Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Conseil CandidatCoup de gueuleRecrutement & Rh

Les recruteurs au pilori

Stupeur et polémique. Le documentaire « La gueule de l’emploi » de Didier Cros n’est pas passé inaperçu depuis sa diffusion la semaine dernière sur France 2. Il épingle ce que le réalisateur appelle « la comédie et la cruauté au travail ». Bienvenue dans le royaume de la soumission consentie.

10 candidats, tous au chômage, passent différentes épreuves collectives devant un jury de recruteurs et dirigeants de l’assurance GAN pour intégrer sa force de vente. L’objectif est simple : décrocher un emploi… on pourrait presque dire à tout prix, tant les candidats et les recruteurs jouent le rôle de l’humiliation et de la soumission. Formatage, moule, malléable… les mots reviennent comme des leitmotivs dans la bouche des deux parties. Tous les coups sont permis. Le résultat est déconcertant, on se croirait plutôt face à une mauvaise émission de téléréalité qu’à un documentaire illustrant la réalité de l’entretien d’embauche.

Pourtant le présupposé de départ était plutôt positif : les recruteurs n’ont pas vu le CV des candidats, ils souhaitent s’attacher à leur savoir-être, à leur tempérament. En tant que recruteur, notre métier, c’est ça aussi : ne pas seulement valoriser des compétences, mais aussi une personnalité, des qualités humaines : curiosité, créativité, investissement et la liste n’est pas limitative.

Dans ce cas de figure, c’est un commercial qui est recherché, quelqu’un de sociable, ayant une grande tolérance au stress et à la pression. Du coup, la stratégie est de pousser le candidat dans ses retranchements. C’est le jeu, pourrait-on dire. Il faut préparer le candidat à la réalité du poste. Sauf qu’on est souvent à la limite de l’insulte. « Par quoi vous compensez cette compréhension un peu lente ? », interroge la directrice régionale de Gan face à un candidat totalement déstabilisé. Pas besoin d’être grand clerc pour capter le message. « La cravate, Hervé, c’est sur prescription médicale ? Vous n’avez pas jugé utile de faire cet effort ? », lâche le recruteur à un autre candidat.

Au bout du compte, sur quoi porte l’évaluation ? Sur la capacité du candidat à accepter le système, à se conditionner. Est-ce bien là la réalité du monde du travail ? C’est ce que sous-tend le documentaire en tout cas. Pourtant, sans jouer les Candide, la réalité de notre travail au quotidien, ce n’est pas de trouver des moutons de Panurge. Bien sûr, le marché de l’emploi est tendu, bien sûr, il y a concurrence. Mais la finalité reste la même : mettre en adéquation un poste et un projet professionnel, mettre en relation des valeurs communes. Alors quand on visionne ce genre de documentaire qui donne une mauvaise image du recrutement, aux antipodes de la vision que nous avons de notre métier, ça nous énerve, il faut bien le dire.

14 commentaires
  1. par Guill

    Le plus effrayant est que le formatage n'est souvent pas une vision du profil qui sera plus efficace ou qui apportera le plus à la structure, mais bien le moyen de se protéger vis à vis de sa hiérarchie en cas d'échec…"Le candidat était du plus pur classicisme, j'ai fait e que l'on m'a demandé, personne ne peut rien me reprocher"
    La seule vraie question n'est-elle pas : Ai-je envie de travailler et passer du temps avec cette personne?

  2. par Internaute Media

    100% d'accord avec vous Guill !

    En France la hiérarchie n'a surtout pas envie de se remettre en question en embauchant un profil "atypique", car cela implique investissement, écoute, humilité…

  3. par Olione

    Ce reportage m’a rappelé une scène d'un excellent film intitulé "I comme Icare" : L'expérience de Milgram portant sur la soumission à l'autorité.
    Il en va de même pour le reportage "la gueule de l'emploi" : Personne ne s'étonne de la situation et du comportement des recruteurs, du cabinet et des candidats.

    Les candidats veulent se vendre a tout prix alors qu’il serait plus judicieux de « se faire acheter » c’est à dire de se positionner en tant que partenaire : Projet et Partenariat sont deux mots absents de ce reportage.

    Ce qui est effrayant dans ce reportage , ce n’est pas le portrait d’une profession (ne pas faire d’un cas particulier, une généralité) mais qu’un cabinet ET un recruteur, main dans la main puisse avoir ce type de discours et trouver ca normal.

  4. par superspock

    Est ce qu'il faut comprendre que dans le monde du travail, on ne vous demande pas d'être excellent mais d'être médiocre ; On ne vous demande pas de prendre des initiatives mais de suivre sa hiérarchie? Je pense que non. Mais il s'agit de ma vison.

  5. par Didier-louis RICHARD

    lamentable, irresponsable, non professionnel et pourtant si banal. GAN vous fait encore envie? Consulter d'urgence

  6. par fufette

    Lamentable ! aux antipodes de ce que doit être un recrutement et pourtant si proche de ce que beaucoup subissent pour trouver un job, notamment dans ces grosses entreprises qui mettent de l'argent dans leur campagne et site de recrutement ! Du Maillon faible, de Masterchef au Gan, il n'y a qu'un pas…

  7. par Gaëlle

    J'ai visionné ce documentaire que j'ai trouvé effrayant de cruauté, de "violence". On sait bien que le déséquilibre candidat/recruteur peut être violent et cruel…mais à ce point là ! J'ai trouvé que la jeune femme qui est finalement sélectionnée dit des choses très justes en off… En revanche, je ne sais pas si les personnes qui composent le jury ont eu l'occasion de se regarder mais j'espère que cela les fera un peu évoluer…
    Heureusement que tous les recrutements collectifs ne sont pas ainsi (j'en ai moi-même vécu un et je n'ai pas le souvenir d'avoir été autant malmenée…). En revanche, j'ai déjà eu affaire à un certain nombre de recruteurs hautains, parfois intrusifs…
    On sait que le recrutement comporte une part de comédie mais là on se rapproche davantage de la tragédie, me semble-t-il.
    Un documentaire à voir, vraiment.

  8. par Danielle

    Cruel et ridicule même. Où sont les valeurs morales ? Personne, ni le jury ET SURTOUT NI LE RECRUTEUR n'a pensé à dire non à ce genre de méthode. Tiens, ça me rappelle LA METHODE justement. Je crois que vous en aviez parlé sur ce site d'ailleurs

  9. par Steph

    Je travaille au sein d'un groupe spécialisé dans le conseil en recrutement depuis plus de 10 ans. Ce reportage édifiant montre à quel point notre profession reste encore artisanale et non contrôlée. En l'espace d'une émission, les méthodologies caricaturales d'une "petite boutique" au service de Gan décrédibilise tout un métier dans lequel des centaines de consultants travaillent chaque jour, certes à vendre leurs services, mais aussi à redonner confiance à des candidats découragés par la difficulté à trouver l'emploi, le vrai, celui qui les épanouira.
    La connivence entre soi-disant recruteurs et entreprise dans une session d'humiliation collective assumée en face des caméras est tout simplement écoeurante. A croire qu'ils se senti investis d'une mission : tourner un remake à la française du film "La Méthode" façon télé-réalité. Raté, le casting était trop affligeant…

  10. par Sitanim

    A noter que la polémique continue, et qu'un site web publie directement les coordonnées des recruteurs en question, afin d'inciter les gens à leur dire leur 4 vérités… Cf. http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/un-site-anonyme-s-en-prend-aux-recruteurs-de-la-gueule-de-l-emploi_1040179.html

  11. par A.JOUANNY

    Apès un parcour professionnel chez HENKEL France, j'ai été chef de ma propre d'entreprise que J'ai vendu, depuis de nombreuses années j'ai le privilège de travailler au sein de la compagnie du GAN j'atteste que l'image donnée n'a rien à voire avec la réalité . Honte a ces clowns de recruteurs que j'aimerai rencontrer afin de leur dire leur quatre vérités !!!!

  12. par Lecado

    Le comportement éthique des RH est un sujet d'actualité. Le respect de la charte de la diversité est bafouée au quotidien.
    Justifié pourquoi un candidat n'est pas convoqué ou écarté d'un poste serait le BA BA d'un comportement approprié.
    Le sempiternel "si dans x mois pas de nouvelles considérez que vous avez perdu…" est devenu le mode de communication majoritaire des RH….
    Un peu de transparence ne ferait pas de mal

  13. par rob weller

    les recruteurs? des mercenaires incompetents et la plupart du temps qui n'ont aucun respect pour les candidats…

  14. par sabine

    Etant moi même recruteuse, je trouve cela méthode épouventable, je suis d'accord sur le fait qu'il est nécessaire de tester la personne dans des cas pratique mais il y a des limittes quand même!! Les candidats sont des humains et pas des robots sans émotion.

*
*

Twitter

Offre #Emploi Directeur #marketing et #communication / grande école / IDF https://t.co/tq4NJGD22z via @elaee

Offre #emploi Responsable #marketing ingénieux et polyvalent (Lyon) https://t.co/1KrRhd9cE8 via @elaee

Offre #emploi Directeur commercial #régie entreprenant H/F https://t.co/1TPKO9PQyq via @elaee

Offre #emploi Product Webmarketing Manager H/F (92) https://t.co/P2pxbxLkJ7 via @elaee

Offre #emploi Directeur de site signalétique (IDF) https://t.co/IA5z2o0kV1 via @elaee

Offre #emploi : Content manager sportif, sportif et sportif (Paris) https://t.co/AolzF3V8Tb via @elaee

56% des Français utilisent les #reseauxsociaux https://t.co/A5BPSwdRB4 via @lkconseil https://t.co/U03J72JkrO

"Les alchimistes du #numérique" https://t.co/9AeaGDjDAl by @Alban_Jarry on @LinkedIn

Et si on devenait tous slasheurs ? On aura tous plusieurs casquettes ? https://t.co/bwPNun38Pr #emploi #metier https://t.co/5sT03wDp04

Peut-on armer la « transparence » des algorithmes ? - https://t.co/gTf1NvOsV2

Chargé(e) de #communication : la fiche #métier la plus lue sur internet est celle d' @elaee https://t.co/q50oYGj57A https://t.co/1reEILeYQr

Le numérique a bouleversé le rôle des communicants, oui, oui... https://t.co/e30CHsYobr #digital #communication

#Slasheur : métier d'avenir à multi-casquettes https://t.co/bwPNun38Pr via @Elaee https://t.co/7vZmZxtZSp

L'arrivée réussie de Serge Lutens dans la réalité virtuelle https://t.co/5dT6DzWi9U #luxe #numerique #VR https://t.co/Io0V8sU3j0

Le #numerique a bouleversé le rôle des communicants, oui, oui https://t.co/e30CHsYobr #communication #digital

La transformation #digitale en 2017: la fin des rêves et des miracles https://t.co/nxqOoWJNhA https://t.co/s4t0qHZC6Q

RT @teamwhyers: [#Startup] 1000 idées pour un succès ? via @jblefevre60 & @MikeQuindazzi #growth #pilotes #scaling https://t.co/jeT604nWhp

Qui a dit "une lecture m'émeut plus qu'un fait réel" ? https://t.co/x9uSfOr9il

Enquête Happiness at Work, expérience de Chief Happiness Officer https://t.co/GZDkCxPkO8 via @RHinfo

Ce qui marche pour les 5 premières minutes de l'entretien d'#embauche https://t.co/MiGQujh7ED #emploi https://t.co/C4A4Pi0ouz

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici