A l’heure où l’on se retrouve confiné chez soi, et à une époque où on ne jure que par l’open space, les conf call, les brainstormings, les meetings et autres réunions en tout genre, on commence finalement à s’apercevoir que le travail en équipe ne serait pas si stimulant que ça.

La force des discrets

C’est en tout cas ce que révèle Susan Cain, coach et conférencière qui dénonce la domination des extravertis et « la force des discrets ». Cette experte explique que les plus créatifs d’entre nous seraient aussi les plus introvertis, ceux qui ont besoin de se retrouver seuls pour se concentrer sur la recherche d’idées. Ils sont souvent assez ouverts pour avancer des idées et échanger, mais requièrent aussi un fort besoin d’indépendance et d’individualité en amont qui stimulera leur créativité.
Elle cite les qualités – aussi précieuses que méconnues -, des introvertis : force de concentration, capacité d’analyse, sens de l’écoute, créativité, etc.
Au cours d’une réunion collective, ce sont justement ces personnes qui vont avoir tendance à se mettre en retrait et à laisser les autres s’exprimer.

Créatifs et managers ?

Pas étonnant donc d’apprendre que les créatifs ont de piètres qualités managériales, selon une étude menée par des chercheurs de la Wharton School : « Les créatifs sont vus comme des gens peu clairs et bizarres, ce qui pose problème dans un rôle impliquant le commandement ». C’est le cas notamment de grandes figures comme Isaac Newton, Gandhi, Picasso ou Sigmund Freud. Ou pour citer un exemple plus récent, celui de Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple : le décès de Steve Jobs (qui lui a permis de récolter tous les éloges pour son génie et ses qualités humaines reconnues) a totalement occulté le fait que son associé (Wozniak donc, vous suivez ?) était à l’origine de l’ordinateur personnel qu’il a inventé en 3 mois « tard le soir, tout seul chez lui ». Et ce dernier de conseiller : « Travaillez seul. Pas en comité. Pas en équipe ». Quand on voit les résultats du géant américain, c’est le genre de conseil qu’on aurait tendance à vouloir suivre !

La surenchère du travail de groupe

Aujourd’hui, toutes les institutions fonctionnent en groupe : à l’école, dans l’entreprise, dans la religion, mais aussi sur internet avec le pouvoir toujours grandissant des réseaux sociaux et des communautés.
Travailler en équipe peut donc être stimulant, encore faut-il que chacun dispose de son espace privé lui permettant d’arriver avec des idées sur lesquelles il aura planché au préalable, par souci d’efficacité.

Et comme le disait le grand Picasso : « Sans grande solitude, aucun travail sérieux n’est possible ». Alors pour dénicher l’idée du siècle, n’abusez pas des «tempêtes de cerveaux», comme on les appelle par chez nous ! 😉

Laisser un commentaire

Les fiches métiers

Fiches Métiers

Je dépose mon CV

Déposer

Toute peine mérite salaire

Rémunération, salaire, paie… autant de gros mots qui sont tabous en France, même dans les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

Votre salaire en 3 étapes