Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Le recruteur
n’est pas là pour vous saquer

Exemple d’entretien d’embauche où le candidat est comme l’agneau à l’abattoir… Situation que le recruteur doit débloquer.

Le recruteurn’est pas là pour vous saquer

Encore une fois, un entretien d’embauche avec face à moi une jeune femme qui met au moins 3 minutes (ouh la la que le silence est long) avant de parvenir à me regarder dans les yeux. Suis-je si terrible que ça ?

Une relation de confiance

Tous ces signes sont bien évocateurs de stress, de timidité, ou de manque d’assurance, … Dans tous les cas, ils vont nuire à notre échange si je ne parviens pas à mettre mon interlocutrice en confiance.

Allez hop, à moi de mettre en pratique ce que je sais de la communication interpersonnelle. Je ne m’attarde pas sur ces petits blocages, me montre avenante (souriante, calme et avec des signes d’ouverture) et je fais en sorte de la mettre à l’aise. Merci la PNL… Ouf, c’est bon… Elle prend une inspiration, relâche ses épaules et là voilà qui libère ses mots, ses gestes. On y arrive, on va pouvoir commencer à bosser.

Le mauvais rôle

Souvent on nous donne, à nous recruteurs, un rôle assez pervers, nous accusant d’user de toutes les méthodes possibles pour déstabiliser, prendre en défaut, voire pousser à la faute (vous noterez la différence entre le passif « prendre en défaut » et l’actif « pousser à la faute »).
S’il vous plaît sortez de ce schéma réducteur, ce n’est pas là notre métier. Nous ne cherchons pas à vous nuire. Notre objectif est de mieux vous connaître, d’appréhender un objectif professionnel tout autant qu’une personnalité.
Certes, la tentation du recruteur est grande de se placer en juge (et peut-être même est-ce une tendance naturelle qu’il faut combattre). Il s’agit là de « mauvais » recruteurs, qui existent c’est vrai. Parce que, comme dans tous les métiers, il y a des bons professionnels et d’autres qui nuisent à la réputation de tous leurs confrères. Or, le recruteur est un homme ou une femme comme les autres.

L’obligation du recruteur

Il est primordial que le consultant en recrutement soit objectif par rapport à votre profil et par rapport aux opportunités qu’il a à l’instant T. D’ailleurs, si le poste qu’il a à pourvoir à ce moment-là ne convient pas, cet entretien est déjà un point d’entrée important pour une embauche future. C’est déjà une étape de passée. Il faut savoir que les consultants sont, pour des raisons pratiques de planning, très sélectifs sur les personnes qu’ils rencontrent. Chez Elaee par exemple, nous ne faisons pas d’entretiens exploratoires car il y a 50 demandes de RV par jour qui arrivent. Nous ne pouvons malheureusement pas, même si cela nous plairait, recevoir chacun. Nous proposons donc des RV lorsque nous avons une opportunité concrète sur laquelle échanger.

Jeu de rôles

Il est donc important que l’entretien soit efficace. Pour ce faire, les deux parties que sont le recruteur et le candidat doivent arriver à échanger le plus naturellement possible, ce qui induit que vous ne soyez pas coincé dans un « rôle à jouer » et que vous puissiez, dans la mesure du possible bien sûr (un entretien est toujours stressant, y compris pour nous car cela demande un effort de concentration énorme), vous montrer tel que vous êtes.
A quoi sert en effet de montrer de vous un autre visage ? Etes-vous sûr que ce vous voulez montrer est ce que le recruteur attend de vous ? Pensez-vous sérieusement pouvoir vous faire passer pour un autre tout au long d’un process de recrutement ? N’est-ce pas plus simple de faire preuve de transparence, à charge pour le recruteur de mettre le bon poste en face ?
De toute façon, on est toujours moins bon quand on se donne un rôle que lorsqu’on est soi-même.

Le recruteur n’est pas là pour vous saquer, son rôle est d’évaluer l’adéquation d’un projet et d’un poste. Quant à la personnalité, c’est effectivement une valeur difficile à cerner, mais primordiale pour votre future intégration en entreprise, vous avez donc tout intérêt à ce que le consultant comprenne bien qui vous êtes. Et ce qui vous anime.

 

Un commentaire sur “Le recruteur
n’est pas là pour vous saquer”

C’est vrai que quand on parvient à une relation transparente, c’est tout bénéf pour le recruteur. Pour le candidat c’est tout de même une prise de risque…

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert