Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Internet
conduit au règne de l’opinion et à la fin de la raison

Petite discussion pleine de philosophie autour de la machine à café.

Internetconduit au règne de l’opinion et à la fin de la raison

 

« – Tu as vu le docu sur les Grecs hier soir ?
– Non, je lisais les tweets sur Top Chef.
– Dommage, tu aurais pu voir ce que les Grecs, outre la démocratie, ont à nous apprendre sur l’importance de la réflexion et du savoir… »

Et de partir sur un sujet cher à l’équipe : la surinformation dans laquelle nos usages digitaux nous jette.

« – Sur-renseignés et sous-informés, c’est bien ce que nous sommes »

Voilà qui rejoint la théorie du philosophe allemand et enseignant spécialisé dans la sciences des média, Norbert Bolz. Mettant en cause le manque de pertinence des écrits internet des non-experts par rapport aux productions validées et émises par les scientifiques, le philosophe explique que c’est dorénavant l’opinion d’un nombre de personnes le plus important possible qui fait foi.

Ce qui nous fait revenir aux temps anciens de l’Antiquité où la « doxa » (l’opinion) régnait en maître avant l’arrivée des Grecs qui ont prôné, eux, la vraie connaissance et le savoir scientifique.

De là à se méfier de l’expertise de tout un chacun, il n’y a qu’un pas. Blogs, tweets, wikipédia… les supports sont nombreux pouvant servir d’exemple à la diffusion de paroles en masse. La cause selon Bolz : le souci de faire vite (pour rappel, wiki veut dire « rapide » en hawaïen). Il explique que maintenant on considère que « il vaut mieux repérer l’important en quelques secondes plutôt que maîtriser la déduction ».
Pour lui, les internautes sont des idiots !

Pas de véritable analyse, de jugement bien pensé et prouvé. Pas d’objectivité, c’est la paupérisation de l’information.
« – Tu parles de politique là ?
– Allez zou, allons bosser ! »

Copyright : détail du tableau «L’école d’Athènes» de Raphaël, Musées du Vatican (montré hier soir dans l’émission)

2 réponses à “Internet
conduit au règne de l’opinion et à la fin de la raison”

Intéressante analyse. Mais elle part à mon sens d’un postulat : les êtres humains sont incapables de s’auto-déterminer. Ils sont « influencés » dans leurs décisions et leurs actions par une « opinion générale », vraie ou fausse.

Internet est sans doute un moyen d’influence des esprits peu armés (histoire, philosophie, politique, etc.). Mais ces personnes qui ne peuvent s’auto-déterminer auraient probablement été « orientés » dans leurs choix et leurs actions par d’autres biais, si Internet n’avait pas vu le jour.

A l’inverse, il probable que de nombreuses personnes trouvent dans la masse du réseau des sources fiables d’information auxquelles elles n’aient pas accès précédemment. Les chances de les amener à s’auto-déterminer sont élargies.

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert