Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Le designer
star qui quitte Apple vaut 9 milliards de dollars

Le départ de Jonathan Ive, à l'origine des créations les plus connues d'Apple, fait trembler.

Le designerstar qui quitte Apple vaut 9 milliards de dollars

Une belle histoire de carrière

Il faut dire que le designer, né à Londres en 1967, n’a que 25 ans quand il rejoint, son diplôme d’art en poche, la firme de Cupertino qui n’est alors pas en grande forme. Proche de la faillite, Apple est en difficulté (très loin d’être ce qu’elle est aujourd’hui, la 3e capitalisation boursière au monde). D’ailleurs, le jeune Jony Ive (oui, il est connu maintenant par son petit nom), se voit refuser l’un de ses premiers projets : un iMac couleur bonbon.

En 1996, il est nommé à la tête du département design. Et rappelez-vous (pour ceux qui ont vécu ces années-là), c’est en 1997 que c’est la révolution chez Apple : Steve Jobs revient et restructure le groupe.
Et bien sûr, le « gourou » aux citations cultes « stay hungry, stay folish » (soyez insatiables, soyez fous »), va bien s’entendre avec le designer qui s’apprêtait à partir.
imac jony ive - elaeeC’est à ce moment-là que le design devient roi au sein de la marque à la pomme. Steve Jobs fait le pari de l’iMac coloré, translucide, tout arrondi, que lui propose Jony Ive. Et c’est carton plein : des millions d’exemplaires de par le monde.

La relation avec le grand Steve est vite fusionnelle, créative, amicale et spirituelle.

Jony Ive signe tous les produits emblématiques qui vont suivre, des premières générations jusqu’à celles de nos jours : iPod en 2001, le premier iPhone en 2007, le MacBook Air en 2008, et iPad en 2010 : «la dernière fois qu’il y a eu autant d’excitation autour d’une tablette, il y avait des commandements écrits dessus». Et l’Apple Watch en 2014.

Qui peut se targuer, dans le monde, d’avoir à son actif autant de produits achetés, utilisés, voire adorés par des humains ?

MacBook AirIpadApple Watch

Un style reconnu et copié

Dans l’esprit du « moins est le mieux », Jony Ive a développé un style largement copié dès ses débuts : une alchimie entre ergonomie et beauté de la forme, minimalisme, épure, importance du noir et blanc savamment égayé de couleurs finement choisies. Un métier de designer dans tous les sens du terme comme il le décrit lui-même : « je me sens à la fois artiste, designer, ingénieur, constructeur et artisan ».
Jonathan Ive a été anobli par la Reine d’Angleterre en 2012. Il faut depuis l’appeler « Sir ».

La difficulté de garder un créatif dans ses rangs

Lorsque Tim Cook reprend la barre, c’est un changement de style pour Apple : la tendance reste business bien sûr mais n’est plus design first, plutôt gestion (Tim Cook était responsable logistique auparavant).
Jony Ive exprime sa lassitude et un certain manque de reconnaissance dès 2015. Il travaille sur le projet du campus d’Apple, pensé avec Steve Jobs des années auparavant, et la « soucoupe volante » voit le jour en 2017.
Après 27 ans passés chez Apple, le Chief design officer jette l’éponge, change de religion et part croquer la pomme ailleurs : il monte son propre studio de création qu’il nomme LoveFrom. Il annonce qu’il poursuivra une collaboration avec Apple. Même si la réaction de Tim Cook sur l’annonce de son départ montre bien que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

Le prix d’un salarié star

A l’annonce du départ du gourou du design, le cours d’Apple a chuté immédiatement de 1,4%. Soit une capitalisation de moins 9 milliards de dollars en une annonce. Wall Street est un indicateur précieux de la valeur des dirigeants. On imagine que nombre de marques ont dû lui faire des ponts d’or.
Preuve en est, s’il en était besoin, que Jonathan Ive n’est pas n’importe qui. Nouveau gourou ?

Voyons maintenant comment va poursuivre Apple (Iphone spécifique pour la Chine, la carte eSIM, lunettes de réalité augmentée et smartphone pliable ?), qui n’en finit pas de perdre ses admirateurs, déçus de la politique de prix tirant vers le haut sans que les changements technologiques soient signifiants, par un manque de nouveautés (l’Iphone a 12 ans) et par des choix économiques contestables (production en Asie, conditions de travail…)

 

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert