Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Vous souhaitez renégocier votre salaire. Quelles sont vos motivations ? En quoi est-ce le bon moment pour demander une augmentation ? Comment allez- vous justifier…

Comment allez- vous justifier cette demande et pourquoi seriez-vous plus favorisé que les autres ? 4 questions pour savoir si vous êtes prêt à négocier une augmentation.

1.  Depuis combien de temps êtes-vous dans l’entreprise ?

Cela va sans dire, l’ancienneté entre nécessairement en ligne de compte au moment de renégocier son salaire. Si vous êtes là depuis 6 mois, vos chances d’obtenir une augmentation sont en principe limitées, à moins d’avoir en si peu de temps obtenu des résultats exceptionnels ou exercé des responsabilités bien supérieures à celles qui vous avaient été fixées au moment de votre embauche. Pour ne pas perdre en crédibilité, ne soyez pas trop gourmand trop tôt, vous risqueriez de vous brûler les ailes.

2.  Êtes-vous en position de force ?

Comme dans toute négociation, il est rare que le rapport de force entre les deux parties soit réellement équilibré. En l’occurrence, il est même plus fréquent que celui-ci soit plutôt en faveur de l’entreprise et non à votre avantage. Or c’est celui qui a le plus de marge de manœuvre qui prend  souvent l’ascendant. Êtes-vous devenu une pièce maîtresse de l’organisation ? Avez-vous une compétence clef que vous êtes le seul à maîtriser ? Comprendre : l’entreprise est-elle en difficulté si vous partez ? Plus c’est le cas, plus votre marge de négociation est grande. Elargissement de vos responsabilités qui n’a pas donné lieu à une augmentation de salaire, réalisation particulièrement bénéfique à l’entreprise en termes de gains, d’image, d’économies réalisées… sont autant de situations qui vous mettent en principe en position de force.

3.  Connaissez-vous la situation de votre entreprise ?

Cette question est fondamentale. Avant d’engager toute démarche de négociation de salaire, vous devez être au fait de la situation financière de l’entreprise. Est-elle en croissance ? Gagne-t-elle des parts de marché ou stagne-t-elle ? Comment se dessine l’avenir : projets ? perspectives de développement ? renforcement de la concurrence ?  Bien entendu, il vous sera difficile d’être en mesure de répondre en détail  à toutes ces questions ; mais sachez qu’il est malvenu de demander une augmentation à un moment ou l’entreprise rencontre des difficultés. A moins d’être en situation réellement anormale, cela trahirait chez vous un manque d’implication dans le projet de l’entreprise. Vous faites passer en priorité vos propres intérêts en négligeant à ceux de l’entreprise…Cette tentative pourrait même vous faire perdre des points vis-à-vis de votre employeur !

4.  Avez-vous préparé votre argumentaire ?

Adoptons un raisonnement rationnel. Le principe du salariat veut que votre employeur vous verse un salaire en contrepartie d’un travail donné. Si vous fournissez ce travail, c’est-à-dire si vous atteignez vos objectifs, il n’a par conséquent aucune raison valable de vous augmenter. Face à une demande d’augmentation, il risque de vous rétorquer : « vous serez augmenté comme tout le monde au moment des augmentations annuelles de fin d’année ». Votre beau sourire ne vous garantira pas un traitement de faveur particulier… Vous devez donc apporter un argumentaire solide, qui prouve par des faits que votre contribution à l’entreprise a été supérieure à ce que l’on attendait de vous. N’hésitez pas à apporter la preuve sur papier de vos réalisations pour rafraîchir la mémoire de votre interlocuteur. Compte rendu de projet, retours de clients, tableaux de suivi, montant des charges économisées grâce à vous, tout ce qui pourra justifier vos propos vous aidera à étayer  vos dires et donnera du poids à votre argumentaire.

Adrien Bignon, contributeur Elaee, chef de projet et rédacteur pour le site www.salaire-net.fr

6 commentaires
  1. par Christelle

    merci pour ces conseils. Pensez-vous cohérent de se renseigner sur les résultats dse collègues pour pouvoir se comparer à eux ?

  2. par Adrien Bignon

    Bonjour Christelle,

    Effectivement il peut être intéressant de connaître les résultats obtenus par les personnes qui occupent le même poste que vous, et les salaires perçus par ces derniers. Toutefois, de nombreuses variables autres que les résultats entrent en considération dans la construction de la rémunération(ancienneté,responsabilités, savoir faire…). C’est pourquoi vous devrez à tout prix éviter les affirmations du type « si X gagne tant, alors je dois gagner la même chose ».

    Cette prise d’informations permet davantage d’avoir en tête des standards pour savoir au delà de quelles limites vous risquez de vous décrédibiliser dans votre négociation.

    Attention toutefois à la manière de présenter les choses, car il est toujours dangereux de se comparer aux autres ouvertement : les informations sont-elles vraies ? Cela ne va-t-il pas nuire à votre image ?

  3. par Beaho

    Bonjour,
    Merci de remettre les pendules a l’heure. Je suis tout à fait d’accord avec le fait que le salarié est payé pour une tâche et qu’il est donc difficile de recevoir une demande d’augmentation pour seul argument : j’ai mené à bien ma mission, je réponds tant mieux puisqu’il est payé pour ça…
    Par contre, à mon sens demander une augmentation fait parti du rôle du manager, à lui d’identifier dans son équipe lequel de ses salariés la mérite sur la base des éléments que vous citez. J’ai eu à refuser à un salarié qui me l’avait demande et en demander une à un autre qui n’en avait pas fait la demande mais qui la méritait.
    Hélas, on nous rétorque assez facilement que la société est en difficulté et ce depuis plusieurs années…

  4. par La veille RH de la s

    […] 4 questions à vous poser pour obtenir une augmentation […]

  5. par Pub Instagram, Pengu

    […] 4 questions à vous poser pour obtenir une augmentation ; […]

  6. par Pub Instagram, Pengu

    […] 4 questions à vous poser pour obtenir une augmentation ; […]

*
*

Twitter

https://t.co/EU7Cv7v31c

https://t.co/UqnPGKrK9n

B. Bizette, Cache-Cache : "Nos investissements médias sont quasi-exclusivement en digital" https://t.co/CDBKDxULs0

Offre #emploi : Directeur Agence événementielle H/F / Lyon https://t.co/YsUOSxN1Ck via @elaee

Offre #emploi : Chef de projet communication 360° (IDF) https://t.co/m1eh3KbhF5 via @elaee

Offre #emploi : Chargé.e de clientèle / Marque / e-commerce / Paris https://t.co/SwZRVljHGP via @elaee

Entre salaire à vie et capitalisme : le travail partagé https://t.co/VPGTIxyJkU

Droit à la déconnexion : un sujet à faces multiples https://t.co/1agLNWP0fa

Le dur métier de recruteur : anecdotes https://t.co/joRNvLwFjr

Les 5 points à ne pas manquer pour préparer votre entretien d'embauche https://t.co/1e0hElbJQ9

Facebook nous fait écrire par la pensée https://t.co/vqIwssexva

Veille : les news du #recrutement et quelques surprises ! https://t.co/FLVHOjeUnx

Top 10 des plus jolis avantages sociaux https://t.co/p7RCi48czW

Le recruteur est heureux quand le candidat est heureux https://t.co/qKpBEhYgGw

Et vous, savez-vous dire non ? https://t.co/sRu730dotp

Comment avoir plus d’autodiscipline ? https://t.co/2C7R4pRBdT

https://t.co/tw0zcZoNfB

https://t.co/BD8jvazH7P

https://t.co/bc3tITksKh

RT @INfluencialemag: Le toit du nouvel Apple Store de Chicago, tout en mesure et subtilité https://t.co/EPWrQZxLrs

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici