Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

La RSE,
objectifs et outil de communication

Pour la RSE et ses enjeux en matière de responsabilité sociale et environnementale (ou financière), la communication interne comme externe est un vecteur important.

La RSE,objectifs et outil de communication

La Responsabilité Sociétale des Entreprises

Le 3e millénaire marque un tournant décisif dans le système capitaliste mondial : le client ne se contente plus de consommer sans poser de question. Il réclame désormais des produits de qualité, dont il peut retracer la fabrication et vérifier la fiabilité. Il met la pression sur les entreprises pour qu’elles fassent preuve d’éthique et de transparence.
Il agit en tant que personne, parent, citoyen… mais aussi en tant que salarié.
En luttant pour instaurer de véritables discussions et réflexions sur ses conditions de travail en tant qu’être humain. Et les sujets sont nombreux : les conditions de travail, la lutte contre la discrimination, l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle, le bien-être au travail, à la diversité des équipes, l’égalité professionnelle homme / femme

C’est dans ce contexte qu’est née la RSE ou la Responsabilité Sociale (ou Sociétale c’est comme vous voudrez, mais ne confondez pas avec l’outil « réseau social d’entreprise » svp) des Entreprises. Et qu’elle s’est organisée pour casser, le mieux possible, l’image de la méchante organisation uniquement motivée par l’argent et le profit.

Définition officielle de la RSE par la norme Iso 2600

La Responsabilité Sociétale des Entreprises, c’est la responsabilité d’une entreprise vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :
– contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société,
– prend en compte les attentes des parties prenantes,
– respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales,
– est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en oeuvre dans ses relations.

Pour définir le périmètre de sa responsabilité sociétale, identifier les domaines d’action pertinents et fixer ses priorités, il convient que l’entreprise traite [toutes] les « questions centrales  » suivantes : la gouvernance de l’organisation, les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les communautés et le développement local.

Les objectifs affichés de la RSE

La RSE concerne toutes les entreprises, indépendamment de leur taille ou de leur activité. Elle correspond à l’application d’une démarche de développement durable globale qui se doit d’intégrer des stratégies environnementales, sociales et humaines. En somme, la RSE vise à responsabiliser les entreprises qui doivent désormais s’impliquer dans le développement de la société et veiller à la mise en valeur de l’humain.

Au départ avec des objectifs éthiques et non-financiers, on reconnaît aujourd’hui à la RSE la capacité à améliorer la performance économique de l’entreprise. Cette dernière doit fournir des informations sur des indicateurs environnementaux (consommations d’énergie, émissions de CO 2…) et sociaux (création d’emploi, politiques de diversité…) qui sont faciles à suivre d’année en année, surtout dans les rapports annuels. En France c’est une obligation pour les entreprises du plus de 500 salariés.

En veillant à renforcer sa participation à l’amélioration de la société, l’entreprise booste bien sûr sa réputation et son attractivité auprès de ses clients et prospects. En accordant une attention particulière aux problématiques humaines, sociales et environnementales, elle favorise le développement personnel et l’épanouissement de ses salariés. Ces derniers renforceront leur implication ainsi que leur fidélité envers l’entreprise, et par là même leurs résultats et performances.
Que du positif !

Certes, toutes les entreprises n’ont pas un baby-foot à montrer au JT de TF1 pour convaincre de la bonne ambiance au travail. Par contre, toutes savent dorénavant l’impact fort en externe comme en interne qu’apporte la démarche RSE.
Cette dernière devenant un levier efficace pour aider les entreprises à s’adapter aux évolutions de leur marché.

Le Pacte Mondial

La RSE est définie par divers référentiels qui peuvent être internationaux ou nationaux. Les engagements dépendent de conventions internationales comme celles de l’OIT, les Principes directeurs de l’OCDE ou la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Parmi les référentiels internationaux se trouve le Pacte Mondial ou Global Compact. Ce pacte s’inspire de l’Ancien Testament de la bible judéo-chrétienne dans sa forme. Elle adopte en effet celle des 10 commandements auxquels doivent se plier les entreprises qui veulent adhérer à la RSE. Le pacte a été mis en place en 1999 sous l’impulsion du Secrétaire Général des Nations Unies. Voici la liste :
– Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l’homme
– Les entreprises sont invitées à veiller à ne pas se rendre complices de violations des droits de l’homme
– Les entreprises sont invitées à respecter la liberté d’association et à reconnaître le droit de négociation collective
– Les entreprises sont invitées à contribuer à l’élimination du travail forcé ou obligatoire
– Les entreprises sont invitées à contribuer à l’abolition effective du travail des enfants
– Les entreprises sont invitées à contribuer à l’élimination de toute discrimination en matière d’emploi et de profession
– Les entreprises sont invitées à appliquer l’approche de précaution aux problèmes touchant à l’environnement
– Les entreprises sont invitées à prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d’environnement
– Les entreprises sont invitées à favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l’environnement
– Les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l’extorsion de fonds et les pots-de-vin

Chaque année, les signataires de ce pacte doivent publier de bonnes pratiques dans l’un des principes cités ci-dessus. En France, le référentiel local correspond à la plateforme RSE. Elle a été lancée en 2013 et elle est rattachée au Premier Ministre. La plateforme vise à favoriser le dialogue entre l’État et la société civile pour promouvoir la RSE et étudier sa mise en œuvre. Actuellement, la plateforme compte 50 membres organisés en 5 pôles en fonction de leur rôle à savoir le pôle économique, le pôle société civile, le pôle syndical, le pôle public et le pôle académique. Un bureau de pilotage composé par 13 membres assure le pilotage de la plateforme.

Qui gère la RSE au sein de l’entreprise ?

Avant de créer un poste à temps plein, la RSE est souvent confiée comme nouvelle mission à un membre du service communication. En effet, les compétences attendues en terme de relationnel pour gérer des projets variés, en transversal, avec des interlocuteurs nombreux correspondent tout à fait au savoir faire des communicants.
Le poste de Responsable RSE ou autrement nommé Responsable développement durable n’existe qu’à partir d’une certaine taille d’entreprise : les PME et PMI ne sont guère concernées. Mais il peut aussi être rattaché à un service RH, notamment dans le cadre des organisations importantes.
Dans tous les cas, un poste sensible et exposé où les candidats (surtout ceux formés au développement durable) sont nombreux.

 

Et dans votre entreprise, savez-vous s’il y a une politique de RSE ?

Sources : Novethic, Reseau-alliances, e-RSE
Copyright : Shutterstock

4 commentaires sur “La RSE,
objectifs et outil de communication”

La RSE participe au rayonnement de l’entreprise dans son éco-système et auprès de ses parties prenantes (prise en compte des attentes, dialogue). Les enjeux de communication sont nombreux, tant en termes de mobilisation interne que de valorisation et de dialogue à l’externe. Le sujet est passionnant, les connexions entre com et RSE sont nombreuses. Communiquer en RSE c’est aussi réinventer son métier de communicant.
Je suis consultante communication RSE et j’adore ça !!

En quoi la responsabilité sociale d’entreprise transforme t elle les rapports sociaux dans l’entreprise ?

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert