détendre le sgueg, putain !?! ». J’étais au chômage, donc désireux que ça se passe bien, et de trouver un emploi. Un peu moins dans le besoin, et un peu moins civilisé, l’animal qui sommeille en moi aurait pris l’ascendant sur le type en costard que j’étais, et je pense que lui aurait cassé le nez d’un coup. Bien sûr, mon côté raisonnable et civilisé a malheureusement gagné, et j’ai laissé passer, en mouftant à peine… J’ai regretté par la suite ne pas m’être autorisé ne serait-ce que pour l’espace d’un instant, redevenir un grand singe. Voilà voilà… Les employeurs se jouent de la crise comme un enfant pervers s’amuse à arracher les ailes d’une mouche. Il ne faut pas se laisser faire, garder sa dignité, et faire respecter la loi à ces types qui se croient supérieurs….Alors qu’ils sont parfois moches, gros… et analphabètes. Le rapport de subordination qui plane au dessus de la tête de l’employé est plus fort que jamais en ces temps de crise, et commence dès l’entretien. Ne nous laissons pas faire. Courage à toutes les personnes qui ont subi des questions discriminantes à l’embauche. Courber l’échine en répondant à des questions illégitimes ne vous fera pas plus employer qu’une autre personne. Faire preuve d’humour et de répartie est sans doute la meilleure solution. Peace.

  16. par Hanna

    Je suis tombé sur cet article justement car je me suis retrouvée face a une question visiblement interdite. On m’as demandé la profession de mes parents ainsi que celle de mon frère j’avoue ne pas avoir compris et me demande bien en quoi ma classe sociale peu importer pour un fast food… D’ailleurs une classe sociale ne fais pas une personne…

  17. par Mel

    Ca arrive tout le temps ce genre de questions! Même dans les formulaires de candidatures! Age, Etat civil, nom et prénom du conjoint, son métier, métiers des parents, quels rapports avez-vous avec eux?Et j’en passe… honteux! Les établissements qui ne respectent nos droits en tant que candidats ne respectent pas non plus ceux qu’on a en tant que travailleurs, donc je ne m’en fais pas. Je mérite mieux. Je pense qu’il faut zapper si on n’est déjà pas respecté dès le départ. On a déjà, de cette façon, un premier avertissement pour la suite des évènements..

    Il m’est déjà arrivé en entretien de rappeler que la question n’est pas pertinente, calmement, sans agresser. Premiere question d’entretien:vous êtes célibataire? Leur excuse bidon est « Ben, je veux faire connaissance » au final, je n’ai jamais été questionnée sur ma motivation pour ce job et j’ai appris par après que c’était un lieu ou le harcèlement régnait. Ce qui ne m’étonne pas. J’ai pu faire ce constat plusieurs fois.

  18. par Mel

    Un jour, j’ai même eu droit à cette réflexion: « Il n’y a pas que scolairement que vous êtes bien formée » Evidemment, j’ai refusé le job qui m’a été proposé par ce gros cochon qui ne m’avait posé QUE des questions d’ordre privé et qui était totalement paranoïaque: il avait des suspiçions sur mon adresse, sur mes stages … mdr! Un vrai fou!

  19. par Marcaille

    Lors d’un entretien, le recruteur m’a demandé si j’étais en couple ou célibataire ! Quel était mon signe astrologique et lorsque j’ai dit mon signe il a formellement dit que les « balances » étaient des personnes qui prenaient leur temps, qu’il n’étaient pas organisés , … puis il m’a demandé mes qualités et défauts tout en me disant que mon défaut etait celui d’être une femme. Plusieurs choses comme celles ci qui m’ont complètement déstabilisée!!
    Et au final aucun justificatif du pourquoi ma candidature n’a pas était retenue..
    Cela encourage vraiment les jeunes dans leur recherche ! —‘

*
*

Twitter

Non le free-lance n'est pas malheureuxhttps://t.co/WgZVPEucob https://t.co/NC5yQcmJS1

Fiche métier : product ownerhttps://t.co/1xhlnu16yB https://t.co/gDBTcQXPT3

Le travail salarié va-t'il disparaître ?https://t.co/LR17NBXxXY https://t.co/Mccyj5wywl

Internet conduit au règne de l'opinion et à la fin de la raisonhttps://t.co/xnTOy0qYFW https://t.co/ptBWLeURqV

Vahana : Airbus va tester ses taxis volants d'ici fin 2017https://t.co/U0C6Ts42yF https://t.co/875cJlVLcF

RT @creapills: Ils créent des vases design en faisant fondre du verre coloré dans du bois - https://t.co/tP0aPvQBWr https://t.co/7T0FjVwt76

Les lanceurs d'alerte de plus en plus nombreux dans les entrepriseshttps://t.co/ALC9TIX091 https://t.co/TQp9Br0mnE

La première chaine d'info sur Twitter sera lancée le 18 décembrehttps://t.co/6OtJgFdFXh https://t.co/EKPrCc78HT

Être heureux au travail, ça se travaillehttps://t.co/4frDCHN7K3 https://t.co/XSftGKM2Qj

De la dangerosité des mailshttps://t.co/uex65VVZVo https://t.co/N8rZwHobe6

Offre #emploi : https://t.co/lgNRo6Fl9D

Offre #emploi :https://t.co/GZYMcBKPzo

Offre #emploi :https://t.co/3sm8In7GbB

Tapis volant ? non tapis coulant @imgur #creation https://t.co/wxqwJWevL4

Une nouvelle façon de recruter chez sotheby'shttps://t.co/nwZu3s0tgg https://t.co/sI6g6NcVFF

Mieux gérer son temps : c'est facilehttps://t.co/SyeacxTnpl https://t.co/s9lG8a0zr3

Un défi : remplacer la pub par l'art !https://t.co/CvmkRQv0pb https://t.co/Y2VKb9LyW1

Comment se griller auprès d'un chasseur de têteshttps://t.co/EkpIhoLWSF https://t.co/oUZkHiPqEu

Dans la pub, la science et la techno doivent se désnobiserhttps://t.co/PkeAZKChQZ https://t.co/n6noQKkKv9

L'usage de Facebook en forte baissehttps://t.co/XnG58HSH8W https://t.co/MnZXtODgwD

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici