Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

1 826 milliardaires contre 7,3 milliards d’êtres humains. La place est chère c’est le cas de le dire.

 

Pourquoi si peu de milliardaires ?

Eh oui, le nombre de milliardaires sur terre ne représente même pas 1 % de la population mondiale. Ce déséquilibre peut-il s’expliquer uniquement par le travail et les prédispositions familiales ? Une affirmation que nombre d’anti-capitalistes n’hésiteront pas à entériner. Pourtant, la réalité se révèle plus subtile.

Le système d’éducation

Comment arrive-t’on à accumuler autant d’argent ? En nous intéressant aux différents profils, trois réponses s’offrent à nous.

Le premier chemin pour devenir milliardaire correspond à la filiation. Une partie des milliardaires actuels existe grâce à la famille. Par exemple un ancien gros industriel comme la famille Rockefeller ou un ancien noble comme le prince Alwaleed bin Talal Al Saud. Ces enfants de riches sont nés riches et à moins de faire dons de leur fortune, ils mourront riches.

Le deuxième chemin pour devenir milliardaire consiste à avoir un réseau professionnel particulièrement dense et garni. Pour citer un exemple concret, on peut parler du magnat des casinos, Sheldon Adelson qui possède d’étroits liens avec les principales têtes politiques des USA, ce qui lui a permis d’empêcher l’ouverture du marché des jeux en ligne pour booster le chiffre d’affaires de ses casinos.

Quant au dernier chemin pour devenir milliardaire, il consiste à trouver l’idée de génie. On pense tout de suite aux créateurs de Facebook ou Snapchat, jeunes ambitieux innovants. À partir de l’analyse de leur environnement, ils ont réussi à mettre la main sur « l’idée qui valait un milliard » et surfent dessus à grand renfort d’innovation technologique et de marketing.

Si on vous dit qu’il existe un point commun chez les milliardaires, saurez-vous le trouver ?

Tous ces milliardaires ne travaillent pour personne.
C’est bien là le pré-requis important qui caractérise la fonction.
De là à dire que que le système d’éducation prévaut quant à nos destinées, il n’y a qu’un pas. Que l’on franchit.

Les systèmes scolaires occidentaux tendent à stigmatiser les élèves ambitieux ou originaux en les obligeant à suivre un cursus normé et pensé pour devenir plutôt un futur salarié d’entreprise existante. Les grandes écoles et les autres s’appuient sur des modules généraux destinés à formater les enfants selon un archétype qui change peu au fil des ans. Elles apprennent aux enfants les rudiments d’un métier qui existe déjà pour que celui-ci puisse aisément entrer dans la vie active.

Pourtant, les chiffres montrent que les élèves les plus imaginatifs et ambitieux s’ennuient en cours, ce qui a occasionne très souvent de mauvais résultats lors des contrôles. Ce n’est pas en demandant de plus en plus tôt aux écoliers de choisir un métier qu’on va changer les choses. On continue à rejeter les jeunes qui veulent suivre un chemin non-traditionnel et indépendant comme artiste, génie de la science, ou tout simplement manuel. Voyez comme on oublie les métiers de l’artisanat en France.

Quand on sait que 65% des écoliers auront demain un métier que nous ne connaissons pas encore, on marche sur la tête non ?

i__m_such_a_greedy_motherf_____by_scarabixBref, si vous rêvez d’être Picsou un jour pour sauter dans une piscine de sous, ne vous cantonnez pas à votre statut de salarié. Le milliardaire n’avait pas, n’a pas et n’aura jamais de boss !

La créativité est attendue, la prise de risque aimée, l’avenir incertain motivant. Et le système d’éducation est à remanier. Comme le prône si bien Sir Ken Robinson « L’école tue la créativité et les diplômes ne valent plus rien » (que nous citions déjà en 2009 sur le mag Elaee.com), poussons les enfants vers des voies plus libres et plus imaginatives !

 

Copyright : Picsou (catégorie « les plus radins »), Walt Disney

3 commentaires
  1. par Thomas Ruffier

    C’est intéressant de vouloir reformatter l’école. Mais est-ce-que le but d’une société est d’avoir beaucoup de milliardaires ? Ces gens ne génèrent pas d’argent, ils la concentre au profit d’autres entreprises.

  2. par Claire Romanet

    Vous avez raison Thomas, le but n’est pas d’avoir beaucoup de milliardaires. Ce qui compte, c’est d’avoir un job qui nous rende heureux, c’est en ce sens que l’éducation (et pas seulement l’école) n’est pas en phase comme elle devrait l’être non ?

  3. par Parmi les plus riche

    […] vous donne pas envie de devenir milliardaire ça […]

*
*

Twitter

https://t.co/EU7Cv7v31c

https://t.co/UqnPGKrK9n

B. Bizette, Cache-Cache : "Nos investissements médias sont quasi-exclusivement en digital" https://t.co/CDBKDxULs0

Offre #emploi : Directeur Agence événementielle H/F / Lyon https://t.co/YsUOSxN1Ck via @elaee

Offre #emploi : Chef de projet communication 360° (IDF) https://t.co/m1eh3KbhF5 via @elaee

Offre #emploi : Chargé.e de clientèle / Marque / e-commerce / Paris https://t.co/SwZRVljHGP via @elaee

Entre salaire à vie et capitalisme : le travail partagé https://t.co/VPGTIxyJkU

Droit à la déconnexion : un sujet à faces multiples https://t.co/1agLNWP0fa

Le dur métier de recruteur : anecdotes https://t.co/joRNvLwFjr

Les 5 points à ne pas manquer pour préparer votre entretien d'embauche https://t.co/1e0hElbJQ9

Facebook nous fait écrire par la pensée https://t.co/vqIwssexva

Veille : les news du #recrutement et quelques surprises ! https://t.co/FLVHOjeUnx

Top 10 des plus jolis avantages sociaux https://t.co/p7RCi48czW

Le recruteur est heureux quand le candidat est heureux https://t.co/qKpBEhYgGw

Et vous, savez-vous dire non ? https://t.co/sRu730dotp

Comment avoir plus d’autodiscipline ? https://t.co/2C7R4pRBdT

https://t.co/tw0zcZoNfB

https://t.co/BD8jvazH7P

https://t.co/bc3tITksKh

RT @INfluencialemag: Le toit du nouvel Apple Store de Chicago, tout en mesure et subtilité https://t.co/EPWrQZxLrs

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici