Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Peut-être vous posera-t’on cette question qui fait appel à votre bonne conscience.

Imaginez la situation. Vous conduisez votre voiture dans une nuit de tempête terrible. La visibilité est presque nulle, les vents sont atroces. Vous passez devant un arrêt d’autobus, isolé, où attendent trois personnes :
1. Une dame âgée en sérieux danger de mort.
2. Un vieil ami qui vous avait déjà sauvé la vie.
3. La femme (ou l’homme) de vos rêves, votre partenaire idéal.

QUESTION : Vous ne pourrez prendre qu’un seul passager à bord, qui prendrez-vous ?

Réfléchissez avant de répondre. Ceci est un dilemme moral et éthique qui a été utilisé en entrevue de travail.
Vous pourriez prendre la vieille dame, car elle est en danger de mort, et il serait logique d’essayer de la sauver en premier. Ou bien vous pourriez prendre votre vieil ami, puisqu’il vous a sauvé la vie, ce serait une bonne occasion de lui rendre un service à la hauteur. Cependant, vous ne rencontreriez peut-être plus jamais le partenaire idéal…
Pensez-y bien avant de continuer à lire… Quelle serait votre réponse ?

Il paraît que le candidat interviewé qui a été engagé parmi 200 candidats n’a pas hésité à donner sa réponse.
Quelle réponse ?

Tout simplement :
« Je donnerais les clés de la voiture à mon vieil ami, et je le laisserais prendre la vieille dame pour l’emmener à l’hôpital.
Moi, je resterais là pour attendre l’autobus avec la femme de ma vie. »

Impressionnant non ? Voilà un bon exemple de pensée créative, bravo !

Merci à Nathalie

21 commentaires
  1. par joulaille

    Trop génial cette question, j’aurais bien aimé être capable de répondre ça !

  2. par MTL

    Non, pas si impressionnant. Désolé.

    Dans la proposition de Nathalie, je demande une nouvelle fois à mon ami d’accomplir un acte héroïque et de sacrifier, ce qu’il a fait une fois et c’est beaucoup déjà. Mon ami n’est pas une machine à dévouement automatique.

    La première chose à faire dans ce cas est de VALIDER son acte généreux et profondément humain.
    Non de lui charger le dos une nouvelle fois.

    Proposition :
    Je prends mon vieil ami à bord, qui m’a tout de même sauvé la vie et je laisse aux bons soins de la jeune femme d’accompagner la dame âgée à l’hôpital, occasion pour elle de me manifester son amour et d’accomplir du même coup un acte de dévouement qui la mettra en valeur à mes yeux… Et aux siens.

    De mon côté, je lui ai fait comprendre que cet ami m’a sauvé la vie et que je lui dois qque chose : elle devrait comprendre.
    Troisième gain : elle se rend compte par la même occasion que j’ai du coeur et de la mémoire.

    Lui demander de comprendre que je dois bien renvoyer l’ascenseur à mon ami me disqualifierait à ses yeux ? Dans ce cas, ce n’est pas l’amour de ma vie. Et pourquoi ne la reverrais-je pas ?

    Traduction en termes de management : je paie ma dette d’abord et je valide une action remarquable de la part d’un collaborateur sans pour autant me mettre en porte-à-faux au regard de la réalisation de mon objectif prioritaire (l’amour « de ma vie ») puisque rien ne dit dans le contexte décrit que je ne peux la revoir.

    E.

  3. par bruno

    Bonjour,
    Peut être demander simplement au recruteur combien de places il y a dans la voiture ?

  4. par Fab

    Il faut être lucide, toute réponse est plausible si elle est argumentée.
    Tout argument est valable avec un tant soit peu de rhétorique, de bon sens et/ou d’esprit.
    Toute téponse est donc valable avec un peu de logique et/ou d’humour.

    La mienne ?

    Je prends mon meilleur ami (dont la loyauté intrinsèque suffit sans même le sacrifice) et étant homosexuel laisse vraisemblablement la "femme de ma vie" s’occuper de la vieille dame tandis que je téléphone aux pompiers pour qu’ils envoient en urgence un camion les récupérer.
    Quand bien même j’eus été hétéro (ou qu’il fut agit de "l’homme de mes rêves"), il me semble peu probable de la/le reconnaître au premier coup d’oeil dans de telles conditions climatiques.
    Je préfère donc laisser parler les certitudes et la fidélité.

    Fab

  5. par Nico

    Bonjour,

    J’ai eu la chance, au cours des divers entretiens, que j’ai eu à effectuer dans ma vie, d’échapper à ce genre de questions qui ont le don de m’agacer au plus au point lorsque je viens (bêtement ?) postuler pour un emploi…

    Ceci dit, si j’avais un jour à répondre à ce problème qui, il faut bien le reconnaître, est pour l’employeur un révélateur sans faille de l’âme profonde de son futur collaborateur (mouarf!), je répondrais probablement un truc du genre :
    "Je ne m’arrête sous aucun prétexte !"

    En effet, peut-on, en toute logique me dire ce que peut bien faire une vieille à deux doigts de glisser, sous un abribus isolé en pleine nuit par une tempête terrible si ce n’est parce que ses propres enfants l’ont eux-même abandonnée là ?
    Ne serait-ce pas immoral de ruiner un plan d’héritage si finement ciselé par des gens qui, après tout ne m’ont rien fait ?

    Et cette soi-disant femme de mes rêves… non mais qui a déjà rencontré la femme de ses rêves dans des conditions aussi abracadabrantesques (terme présidentiel exclusif 1995- 2007) ?? Non, c’est soit un trav. brésilien qui s’est gourré de ligne de bus pour rejoindre le bois de boulogne, soit un appât dont les complices sont subtilement cachés derrière l’abribus afin de me braquer mon véhicule au moment précis où je m’arrêterai…aucune hésitation donc, je fonce !!

    Quant à ce fameux ami, parlons-en !! Soit la belle femme est vraiment un appât et dans ce cas, il ne peux pas ne pas avoir été témoin de la mise en place de ce traquenard et est donc un véritable enfoiré de ne pas me prévenir du danger qui me guette si je m’arrête. Soit elle est réellement la femme idéale et pour le coup, c’est de dernier des cons de ne pas l’avoir encore emballée, auquel cas il est vraiment trop crétin pour que je prenne la peine de le tirer de ce mauvais pas !

    Le bon sens veut donc que je poursuive mon chemin, au chaud dans mon auto, en toisant nonchalamment ces pauvres obligés de prendre le bus, accompagné par la douce pensée que je n’aurais pas la peine de nettoyer, le lendemain matin, les tapis de ma voiture que ces clampins auraient irrespectueusement crottés de leur souliers de prolétaires, tout ça pour les tirer un temps de leur condition médiocre en leur faisant goûter aux confort d’un véhicule privatif.

    Alors, ce poste de chauffeur de bus, je l’ai ou pas ??

  6. par Claire Romanet

    Vous avez le poste sans pb Nico, et haut la main encore ! Mais franchement, vue votre propension à ne pas partager votre moyen de locomotion, est-ce qu’un poste de chauffeur de bus est bien le job dans lequel vous vous réaliseriez ? Sûr qu’un poste privilégiant imagination et talents d’écriture serait plus approprié.

  7. par sumgirl

    je prendrai le premier choix c’est évident car mon ami qui m’a sauvé je peu le rencontrer après et la personne idéal si elle ne voit pas que c’est vraiment la chose qu’il faut faire alors elle n’est pas vraiment idéal.

  8. par Talefaisse

    Que se passe-t-il si l’on sauve uniquement la personne âgée ? Après tout, cela montre qu’on procéde par ordre (la personne âgée a besoin d’aide de façon urgente), que l’on fait passer un geste altruiste (sauver une vie en danger) avant un geste intéressé (garder son ami, rencontrer son âme soeur)..On peut même considérer comme fort généreux le fait de laisser son meilleur ami (envers qui on a une dette) avec la femme de sa vie. La vie est une question de choix, et l’on n’a pas toujours la possibilité de laisser ses clés à quelqu’un..n’y a t’il qu’une seule réponse ? l

  9. par Mwaa

    Je donne les clés à la fille qui amènera la grand mère, et je reste avec mon poto. La fille me ramènera les clés XD

  10. par Question piège d’

    En tant que recruteur, je trouve cette "Question piège d’entretien de recrutement" très intéressante en ce qui a trait à l’évaluation de la capacité d’analyse et d’argumentation du candidat. La réponse en elle-même n’est pas aussi importante que l’argumentaire et la rigueur de l’analyse. À voir le nombre de réponses intéressantes obtenues ici en commentaire, ça me donne le goût d’utiliser cette question à un prochain entretien de recrutement!

    Alexis
    http://www.reussir-entretien-emb...

  11. par nini

    Et si la conductrice se transformait en bonne poire : Elle ammène la vieille à l’hopital, vient rechercher son ami le dépose et repart chercher son mec.

    S’il n’est plus là quand elle revient c qu’il n’en valait pas la peine.

  12. par mallory

    Je prends sans hésiter la vieille dame qui a besoin d'aide, doit être épouvantée et est la plus fragile. Je réagis ainsi à notre époque qui tend à ne pas reconnaître ses seniors à leur juste valeur.
    Je considère que je rends à mon tour un excellent service à mon meilleur ami en lui laissant l'occasion de se distinguer une fois de plus en sauvant et protégeant la belle jeune femme de la tempête et lui céder ainsi ma place pour conquérir sa partenaire idéale. Si elle était idéale pour moi, elle le sera également pour lui puisque nous choisissons nos meilleurs amis.

  13. par Johana

    Haaa je suis contente de moi, c'est exactement ce que j'ai répondu !!! Bah ouai en même temps c'est logique. Bon bah si les questions pièges d'entretiens ressemblent toutes à ça, cela devrait aller (oui je suis en recherche de mon premier emploi, et n'ai jamais passé d'entretien pour un poste en CDI ou CDD alors… je stresse un peu)

  14. par Question de conscien

    […] Source Elaee.com Publié par Kesmo le 9 juin 2011. Classé dans Information. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Les pings et les commentaires sont actuellement fermés. Dans la même catégorie… […]

  15. par lesslesdire

    La personne âgée , mon meilleur ami et l'homme de mes rêves?
    En fait, les 3 personnes n'en font qu'une…
    celui que j'aime est jeune mais sera vieux un jour, il est et restera mon meilleur ami, c'est l'homme de mes rêves et de mon coeur.
    Donc je conduis ma voiture dans une nuit de tempête terrible. La visibilité est presque nulle, les vents sont atroces. Je passe devant un arrêt d’autobus, isolé, où attendent trois personnes; c'est tout lui ça, je lui dis:
    -" ben QQ tu fais là ? rassemble-toi et monte mon coeur…dépêche, ça caille!"

    Pour Sparky…Wamour.

  16. par marmeladecom

    Tout d'abord bravo, je suis tombée sur votre site par Viadéo je crois, et ça fait une heure que je navigue dessus… J'ai tout de suite partagé l'article sur Riley et le marketing… et fait votre petit quizz, qui m'annonce (presque) parfaite (???)… Je suis tombée sur votre article en voyant la question sur le choix pomme ou banane, curieuse car je venais de lire l'article sur le Monde (sur les recruteurs et leurs nouvelles méthodes aux USA). Et de fil en aiguille, le test de l'autobus, avec la réponse de Jacques Simonet (étant dans la com' à Annecy, je suis abonnée à Intermédia…). Et je ne suis pas peu fière d'avoir spontanément répondu, en lisant l'intitulé du problème, que je laissais mon ami prendre la voiture pour emmener la vieille dame et que je restais à attendre l'autobus avec l'homme de ma vie (je suis une femme hétérosexuelle, je préfère imaginer la solution avec un homme…). Et là, je tombe à la fin de l'article sur le lien emmenant vers la solution. Quelle surprise de voir que j'avais trouvé la solution ! Ceci dit, j'ai adoré la réponse de Mr Simonet, beaucoup plus créative et personnelle. J'adorerai avoir face à moi un quelqu'un capable d'autant de créativité et d'originalité. Et j'adorerai être capable d'en faire autant. Sortir des sentiers battus et être capable de penser au-delà des frontières et des limites "sociales" et "sociétales" est une qualité rare, que je voudrais posséder. J'espère pouvoir en faire preuve dans l'exercice de mon métier, pour peu que je rencontre des clients prêts à sortir des "sentiers battus"…

  17. par maria

    Je m'arrête, j'appelle une ambulance, j'attend qu'elle arrive on envoie la vieille a l'hopital avec la fille dans l'ambulance et j'embarque mon ami et on suit l'ambulance jusque l'hopital

  18. par Laurence60

    Merci à tous pour ces différentes réponses,
    JE ME SUIS REGALEE !!!

  19. par Alex

    Vous ne pourrez prendre qu’un seul passager à bord, qui prendrez-vous ?

    => la créativité = sortir des limites cadre induit (vous ne pouvez prendre qu'une personne à bord)
    – l'idée est dont de sortir du cadre…exemple en restant avec la fille et donnant les clés (donc sans respecter les consignes)
    => cela peut remettre en question la notion de soumission à l'autorité et je fais un lien avec l'expérience de Milgram.
    Enfin, sauver la vie c'est gratifiant, .
    Enfin, c'est une situation imaginée, dans la réalité les émotions ont un impact non négligeable sur les actions. Pour ce qui est de la créativité, tout est possible, en sortant du cadre…ont peut imaginer que

  20. par Alex

    …rectif…c'est gratifiant…ce n'est pas une dette. En effet, s'il on perçoit ça comme une dette, c'est une expérience, (en dehors des scénarios western), on se poser la question quand au niveau d'estime de soi…a voir, le syndrome de culpabilité des greffés…
    au plaisir de vous lire

  21. par Une énigme comme ca

    […] d’emploi de Père Noël, et parce que les énigmes publiées sur le mag Elaee comme celle-ci vous avaient apparemment beaucoup plu, voici une énigme rien que pour vous, nos lecteurs adorés […]

*
*

Twitter

7 conseils pour votre CV https://t.co/tCsslQPZvA

Avez-vous le bon mot de passe ? https://t.co/Pu28TlBFNx

Le travail salarié va-t'il disparaître ? https://t.co/LR17NBXxXY

Comment avoir plus d’autodiscipline ? https://t.co/2C7R4q9cCt

https://t.co/kcS4JWaeHR

https://t.co/DrkP8X8OZD

https://t.co/gGLCUZz4WS

Le consulting, mot à la mode, métier en devenir https://t.co/HYFnKEf8UO

Vous avez 30 secondes pour me convaincre ! https://t.co/Tw5eWX3ua6

Rien ne sert de courir il faut partir à point (ne plus être en retard) https://t.co/KaF8PP1uNW

Etre heureux au travail, ça se travaille https://t.co/4frDCHN7K3

Médias sociaux : donner du sens au moment - Influencia https://t.co/QIt7QMHFaz

https://t.co/1NS13eZaNo

https://t.co/6w1TMUsDJt

https://t.co/yHoVyHdg60

Offre #emploi : Marketing Manager pour l’OL https://t.co/pPagjIZcwR via @elaee

Offre #emploi : Chef de projet communication sympathique (92) https://t.co/VkJExwfOJL via @elaee

L'audacieux building courbé de 1230 mètres pour New York https://t.co/t4R2nxF8Jd

Fonctionner agile : un mode très à la mode https://t.co/VdKl1JdwyN

La bonne couleur pour la bonne conversion https://t.co/VXh6JrZkcs

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici