Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

6 conseils
pour réussir un « newsjacking »

Rebondir sur un fait d’actualité pour promouvoir sa marque, son entreprise ou son produit a un nom un peu barbare : le newsjacking. Mode d’emploi en 6 étapes.

6 conseilspour réussir un « newsjacking »

Nous avons tous en tête la campagne Ikea et son coussin Hallö « T’es une chaise et t’as pas de coussin ? » ou plus récemment Sixt « M. le président, la prochaine fois, évitez le scooter. ». Il s’agit de détournements humoristiques qui font le buzz et sont allègrement relayés sur les réseaux sociaux : une aubaine pour les marques, d’autant plus lorsque ce sont des fans qui s’en chargent, comme pour la marque Audi lors des JO.

newsjacking2

Parce que oui, faire du newsjacking, c’est compliqué et lorsque ce sont les internautes qui prennent le détournement en main, c’est tout de suite beaucoup plus simple. 

Le newsjacking, terme introduit par David Meerman Scott’s en 2011, n’est pas une science exacte, mais il existe tout de même quelques règles à observer qui facilitent grandement la tâche.

1. Rester informé, veiller : pour rebondir sur l’actualité, il faut la suivre, rester à l’écoute. Qu’il s’agisse de l’actualité en général ou de celle de son propre marché, il faut s’informer, suivre des fils d’actualités sur les réseaux sociaux qui sont le vecteur d’information le plus réactif, suivre les mots-clefs dans les tendances… bref rester connecté.

2. Bien choisir son sujet : est-il utile de le préciser ? On évite les sujets d’actualité polémiques ou tragiques… Non, un crash d’avion d’une compagnie concurrente n’est PAS une bonne idée pour faire le buzz ! Il vaut mieux rester sur un message léger.

3. Garder un lien avec l’entreprise : rien de pire qu’un message tiré par les cheveux qui devient alors incompréhensible. Rebondir sur le « buzz Nabilla » si vous n’êtes pas une marque de shampoing ou de téléphonie (ou un géant de l’ameublement suédois aux noms de produits improbables), c’est compliqué… On peut être opportuniste… mais pas trop !

4. Diffuser le message rapidement : il faut dans l’idéal réagir dans les heures ou les jours qui suivent avant que l’information n’ait atteint son pic de maturité ! Pour cela rien de tel que les réseaux sociaux, le web en général ou d’autres vecteurs qui peuvent être assez réactifs comme l’affichage, la presse quotidienne, etc. Si vous réagissez après la bataille, le risque est de faire un buzz négatif et vous obtiendrez l’effet inverse de celui attendu… Donc laissez tomber Serge le Lama, c’était drôle il y a quelques mois, plus maintenant !

5. Avoir de l’humour, beaucoup d’humour et surtout être original : si votre répartie est bien pensée et drôle, elle aura beaucoup plus de chances d’être reprise… Vérifiez tout de même que personne n’a eu la même idée avant vous…

6. Avoir de la chance : eh oui, trouver LE sujet d’actualité et LA phrase choc qui deviendront un message viral, c’est aussi une question de chance…

Source : Le Cercle/Les Echos, CB news.
Copyright : Oasis, fans d’Audi.

 

Un commentaire sur “6 conseils
pour réussir un « newsjacking »”

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert