Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

La lettre de motivation, classique, pénible à faire et tout autant à lire, est morte. Aujourd’hui il y a des points à connaître pour faire de votre mail un outil efficace.

On va appliquer à ce billet la règle d’or de l’écrit qui accompagne votre CV : faire court et efficace.

1 – Le Vous / Je / Nous

Bien sûr, on ne coupe pas sur l’introduction qui doit parler, politesse oblige, de l’entreprise. Mais évitez de passer plus de 3  lignes sur le sujet. Concentrez-vous sur le fait que vous avez bien compris ce que l’entreprise recherche en reprenant l’intitulé du poste.
Loin d’être inutile, vous pouvez nous faire confiance. Cela nous évitera de recevoir une réponse à une offre de Directeur artistique alors que le candidat n’a jamais fait que de la logistique, certes en tant que Directeur…)
Donc on parle d’abord du « Vous » : l’entreprise.
Ensuite, on parle du « Je » : vous exprimez là ce que vous êtes. En quelque sorte, vous présentez votre offre de services : en quoi vous répondez au poste, en choisissant les points les plus pertinents car il ne s’agit pas de tout dire. L’objectif du mail de motivation est de provoquer le RV, gardez du mystère, interrogez, donnez envie.
Et en on finit sur le « nous » : parler de l’entretien futur. A vous d’imaginer une formule moins ampoulée que le sempiternel « RV que vous aurez l’amabilité de m’accorder ».

2 – Etre concis et direct

Certes c’est un vrai métier que de rédiger efficacement mais si vous lisez ce billet c’est que vous travaillez dans la communication non ? Donc l’écriture doit être un atout pour vous. Servez-vous en.
Le recruteur, hypersollicité, appréciera que vous entriez dans le vif du sujet. Avec des phrases courtes. Un discours clair.

3 – Donner des mots clefs

Savez-vous que c’est un logiciel qui réceptionne vos lettres le plus souvent ? Donc pas d’humain pour faire le tri mais un programme qui analyse et comptabilise les mots clefs que le recruteur attend.
Attention donc à bien lire l’offre, à repérer les termes importants. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner dans votre parcours les éléments les plus parlants pour faire un parallèle avec ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

4 – Personnaliser

Ce qui veut dire qu’on doit vous reconnaître bien sûr (le style direct, les mots-clefs) mais aussi que vous savez à qui vous vous adressez. C’est toujours extrêmement décevant de lire un « madame, monsieur » alors que l’adresse mail contient un prénom féminin non équivoque.
Oubliez la mauvaise idée qui consiste à copier coller un exemple de lettre dans un guide quel qu’il soit et investissez un peu de temps.Servez-vous d’internet pour trouver de quoi étayer votre discours. Et résistez à l’envie de ne pas faire de lettre du tout, c’est encore pire que l’envoi massif non personnalisé, c’est un coup d’épée dans l’eau.

 5 – Eviter le pire

Record à battre : une lettre de motivation extrêmement bavarde et longue, envoyée par un « expert en marketing digital », avec en tête « messieurs » à 50 destinataires en même temps… en oubliant de passer la liste des destinataires en cci.
Aïe… Vous connaissez pire ?

 

Copyright : Shutterstock « motivation »

 

5 commentaires
  1. par Virginia

    C’est un billet très intéressant car je suis actuellement en train d’envoyer des mails de candidature pour de l’alternance et mes camarades de classe comme certains professeurs m’ont conseillé de rédiger une lettre type car on a pas le temps de personnaliser la lettre de motivation à chaque entreprise qu’on démarche.
    Alors que j’ai toujours privilégié la LM personnalisée en pensant que cela fera la différence.
    Du coup, vu ma situation urgente j’ai décidé de les écouter en espérant que c’est méthode m’aidera à trouver un contrat…

  2. par Claudia

    Tout ça fait bien de la peine quand on sait qu’il n’y a pas de boulot, que le moindre poste suscite au bas mot 200 candidatures dans nos métiers et encore s’il émane d’une entreprise pas connue et qui fait des produits pas a priori  » intéressants  » (c’est à dire grand public) sinon, on est plus près des 500 candidatures.
    Ce genre de « conseil » pourrait nous faire croire que si l’on a pas d’entretien c’est que l’on n’a pas fait une « bonne lettre » mais on ferait Tarzan en string sur la tour du Crédit Lyonnais pour montrer qu’on sait prendre des risques tout en restant sexy que les recruteurs appelleraient tout juste les pompiers !
    Et puis, soyons logiques, personnaliser une lettre pour qu’elle soit au final lue par un logiciel ? Autant faire une liste de mots-clés sans intitulé ni phrase, on aura plus de chance de passer le premier stade de  » lecture  » !
    Non, notre époque, c’est le rodéo des gens normaux voire compétents pour amuser des recruteurs et justifier de leurs salaires à faire des pseudo analyses et des pseudo tests. Et même s’ils ont une valeur ceux-là, c’est toujours du boulot qu’on ne donnera pas aux gens qui le méritent.
    Des gens qui constatent l’immense mensonge de ce bintze qu’est devenu le recrutement dans un pays où il n’y a plus de boulot et où les recruteurs ont la part belle et avec eux la cohorte de conseillers en tous genres…
    Sans faire de procès à quiconque, car la majorité des gens pensent  » bien faire  » – y compris les recruteurs – il faut quand même dénoncer le manque de boulot qui nous pousse à faire des choses autres que d’exprimer nos talents pour le bien collectif et un bonheur partagé.

  3. par SansNom

    Je suis assez d’accord avec les deux avis précédents. Oui, les deux! Pourquoi? Parce que si on veut trouver un job, ben faut jouer le jeu, sinon on sera traité de marginal.
    Pour ma part, ce type d’article ne m’a pas appris grand chose, puisque c’est tellement évident…et puis pour tout ceux qui ont déjà cherché des infos à ce sujet, il y en a des dizaines sur le net…
    C’est article s’inscrit dans une stratégie de content marketing, parler des sujets utiles, donner des pistes aux candidats etc.
    Question valeur ajoutée ben on repassera 😀
    Bonne journée à tous et que la force soit avec nous candidats et recruteurs

  4. par Claire Romanet

    @SansNom : nous sommes ravis si les infos transmises ici ne semblent pas vous avoir appris quelque chose, c’est que vous maîtrisez déjà bien ce qu’il faut faire pour les lettres de motivation. Ceci dit, on note aussi que votre commentaire est anonyme, et votre mail (que les lecteurs ne voient pas mais que nous avons de notre côté) aussi… Ce qui est un peu facile pour critiquer non ?

  5. par Frédéric

    @Claire Romanet j’arrive après la bataille mais sauf erreur de ma part : 1/ le billet est anonyme, donc c’est un peu l’arroseur arrosé 2/ l’avis de @sansnom est utile (au moins dans sa première partie) car OUI, il faut faire des efforts pour avoir un job (et donc personnaliser sa lettre) mais en même temps si l’on vous suit, NON, car c’est un logiciel qui filtre (même si derrière des humains finiront par lire la lettre). L’essentiel est d’être dans la sélection finale. 3/ citation « Savez-vous que c’est un logiciel qui réceptionne vos lettres le plus souvent ? » Sur quoi vous basez vous ? de très nombreuses PME, la quasi totalité des collectivités territoriales, la majorité des artisans n’utilisent pas les outils auxquels vous pensez sans les citer. Des outils qui d’ailleurs, fonctionnent parfois très bien mais souvent mal en fonction du fichier final (pdf, doc, docx) ou du logiciel qui a servi a le réaliser (indesign, xpress, Illustrator, word, powerpoint, Publisher….) 4/ Montrer à tout le monde que vous avez l’adresse mail d’un auteur anonyme est faire preuve de manque de tact. Vous qui avez travaillé dans la com pendant 20 ans avez oublié cela ? Si vous êtes si carrée, j’imagine que vous ne gardez pas ces données au delà d’une certaine durée raisonnable et que votre site supprime automatiquement les données personnelles ? PS : j’ai appris quelques petites choses grâce à votre article mais il reste très évasif. A vouloir faire trop court, on manque parfois d’efficacité 🙂 (Bon, ok, personnellement suis trop long!) Sans rancune 🙂

*
*

Twitter

Relations travail et design : du fun, du créatif, de l’innovation et de la réflexion https://t.co/qOPkDugd5N

Coworking, fablabs, écolieux... Les Tiers Lieux ou la nouvelle théorie de « l’évolution des espaces » https://t.co/rKBOdIr5dF

Un MOOC sur la philanthropie, ça vous tente ? https://t.co/tiJAOVZQfN

https://t.co/jVDmuVdyLK

https://t.co/Vb89Y3BVYx

https://t.co/lRHeW7jaoL

https://t.co/tkz0CsS0s8

Internet conduit au règne de l'opinion et à la fin de la raison https://t.co/xnTOy0qYFW

Votre mag https://t.co/m5zHdOceBF en pleine refonte, votre avis nous est précieux https://t.co/RN7itZCAXo

RT please : comment améliorer le mag https://t.co/m5zHdOceBF pour vous https://t.co/RN7itZCAXo

Quand le béton de la ville est remplacé par le vert des jardins https://t.co/HBif0aApcm #biodiversite #architecturehttps://t.co/7gI88EZAP9

https://t.co/HBif0aApcm

https://t.co/ILcFo4QVED

https://t.co/VCJL5KrZ2m

https://t.co/iCgdLhBJqs

https://t.co/2g5LIUbCxj

Offres d'#emploi en #communication, #digital et #marketing, c'est par ici : https://t.co/9bFnP3dzf0

RT @appinwaves: #eco | Les "Tiers Lieux" ou évolution des espaces professionnels : https://t.co/gkZ9Y5JLWY à lire sur @Elaee #Societe #work

RT @jobticemploi: Le #travail salarié va-t'il disparaître ? https://t.co/1YepV7LjGJ via @Elaee #job #viepro

Walmart va utiliser la reconnaissance faciale pour savoir si les clients sont satisfaits https://t.co/71o8CLC8TU https://t.co/BLz5H928L4

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici