Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Pensez ce que vous voulez de la pyramide de base mais voici la nouvelle version Maslow 3.0!

31feecb0-45fd-11e3-90d1-22000aea03f1-largePetit rappel sur la pyramide d’Abraham Maslow : cinq grandes catégories de besoins sont distinguées, allant des plus importants aux moins importants.  Il considère que le consommateur passe à un besoin d’ordre supérieur quand le besoin de niveau immédiatement inférieur est satisfait. Le but étant d’arriver au besoin ultime ressenti par les Hommes, celui de l’accomplissement personnel.

Bon, on est d’accord, le wifi pourrait s’étendre à… tous les niveaux!

 

7 commentaires
  1. par Gaëlle

    PAS QUESTION, si le WIFI est d’un outil qui permet un confort extraordinaire, il n’est pas élémentaire !

    On allume son ordi, son smartphone, quand on a un toit, un lit, qu’on a pu se désaltérer, se nourir (et qu’on a un abonnement internet ! donc l’électricité, voire le chauffage)… les SDF n’ont pas besoin de wifi, or ils ont besoin du reste, le reste est donc élémentaire, le wifi NON !

    En plus des risques plus ou moins encore méconnus qu’il nous fait encourir pour la santé, il nous aliène à un besoin – non élémentaire – celui d’être connectés « au monde », « aux autres », à ses « faux » amis, mais qu’apprend-on de plus qui n’est ressassé dans tous les médias ? qu’un tel est allé au concert de x ? qu’il est parti en vacances ? qu’il a une nouvelle coupe de cheveux (tiens d’ailleurs, il faut que je change la photo de mon profil ;-), oui je suis ravie d’apprendre par ce biais qu’une amie en Nouvelle Zélande a trouvé un équilibre de vie correct alors que le pari n’était pas gagné de partir bosser sur une mine de 10000 salariés de centaines de nationalités différentes avec des conditions de vie spartiates, mais ce besoin de tout savoir tout de suite sur tout le monde est-il élémentaire, à l’époque des explorateurs de la planète (de Darwin à Levis Strauss) ce qu’ils ont découvert a été diffusé dans le monde entier (sans internet !), pourvu que l’on ait été un minimum éduqué ET CURIEUX.

    Au risque de paraître rétrograde et j’adore mon i-phone et ses applis qui m’aident tous les jours à me faciliter la vie, je dis NON !

    Non à chaque étage de la pyramide :

    – 1er étage : le WIFI n’est pas un besoin vital, mon coeur et mon cerveau peuvent fonctionner sans lui ;

    – 2ème étage : le WIFI nous fait encourir des risques pour notre santé, à cause de la nocivité des ondes ; pour notre sécurité, à force de se connecter partout combien d’accidents… aurions-nous pu éviter ?

    – 3ème étage : il peut aider à créer et nourrir des liens sociaux, mais je me pose la question de la qualité de ses liens : est-il utile d’avoir des centaines d’amis virtuels et de ne vivre avec eux que des partages de photos, etc… , N’est-il pas plus efficace de passer une soirée entre potes pour nouer, maintenir un lien social ?

    -4ème étage : le Wifi nous aider dans notre propre estime ? Alors là c’est pas possible… je ne fais partager que des événements glamour, fun, choc et j’obtiens des « j’aime » « j’aime pas », mais qu’est-ce que ça dit de moi ? Suis-je pour autant quelqu’un de bien ? Je ne partage pas quand je me blottis dans mon lit avec un bon bouquin ? Et pourtant, ce moment ne me rend-il pas meilleur ? Ne suis-je pas plus heureuse de partager un dîner avec des amis et leur faire goûter un plat que j’ai préparé à leur attention ? Notre niveau d’estime de soi ne dépend sûrement pas de la quantité d’événements postés !

    5ème étage : là, le wifi a son rôle à jouer pour notre créativité, spontanéité, créativité et la résolution de problème, voici quelques petits oui que je concède bien volontiers, mais là encore il ne sert que d’aide assouvir notre curiosité, notre envie de savoir, de créer, c’est un raccourci de culture ; mais pour l’authenticité alors là NON NON NON, ce n’est pas possible, nous ne sommes pas authentiques, nous sommes des « objets marketing » sur internet, posés, postés sous un angle biaisé…

    Alors, je dis quand même Vive le Wifi, mais avec MODERATION !

    But : « Everything in moderation, including moderation.” ― Oscar Wilde

  2. par Yves Goulnik

    outre que le modèle de Maslow a été critiqué par des théories récentes (sur la notion de hiérarchie ou d’ethnocentrisme par exemple), il s’intéressait aux besoins humains, pas à ceux des consommateurs. Cette question de wifi est un peu ‘tongue in cheek’ et pourquoi pas, mais les technologies ne rentrent pas vraiment dans ce cadre, que ce soit l’agriculture, l’écriture, les transports ou autre…

  3. par Brytt

    Très bonne réponse @yves. Je crois que cette pyramide est a prendre au 2D degré non ?

  4. par Gaëlle

    of course… c’est de la provoc facile ! mais je réagis toujours vivement, c’est facile aussi !

  5. par Clémence Elaee

    C’est tout à fait à prendre au 2d degré! 🙂
    ..Avec un fond de réflexion sur les comportements étranges que l’on peut observer (ou ressentir) lorsque le wifi n’est pas accessible.
    J’ai tendance à réagir comme vous @Gaëlle mais je me rends à l’évidence de ce qui m’entoure ou de ma propre réaction, lorsque par exemple je prends le train Paris-Lyon. Quand j’oublie le livre, la revue etc. et qu’il ne me reste plus que mon smartphone sans réseau entre les mains… les deux petites heures deviennent interminables!

  6. par Je souffre au travai

    […] l’explique bien la pyramide de Maslow (certes, là on avait rajouté un niveau pour le besoin de Wifi ;-)), chaque salarié rêve un jour d’être reconnu, voire glorifié pour son travail. On […]

  7. par Jonathan

    Je suis pas d’accord avec toi Yves, cette fameuse pyramide est enseigné dans les matières commerciales pour cibler les consommateurs en fonction des besoins qui sont propre à chacun . Elle permet de ranger les gens dans des cases comme on aime si bien le faire..

*
*

Twitter

Charlotte crée des visages délirants sur tous les objets qui l'entourenthttps://t.co/PziK7FxuQh https://t.co/ERtQgPvsz1

Une expo envisage le meilleur et le pire du numérique https://t.co/kCTa5v45o3 https://t.co/3xGBJWNzRR

En entretien, pas grave si vous avez des tics nerveuxhttps://t.co/Og255q3e2O https://t.co/5X5kmmo9Nc

Révolutionnaire : les petites bulles d'eau à boirehttps://t.co/5i8WlHmlfE https://t.co/dpcCjyo9Jf

Quand les PME investissent en communication, c'est de plus en plus en digitalhttps://t.co/UfkxHVPEoY https://t.co/JmO4RE3V1z

Elaee, c'est quoi ce nom à coucher dehorshttps://t.co/zyOud2W2RX https://t.co/RbcVVlFXoy

Recherche d'emploi : les 10 règles d'or à connaitrehttps://t.co/ubdfXv32mj https://t.co/FuWKcGSgac

Les soft skills que les employeurs européens attendent https://t.co/Xln8VkWIdR https://t.co/HOZZpKfRlq

3 astuces pour (re)prendre du plaisir au travail https://t.co/MyxlpwFGbK https://t.co/WSmG0Wo4N4

Offre #emploi : https://t.co/IwEJ2ldopY

Offre #emploi : https://t.co/A9QraIkzuw

4 tendances en chiffres du marketing d'influence https://t.co/EOtnBoZJjX https://t.co/K8Riyf6pK0

Il faut sauver le soldat RH https://t.co/b5IzioQXTC https://t.co/0JQleePy6T

Les consommateurs aiment les produits conçus par erreur https://t.co/VKGX4vDDBz https://t.co/81KsogxNmA

San Francisco : les salariés d'Apple, de Google et de Facebook se font caillasser dans la Silicon Valley.… https://t.co/vld0fbxF9Z

Les managers français sont les plus innovants d'Europe https://t.co/s9icQ125Zi https://t.co/H3mTjX3GDN

Le lien entre les couleurs et le taux de conversion https://t.co/oDbwncuRnk https://t.co/RG6L8GM1P2

Offre #emploi #CM : Community manager / bilingual / #Paris https://t.co/Gz1LFu1hZs #SocialMediaManager

Offre d'#emploi : Content manager / anglais / musique #IDF https://t.co/IwEJ2ldopY #contenus

Offre d'#emploi : Chef de projet 360° / #Annecy https://t.co/A9QraIkzuw #communication

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici