Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Le recruteur
est-il un être rationnel ?

On n’imagine pas sur quels critères, parfois, un futur employeur base son choix.

Le recruteurest-il un être rationnel ?

L’entretien de recrutement est toujours un moment difficile pour un candidat.
Du côté du recruteur, ce n’est pas  très simple non plus. Il y a de multiples questions, attitudes, mots, expressions… à étudier.

Les faits, rien que les faits

Globalement, il y a des choses très rationnelles, qu’on range dans 4 catégories :
1. Le 1er geste lors de la rencontre. Par exemple, la ponctualité : être à l’heure à un premier RV est une politesse attendue, oui oui. Ne pas se tromper dans le nom de l’interlocuteur avec qui on a RV est un autre exemple. Etc.
2. La présentation. Avec bien sûr le fameux dress-code en rapport le plus possible avec les usages de l’entreprise où vous allez, cheveux et souliers propres…
3. Les compétences techniques. Critères essentiels pour tenir un poste certes, mais qui fait oublier trop souvent les autres critères. Mais on a dit qu’on était dans le rationnel, restons dans le rationnel. C’est ce point-là qui fait (trop) apprécier aux employeurs les candidatures issues de la concurrence directe.
4. Le savoir-communiquer : communiquer dans les métiers de la com c’est un pléonasme n’est-ce pas ? Euh…

Et le subjectif dans tout ça ?

Mais dans la sélection intervient aussi tout ce qui concerne le « feeling », beaucoup moins rationnel.
En premier lieu, la toute première impression qui reste un point essentiel de l’entretien d’embauche : votre façon de serrer la main qu’on vous tend, de vous tenir, d’être en position d’écoute (et pas avachi sur votre chaise les jambes grand ouvert, comme un mafieux qui veut en imposer), le sourire… sont autant de points qui vont influencer votre interlocuteur, consciemment ou pas.
Savez-vous inspirer confiance ? Etes-vous crédible ou en faites-vous trop ? Donnez-vous une image honnête de vous ?
… Bref, tout ce qui fait qu’on « sent » une personne ou qu’on « ne le sent pas ». Qu’on a envie de la connaître. Ou pas.

Comment faire alors ?

La méthode est assez simple. Il suffit de préparer son entretien pour savoir répondre aux questions évidentes bien sûr. Mais surtout… rester soi-même ! A vouloir trop convaincre, embellir ou cacher, l’image qu’on donne de soi ne correspond pas à ce qu’on est vraiment. Indépendamment du fait qu’on ne peut faire illusion dans la durée, c’est un risque important de ne pas inspirer confiance et, au final, de perdre le job.

Pour préparer au mieux, on vous a fait une liste de 5 points à maîtriser. Facile, en 5 points.

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert