Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Il y a de ces petites nouvelles qui vous plombent le moral d’un recruteur.
Il y a peu, une candidate appelle pour nous dire qu’elle va finalement dire non au poste que nous lui proposons. Rien d’extraordinaire sauf que nous pensions l’affaire entendue depuis quelques temps déjà, et notre client aussi. En effet, la jeune femme avait non seulement donné son accord mais déjà négocié des arrangements de dates sur ses congés futurs. Alors avouons-le, le premier réflexe est égoïste puisqu’on se dit qu’il va falloir reprendre nos recherches alors qu’on croyait la mission finie… Et puis on s’interroge: peut-on s’engager, ne serait-ce que par des échanges informels (par mails ou oralement) tout en sachant qu’on a d’autres pistes en parallèle ?

Nous sommes bien d’accord, lorsqu’on a la chance d’avoir le choix (ce qui n’est pas si courant malheureusement), il est légitime de prendre le temps de comparer les différentes offres qu’on vous fait. Vous vous retrouvez donc dans la situation délicate de devoir faire patienter le premier employeur à vous dire oui en attendant la réponse du ou des suivant(s). Alors que faire ? S’engager en cachant ses autres pistes ou réserver sa réponse et exposer honnêtement la situation ? Vous sentez venir la suite, on ne peut que vous encourager à la transparence…

Si vous expliquez votre indécision au recruteur, il n’y a pas de raison qu’il le prenne mal. Bien au contraire, cela montre que vous êtes quelqu’un de « demandé » et cela aura donc tendance à vous mettre en valeur, voire même dans certain cas à vous mettre en position de force pour négocier des conditions d’embauche encore plus favorables. Et puis le Consultant en recrutement est aussi là pour répondre à vos interrogations. Il se sent d’autant plus floué si vous “plantez” l’employeur qui, dans tous les cas, ne peut que garder un avis négatif sur vous. Ce qui peut, soit dit entre nous, peut-être vous porter préjudice à l’avenir. C’est aussi une question de respect de chacun, l’employeur et le recruteur peuvent se retrouver dans des situations délicates en vous ayant fait confiance.

Voilà c’est dit. Même si on n’en tient pas rigueur à notre candidate, ça fait du bien de l’écrire…

14 commentaires
  1. par Raphaelle

    Autrement dit, c'est à al fois le principe de l'offre et de la demande (tant mieux pour elle) et une sorte d'incorrection (elle a dit oui et même négocié sa venue et au final elle se barre ailleurs)

  2. par Lyes

    L’histoire relatée dans ce billet ressemble en tout point à l’expérience que nous venons de vivre. Vous soulignez une absence d’éthique et de transparence, je ne peux qu’y souscrire. Au-delà de ces aspects, il conviendra de souligner également la portée juridique de l’engagement du candidat lors de la phase de pré-embauche.

    Le code du Travail est silencieux sur les conséquences du non respect de la promesse d’embauche, mais la jurisprudence précise que « l’acceptation d’une promesse d’embauche valablement formulée a pour effet de former le contrat de travail».Par voie de conséquence, le non respect de la promesse d’embauche entraine donc la réparation du préjudice subit.

    Je vous rassure, nous ne sommes pas procéduriers et nous n’irons pas devant le CPH. Nous sommes désabusés, mais nous restons déterminés à l’idée de trouver la perle rare.

  3. par hubert

    Cela arrive sans doute, mais à côté de l'incorrection et de l'arrogance des cabinets de recrutements, c'est sans doute un prêté pour un rendu, rien de très choquant vous vous en remettrez….

  4. par Claire Romanet

    Pas d'accord avec Hubert. En ce qui nous concerne, nous faisons justement très attention à être polis, pros et respectueux de chacun. Comme il ne faut juger les candidats à partir d'un seul exemple, il ne faut pas non plus mettre tous les recruteurs dans le même panier.

  5. par CharlesB

    si, c'est choquant parce que l'entreprise comptait sur cette candidate et que c'est préjudiciable à son organisation, à l'équipe qui atendait son arrivée et au CA au final. Mais elle n'a certainement pas pensé à tout ça

  6. par Marc-Alain

    J'ai rencontré pas mal de cabinets de recrutement et malheureusement je dois le dire, vous êtes pire que cette candidate. Si un candidat ne vous plait pas une fois il est banni à vie de chez vous, par une petite note lié à son dossier. Bref ! Ne vous faites pas passer pour des saints et/ou des victimes. La seule chose qui vous embêtes dans cetet affaire c'est surtout que vous n'aures pas de suite votre commission.

  7. par Bob le bricoleur

    Sans être aussi radical ou vindicatif que certains, la réalité est (malheureusement pour le candidat) que la personne qui a le choix est en général le recruteur (cabinet de recrutement ou entreprise elle même). Donc quand la situation s'inverse, ne vous étonnez pas que cette personne agisse comme bien souvent on a dû agir avec elle. Oui c'est une suposition, mais je doute que vous trouviez beaucoup de gens pour qui ca ne se passe pas comme ca à chaque fois qu'ils veulent être recrutés. Si l'on est pas l'heureux élu on a qu'a passer son chemin sans autre forme de procés, sans même une réponse parfois. Sauf que cette fois c'est le candidat qui s'en sort bien. Et vous conviendrez de la rareté de ce cas de figure sans peine. Le préjudice pour l'entreprise n'est pas si grand. Au pire elle aura fait l'apprentissage de la patience, vertue première du candidat.

  8. par Vincent Prod'Homme

    Dire qu’il existe des dysfonctionnements (parfois graves) chez les recruteurs comme chez les candidats, nous ne pouvons qu’approuver. Mais, avouons le, c’est le cas dans de nombreux domaines et le recrutement, nous semble t-il, n’est pas plus un repère de mauvaises pratiques qu’ailleurs. Je reviendrai donc sur ce que disait Claire plus haut, gardons nous des à-priori et regardons au cas par cas. Il nous semble que dans la situation qui nous a inspiré ce billet, l’employeur avait été plus que transparent et honnête avec la candidate. Il est donc normal d’attendre la même chose de la part de notre candidate non ?

  9. par faux-pas-charier-cal

    C'est vraiment trop injuste disait Calimero (zut je viens de démasquer mon état civil)… Oh combien de recruteurs, combien d'entrepreneurs ingrats pour finalement une petite exception

  10. par MissTic

    Il est effectivement préférable d'être transparent mais, comme il est possible de l'imaginer, cette candidate a raisonné en fonction de la préservation de son propre intérêt, à savoir maximiser ses chances de décrocher un job. J'ai moi-même été confrontée il y a peu de temps à ce type de dilemne (dire ou ne pas dire l'état d'avancement de sa recherche où j'ai été totalement transparente) et j'ai une question très sincère et sans arrière-pensée : auriez-vous retenu sa candidature si vous aviez su que son dossier risquait d'aboutir chez un concurrent ?

    Dans tous les cas, si le poste est libre et correspond à mes compétences (responsable/chef de projet internet dans le secteur santé après quelques années en agence), je suis preneuse 🙂

  11. par Marguerite

    Hélas oui, vous avez sans aucun doute fait les frais de l'incorrection de nombreux recruteurs, cabinets ou non qui, une fois la personne vue, voire revue et rerevue, ne donnent plus de nouvelles… Alors je comprends votre position, mais j'avoue ne pas parvenir à blâmer cette candidate. On ne parle que de respect et de transparence. Mais combien de candidats ont pu pâtir de leur honnêteté ? Pas mal j'en ai peur. Voilà le résultat. Nous vivons une "drôle" d'époque où les relations employeurs/employés sont tellement dégradées que chacun tire sa couverture à soi, sans se soucier de l'autre.

  12. par Laurence

    Juste un petit message pour Mr Vincent: je vous conseille vivement de retirer cet article, parce que donner des leçons, c'est bien mais ne pas être capable de tenir soi-même ses engagements ca fait vraiment perdre en crédibilité…
    Quand j'ai lu cet article "coup de gueule" et qu'en parallèle je lis sur le site: "Nous répondons SANS FAUTE à toutes les candidatures." j'ai voulu voir si "votre" engagement était réel…
    Voilà ca fait une semaine et demi, je n'ai pas eu de retour.
    Moral: il est toujours intéressant de voir que l'expression « La critique est aisée, mais l'art est difficile » prend ici tout son sens.

  13. par caroM

    Mais quel bonheur pour le candidat suivant!

  14. par J-lou

    Je veux voir dans ce billet venant d'un cabinet, un conseil pour les futurs candidats. Tout effet d'expérience est bon à prendre. Car en effet, les états d'âme des recruteurs ont peu d'interêt. Je m'explique : une embauche pour une entreprise (cabinet ou client final) c'est un dossier professionnel certes un peu plus engageant qu'un autre. Pour un candidat, c'est ça vie. Cela a des consequences sur sa famille, son avenir, son bien être, etc. Voilà pourquoi on ne peut pas comparer un dossier qui donne du fil à retordre avec le chômage (ceux qui ont connu pu connaissent comprendront). Dans ce cas ici, il s'agit peut être d'incorrection, il s'agit peut être de chevauchement de timing entre deux propositions et un choix qui a des répercutions sur ses vies pro et personnelles.
    J'ai bcp candidaté, j'ai aussi pas mal recruté. J'y appris cela.

*
*

Twitter

Charlotte crée des visages délirants sur tous les objets qui l'entourenthttps://t.co/PziK7FxuQh https://t.co/ERtQgPvsz1

Une expo envisage le meilleur et le pire du numérique https://t.co/kCTa5v45o3 https://t.co/3xGBJWNzRR

En entretien, pas grave si vous avez des tics nerveuxhttps://t.co/Og255q3e2O https://t.co/5X5kmmo9Nc

Révolutionnaire : les petites bulles d'eau à boirehttps://t.co/5i8WlHmlfE https://t.co/dpcCjyo9Jf

Quand les PME investissent en communication, c'est de plus en plus en digitalhttps://t.co/UfkxHVPEoY https://t.co/JmO4RE3V1z

Elaee, c'est quoi ce nom à coucher dehorshttps://t.co/zyOud2W2RX https://t.co/RbcVVlFXoy

Recherche d'emploi : les 10 règles d'or à connaitrehttps://t.co/ubdfXv32mj https://t.co/FuWKcGSgac

Les soft skills que les employeurs européens attendent https://t.co/Xln8VkWIdR https://t.co/HOZZpKfRlq

3 astuces pour (re)prendre du plaisir au travail https://t.co/MyxlpwFGbK https://t.co/WSmG0Wo4N4

Offre #emploi : https://t.co/IwEJ2ldopY

Offre #emploi : https://t.co/A9QraIkzuw

4 tendances en chiffres du marketing d'influence https://t.co/EOtnBoZJjX https://t.co/K8Riyf6pK0

Il faut sauver le soldat RH https://t.co/b5IzioQXTC https://t.co/0JQleePy6T

Les consommateurs aiment les produits conçus par erreur https://t.co/VKGX4vDDBz https://t.co/81KsogxNmA

San Francisco : les salariés d'Apple, de Google et de Facebook se font caillasser dans la Silicon Valley.… https://t.co/vld0fbxF9Z

Les managers français sont les plus innovants d'Europe https://t.co/s9icQ125Zi https://t.co/H3mTjX3GDN

Le lien entre les couleurs et le taux de conversion https://t.co/oDbwncuRnk https://t.co/RG6L8GM1P2

Offre #emploi #CM : Community manager / bilingual / #Paris https://t.co/Gz1LFu1hZs #SocialMediaManager

Offre d'#emploi : Content manager / anglais / musique #IDF https://t.co/IwEJ2ldopY #contenus

Offre d'#emploi : Chef de projet 360° / #Annecy https://t.co/A9QraIkzuw #communication

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici