Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Vous vous plaignez souvent quand les recruteurs ne répondent pas à vos candidatures et vous avez bien raison.
Mais imaginez-vous que de l’autre côté, les recruteurs pâtissent, eux, du fait que vous ne les rappelez jamais ?

La situation empire chaque année, et surtout durant l’été : la principale difficulté des recruteurs, c’est l’abandon des candidats.
Vous allez nous dire : vous plaisantez ? Mais non, un très grand nombre de nos contacts oublie tout simplement de nous rappeler. Ennuyeux.

Vous voulez des chiffres sur le nombre de candidats qui ne rappellent pas ?

Chaque semaine, la réunion de production Elaee fait le point sur les missions en cours : stratégie de recherche, état du marché, nombre de CV retenus, pertinence des profils, reporting client, candidats qualifiés, ceux qui ont répondu et à qui nous avons présenté le poste, ceux qui sont retenus… et ceux avec qui nous avons pris contact mais dont nous n’avons pas de nouvelles.

C’est ce dernier chiffre qui nous sidère : le point hebdomadaire indique que nous avons laissé des messages téléphoniques ou des mails à plus d’une vingtaine de personnes pour chacun de nos postes. Si on multiplie par le nombre de missions de recrutement en cours, c’est-à-dire 7 en ce moment, cela donne = 24 x 7 = 168. Enorme non ?

Alors ça intéresse les recruteurs que nous sommes : dites-nous pourquoi vous ne répondez pas ?

Arrête de bouder candidat, rappelle ton recruteurPeut-être parce que, tout simplement, vous n’êtes plus en recherche d’emploi ou plus intéressés pour bouger ?
OK mais alors quelle excuse pour ceux qui nous ont envoyé leurs dossiers récemment ?

Peut-être que vous attendez la rentrée parce que vous êtes en congés et passés à autre chose ?
OK mais les opportunités sont aussi en été (on a beaucoup de travail par exemple chez Elaee) en prévision de postes à pourvoir d’ici la fin de l’année.

Peut-être êtes-vous :
– malade ?
– déconnecté de votre messagerie mail et mobile ?
– de mauvaise humeur ?
– maladroit (vous avez effacé le message) ?
– en train de démarrer votre nouveau job de vacancier ?
– en train de bouder ?
– en train de bronzer… ?
Dites-nous.

Le phénomène est marquant, incompréhensible et pénalisant pour nous recruteurs.

Notre mission consiste à trouver la bonne personne pour le poste à pourvoir que notre client nous confie et bien sûr, ce dernier attend de la réactivité.

Du coup, sans réponse de votre part, on passe directement à un autre dossier de candidature, et cumuler le nombre de contacts est extrêmement chronophage. Et rageant quand on sait avoir l’adéquation objectif professionnel et poste à pourvoir, mais que le candidat ne revient pas vers nous.
ça fait déjà quelques années qu’on vous explique que ce n’est pas un problème si votre fille est en train de dire derrière vous « p’pa, p’pa, r’gard c’ke j’fais », du moment que nous pouvons échanger sur votre recherche, vos attentes et nos opportunités.

Bien sûr, cela peut aussi être pénalisant pour vous. Vous pouvez rater une opportunité alors que si on vous appelle c’est qu’il y a de grandes chances qu’on ait à un poste à mettre en regard.
Vous pouvez aussi laisser une image négative auprès du recruteur qui se souviendra que vous n’avez pas daigné répondre à son message pourtant extrêmement poli, etc.

Un candidat qui ne répond pas est-il un candidat qui boude ?La correction est de mise pour les recruteurs, comme pour les candidats

Un minimum de politesse voudrait que vous répondiez, même pour dire non, que vous n’êtes plus en recherche, ou pas intéressé. Vous attendez la même chose des recruteurs et chez Elaee, le fait de répondre à chacun (sachant que vous êtes une cinquantaine à nous contacter chaque jour) prend bien sûr beaucoup de temps.
Qui plus est, on fait très attention aux relations avec vous : on vous accompagne sur la réflexion qui mène à la définition de votre objectif professionnel, on vous suit tout au long du process de recrutement, on répond à vos questions avec le maximum de transparence (et on répond même à vos mamans parfois).
C’est un engagement fort de notre part, gage de sérieux et d’efficacité, qui explique certainement que vous êtes plus de 30 000 professionnels de la communication, du marketing et du digital à nous suivre.

Alors, SVP, revenez vers nous lorsqu’on vous contacte. Comme ça, on arrêtera de bouder ;-))

Pourquoi les candidats ne rappellent-ils pas les recruteurs ?

Copyright : Shutterstock

22 commentaires
  1. par guitounch

    Bonjour,

    Pour être dans la peau de l’indélicat candidat qui ne répond pas aux messages (je l’ai fait trois fois ce mois-ci…), voici mon explication (personnelle évidemment).

    Pour ma part, la première raison, c’est l’impossibilité de rappeler dans les heures qui suivent. Soit parce que j’enchaine des réunions ou rdv clients, soit parce qu’étant en open space je ne peux répondre de suite et me laisse aspirer par mes autres tâches.

    Alors, vous décalez au soir et là, c’est la vie de famille qui prend le pas et vous fait « oublier » le coup de file à passer. Il est alors 23h et vous vous dites que vous rappellerez demain. Sauf que le lendemain, re-belote, la même journée s’enchaine.

    Quand vous vous décidé à rappeler le cabinet, le message laissé sur le répondeur n’y est plus (véridique, ça me l’a fait 2 fois… quelle loose), vous ne vous souvenez plus qui est le cabinet à rappeler, et surtout, lequel des numéros est celui du cabinet qui vous a appelé il y a trois jours… parmi ceux qui apparaissent à la date mais que vous n’avez pas dans vos contacts (ça va vous suivez ? je sais c’est pas évident)

    OK, vous vous dites que je suis mal organisé et vous avez probablement raison…
    En revanche, si j’avais un conseil à vous donner, ce serait de doubler vos appels d’un email. Pour moi c’est super efficace, je reprends contact dans la journée par mail, ne serait-ce que pour confirmer que je suis ou non intéressé par la poste et préciser que je n’ai pas forcément le temps ou la possibilité de répondre par téléphone le jour même.

    Voila, en espérant avoir pu vous éclairer via mon expérience 😉

    Bonne journée à vos équipes.

  2. par Claire Romanet

    Merci merci @Guintouch de votre retour d’expérience candidat, c’est exactement ce qu’il nous faut.

    Pour rebondir sur votre réponse :
    1. on ne demande pas être rappelés immédiatement. Les recruteurs sont habitués aux horaires décalés, vous pouvez tout à fait répondre en-dehors des heures de bureau heureusement
    2. l’idée de doubler d’un mail est bonne : nous le faisons déjà pour la moitié des contacts à vrai dire

    Cela dit, si rappeler un cabinet ne fait pas partie de vos priorités, c’est que vous n’êtes certainement pas si intéressé que cela pour bouger.
    Même dans ce cas, c’est dommage de ne pas initier une relation… qui pourra vous servir plus tard. Ou qui pourra aider le recruteur (par exemple en lui recommandant quelqu’un au profil similaire au vôtre mais lui, intéressé).
    Nous gardons le contact. A bientôt !

  3. par Pauline de Montbron

    Bonjour Claire,
    Si je peux me permettre vous aussi vous avez des loupés, j’ai postulé et n’ai jamais eu de retour même après relance. Vous m’aviez dit revenir vers moi et plus rien. Snif ! j’en ai déduit que vous boudiez 🙂

  4. par Marie V.

    On imagine bien qu il y a des candidats indélicats peut être que de recruteurs indélicats mais les chiffres que vous donnez sont plutôt impressionnants

  5. par guitounch

    Re,

    Honnêtement, le cas présenté est exceptionnel, pour 90% du temps je rappelle les cabinets. En revanche, il est vrai qu’il y a des loupés mais cela ne traduit en rien une volonté de ne pas vouloir « réellement » bouger, mais parfois le quotidien prends le pas. Surtout, les messages laissés par des cabinets sont aussi parfois trop vagues si ce n’est, absents de toutes informations, ce qui ne donnent pas toujours « envie » ou tout du moins suffisamment d’éléments pour prendre conscience ou non de l’intérêt d’un poste.
    Encore une fois, ce n’est que mon expérience personnelle 🙂

  6. par Emeline Faillet

    Je confirme. Moi qui suis dans un service recrutement de grand groupe on sait très bien que juillet et surtout août il est très difficile de rencontrer des candidats.

  7. par Maréchal

    Bonjour,
    Je me permets de vous répondre car de mon côté, je lance un appel :
    Cabinets: ne nous prenez pas pour du bétail, derrière chaque candidat potentiel, il y a un cœur qui bats!

    Afin d’illustrer ma réponse, quoi de mieux que de vous faire part de mon expérience.
    Premier constat : on ne se fait contacter que lorsque l’on est en poste et jamais lorsque que l’on cherche un poste…alors que l’on est forcément plus susceptible d’être disponible !
    Passons sur ce « détail »…

    Alors qu’en poste, les sollicitations téléphonique et par mail ou Inmail, se font par vagues et par périodes.
    En effet il m’est arrivé de recevoir 3 messages vocaux et autant d’emails de sollicitation dans la même journée.
    Cela est certes valorisant, mais les appels se font toujours dans la journée… au travail… Souvent il s’agit de message « robotisés » du type  » j’ai une super opportunité rappelez-moi ».
    On écoute le message en se promettant de rappeler plus tard…Et puis, pris par l’engrenage du métro/ boulot/dodo on se rend compte, au bout de quelques jours que l’on a oublié de réponde… Tant pis.

    Au début je répondais à tous les messages, ayant une peur bleue de passer à côté du poste de ma vie comme le promettait les messages… mais là, dans 90% des cas c’est la déception….. J’illustre en quelques exemples :

    En poste, occupant la fonction de Responsable E-commerce et stratégie Digitale sur Paris :
    Bonjour, je vous rappelle suite à votre message vocal …

    > Réponse N°1 : Euh oui oui attendez, je n’ai plus votre cv sous les yeux mais dites mois ce que vous faites… et votre fonction….bla bla bla

    >Réponse N°2 : Oui merci de me rappeler, j’ai une super opportunité pour un poste de chef de projet junior et vous correspondez à notre profil (NDLR : J’ai 10 ans d’expérience) bla bla bla, poste à pouvoir de suite, bla bla bla, pour un salaire de 30K€ !!!!

    >Réponse N°3 : Oui merci de me rappeler, j’ai une super opportunité pour un poste de Directeur E-commerce (là on me vend du rêve) dans une entreprise à dimension internationales bla bla bla, super package salarial, bla bla bla, mais c’est à Beauvais, Lille, Bordeaux, Nice… !!!

    > Réponse N°4 : Tout se passe bien pendant l’entretien téléphonique, on prend rdv pour se voir, et j’attends un mail avec les détails…..je relance …..rien, le jour J 2h avant le RDV, la personne me réponds, qu’elle est malade ou / que les extraterrestres ont débarqué /ou que elle part en trek en Inde … Mais bref elle me rappelle pour fixer un autre RDV…. Ou pas. Cette même personne te rappelle 3 mois après pour te faire part d’une autre opportunité…on fixe un rdv téléphonique et ….rebelotte !

    Suite à votre email :
    > Réponse N°5 : quand je réponds à un email, pour avoir plus d’information sur le poste et que l’on ne me répond JAMAIS.

    > Réponse N°6 : Lorsque l’on se fixe par mail un rdv téléphonique telle date à telle heure et que la personne ne vous appelle JAMAIS

    Voilà pourquoi, finalement lassée, blasée je ne réponds plus aux sollicitations en dehors des mon réseaux ou des cabinets et des consultants en qui j’ai confiance, car heureusement j’ai aussi eu de très bonnes expériences puisque j’ai été placée à 90% par des cabinets. Mais malheureusement les expériences positives se comptent sur les doigts d’une main!

  8. par Emeline Faillet

    Les recruteurs non plus ne sont pas du bétail et ont un cœur qui bat. @marechal vous dites que ce sont eux qui vous ont permis d’évoluer dans votre carrière quand vous n’en avez plus besoin vous leur dites d’aller se faire voir en quelque sorte. Étonnante réaction
    Par contre je suis d’accord avec vous sur 2 points :
    – les recruteurs ne devraient pas vous faire miroiter des bobs de rêve ( et malheureusement il y aura toujours des juniors qui feront des erreurs d’évaluation en vous parlant d’un poste trop light pour vous!
    – il u a des expériences positives avec des recruteurs responsables : gardez un contact étroit avec eux et tout le monde sera gagnant gagnant

  9. par Claire Romanet

    Bonjour Pauline,

    Oui je me souviens très bien de vous, au sujet d’un poste de Responsable communication digitale. Mais j’étais revenue vers vous avec un mail vous indiquant que notre client souhaitait privilégier l’expérience au sein de marques spécialisées enfance. Cela ne vous dit rien ?

  10. par Forza Claire

    Le chiffre me sidère aussi, surtout que vous ne faites pas partie des cabinets ci-dessus évoqués, non spécialisés et qui effectivement emploient des stagiaires pour initier le premier contact, ce qui aboutit la plupart du temps aux sketches fort bien contés par @Maréchal (j’ai les mêmes en stock 😉 Cela dit je ne pense pas que les bons cabinets doivent « payer » pour les mauvais – c’est à nous d’identifier la pertinence des sollicitations, et effectivement de donner une réponse, quelle qu’elle soit, sauf peut-être à ceux qui nous ont déjà fait perdre trop de temps par le passé.

  11. par Claire Romanet

    Merci @ClaireForza votre commentaire nous fait chaud au coeur. Oui, on est d’accord sur votre conclusion : aux candidats d’identifier la pertinence du contact et l’implication des gens sérieux (dont nous espérons faire partie). A bientôt

  12. par Anne

    Bonjour,
    Pour ma part, je me fais un devoir de rappeler toute personne qui me laisse un message, a fortiori un cabinet de recrutement ! C’est une question de correction.
    Seulement, je dois déplorer qu’après présentation de la candidature à leur client et après avoir promis au candidat de revenir vers lui « quelle que soit la suite et le retour du client », les cabinets ne … le font jamais (revenir vers le candidat, quand la suite donnée n’est pas favorable pour le candidat …)
    C’est seulement après relance du cabinet qu’on est définitivement fixé en tant que candidat …
    Bilan des courses, une mauvaise impression (manque de correction dans l’autre sens), une relation déséquilibrée … Du coup, on ne s’excite pas … Je suis assez d’accord avec Maréchal.

  13. par Alexandra Mouinir

    Moi j’ai toujours rappelé et ça m’a été utile. Ça ne me serait même pas venu à l’idée de ne pas le faire j’ai tout à y gagner. Ça fait maintenant 6 ans que je connais Elaee et je crois (j’espère) qu’on a noué de vraies relations de confiance.

  14. par Mayane

    Bonjour,
    Je fais partie de ceux qui ne croient plus aux cabinets de recrutement.
    Lorsque j’étais au chomage, je pense avoir été contactée au moins pour 50 postes, pour lesquels je correspondais plus ou moins.
    j’ai souvent eu le droit à un premier entretien de qualification avec le cabinet.
    Tout allait bien jusqu’à ce que l’on aborde mon chômage, et ce point était très très négatif (on n’a pas manqué de me le rappeler systématiquement).
    Très souvent, mon CV n’était même pas soumis aux clients (bien qu’on vous explique le contraire), et lorsque vous demandez des nouvelles, eh bien il n’y a plus personne au bout du fil.
    Faire un retour aux candidats c’est de la correction et du respect de l’humain.
    Les cabinets de recrutement sont avant tout des agences commerciales et non RH.
    Je comprends que les candidats n’aient plus confiance et ne croient même pas que les opportunités proposées soient réelles.
    Aucun cabinet de recrutement ne m’a jamais trouvé de travail et encore moins quand j’en avais le plus besoin.
    Heureusement qu’il reste encore des sociétés qui n’externalisent pas cette tâche.

  15. par Maréchal

    @Emeline Faillet :
    Vous me répondez « Les recruteurs non plus ne sont pas du bétail et ont un cœur qui bat. @marechal vous dites que ce sont eux qui vous ont permis d’évoluer dans votre carrière quand vous n’en avez plus besoin vous leur dites d’aller se faire voir en quelque sorte. Étonnante réaction » –>

    Emeline, je n’ai jamais dis cela, justement (cf la fin de mon post).
    J’ai gardé contact avec les cabinets que je juge dignes de confiance, pour les autres je ne réponds plus.
    D’ailleurs ils en a quelques-uns qui jouissent d’une très très mauvaise réputation du coté candidat (dans le domaine du digital! A cause de cela)

    Et pour ce qui est de l’expression « comme du bétail », j’ai passé plus de 200 entretiens dans ma vie (téléphonique, en face à face, skype…en France ou à l’étranger) et j’ai des perles! Que du vécu:
    – les retards: supérieurs à 30 min
    – annulation de rdv à la dernière minute
    – mauvaises info: j’arrive à un entretien dans entreprise, après que le cabinet de recrutement m’a expliqué la mission. Je réponds donc à la sempiternelle question : qu’avez-vous compris du poste… et là c’est le drame! Le cabinet n’avait pas compris le poste….
    – Si si vous avez le profil, je transmets votre Cv… Alors que non, je n’ai pas le profil, même moi je le sais.
    – la drague! oui oui la drague: a vous étés mariée… hum dommage!! ???
    – la catégorisation: ah! Vous avez un enfant! hum! Comment faites-vous? (NDLR: comme des millions de mères de famille qui concilient vie de famille et vie pro)
    – Ah vous habitez en banlieue? hum (je suis à 16 minutes de gare du nord, et 20 minutes de st Lazare ou porte maillot)!
    – sortie en pleurs d’un cabinet. Un consultant qui a passé tout l’entretien à me rabaisser (1h00), pour me dire à la fin: je n’aurais pas passé tant de temps avec vous si je ne croyais pas en votre potentiel!

    Donc je suis désolée Emeline, mais peut être que de nombreux candidats et candidates ont vécus la même chose que moi, victimes de nombreux cabinets (ou se proclamant ainsi) soit disant spécialisés dans le recrutement de profil digitaux! Ceux-là même qui ne savent pas ce qu’est une plateforme e-commerce ou bien le SEM, entre autre…

    @Claire : vous dites « aux candidats d’identifier la pertinence du contact et l’implication des gens sérieux (dont nous espérons faire partie) » –>
    Quand on a un peu d’expérience et que l’on connaît les cabinets, c’est assez « simple », mais je pense tout simplement que la relation ne devrait pas être unilatérale.

    Je pense qu’aujourd’hui le recrutement est très solennelle, toujours les même questions : qualités défauts, bla bla bla…
    L’entretien, reste pour un candidat une épreuve difficile et très aléatoire en fonction de l’interlocuteur! Même si les compétences sont là…
    Après 10 ans d’expérience j’ai passé en début d’année des entretiens digne d’un junior avec des questions du type, qu’est-ce que l’internet pour vous…. Avez-vous gérer des budgets? Une équipe? Avez-vous déjà fait des achats sur internet? Ou alors la meilleure: avez-vous été sur le site de la marque!!! euh non pourquoi il fallait le faire? lol
    Heureusement j’ai rencontré des cabinets et des consultants vraiment dans l’échange, qui s’intéressait à ma personnalité au-delà de la candidate.
    De mon côté, et du coté de mon réseau, pour les profils séniors, on s’échange les noms de consultants à voir et ceux à éviter.
    En conclusion je pense qu’il faut réintroduire la dimension humaine dans le recrutement. Car qu’il soit en poste ou au chômage, le candidat vous accorde un petit moment de sa vie.
    Un entretien, est toujours très fatigant pour un candidat, hormis la phase préparatoire. Les sentiments et émotions sont nombreux lors de cet échange (stress, joie, jugement, analyse, réflexion, contenance …). Pour ma part je préfère travailler une journée entière sur l’élaboration de mes budgets et ou sur ma stratégie, que de passer 1 heure en entretien. En sortant je suis rincée, crevée !
    La question que je me pose : comment va se passer le recrutement des générations Z et millénials ?

  16. par Sarah.R

    Bonjour,
    Je comprend votre difficulté et je trouve vraiment dommage que recruteurs et candidats ne se comprennent pas. Mais si je peux me permettre j’ai postuler 3 fois sur votre site (sur le lequel vous promettez de donner une réponse même tardive à toutes vos candidatures) et je n’ai jamais eu de retour. Dommage pour moi…
    Alors c’est vrai que le quotidien (surtout quand nous sommes en poste) et très prenant, personnellement j’ai toujours rappelé et laissé un message avec mes plages horaires mais peut-être aussi que d’une façon générale les recruteurs payent leurs mauvaises pratiques.

  17. par Claire Romanet

    Bonjour @Sarah R. Nous avons vérifié et vous confirmons avoir bien eu votre dossier, mais non pas en réponse à des offres de notre part.
    Vous l’avez déposé via le module en bas de la homepage et avez reçu à cette issue un petit mot expliquant qu’on l’avait bien réceptionné et qu’on reviendrait vers vous dès que l’un de nos postes correspondrait. Ce que nous ferons n’ayez crainte.

  18. par Marie Aline Bourdon

    Bonjour,

    Juste pour vous dire que je trouve l’esprit de votre cabinet et l’ouverture de la communication particulièrement atypique et à mon humble avis, topissime! C’est très rare que des cabinets prennent le temps d’adresser des réponses individuelles et je trouve vos valeurs très louables. Alors je comprends votre coup de gueule! Merci à vous.

  19. par Claire Romanet

    Merci #Marie Aline pour votre marque de sympathie. Nous essayons à notre moindre mesure de faire changer les relations candidats – recruteurs dans le bon sens.

  20. par teyssandier

    SUr ces belles paroles, j attends que je cabinet me telephone 🙂 pour discuter plus avant des opportunités – surtout celle en Mkt polyvalente et ingenieuse.. Merci..

  21. par Claire Romanet

    Bonjour @teyssandier, oui nous reviendrons vers vous, sans faute, par mail ou par téléphone. Mais vos différents mails datant du 13 janvier, on va vous demander d’avoir un peu de patience. A très bientôt.

  22. par colomban

    Joli coup de gueule… On s’aperçoit au final qu’il y a beaucoup d’incompréhensions entre candidats et cabinets de recrutement (et vice et versa, comme diraient les Inconnus).

    Je suis surpris des statistiques que vous donnez et cela me laisse perplexe. D’abord parce que la politesse me semble être la base, surtout dans le domaine de la communication. Et surtout parce que vous faites partie des agences plutôt plus respectueuses que la moyenne.

    Ce que je constate pour ma part, c’est qu’Elaee essaie vraiment de développer une relation de confiance avec ses clients. Vous répondez aux appels, aux Twits, aux messages sur les blogs, vous créez des contenus éditoriaux assez justes et surtout intellectuellement honnêtes et surtout, vous savez contacter les candidats pour des postes à niveau. Et tout ça, ce n’est pas monnaie courante chez vos homologues.

    Je ne donnerai que le contre-exemple d’un cabinet prestigieux, dont je ne citerai pas le nom pour éviter de faire une mauvaise publicité à Michael Page. Ils ont mon CV depuis quelques mois maintenant et ne m’ont appelé qu’une seule fois, pour un job de junior (j’ai 15 ans d’expérience). Juste parce que cela les arrangeait. Pas de réponse en revanche pour mes candidatures à des postes bien plus pertinents. Sur le job de junior, j’ai senti le conseiller insister plusieurs fois pour que j’aille à l’entretien et j’ai bien cru percevoir qu’il était en galère pour présenter des candidats à son client. En prenant des infos par ailleurs, je me suis aperçu qu’il n’avait envoyé pour l’instant qu’une personne. Où est le professionnalisme ? Alors qu’en communication, les candidats pullulent.

    C’est sans doute à cause des « worst practice » de certains que quelques candidats sont contaminés et n’adoptent pas les « best practice » que vous vous imposez et qui sont l’objet de votre coup de gueule.

    A bientôt pour des échanges polis et fructueux. Entre professionnels respectueux des valeurs essentielles, nous avons tous à y gagner.

*
*

Twitter

Comment booster son sens créatif ? https://t.co/ltohJmSm13

S'inspirer d'Hollywood pour du marketing qui marche https://t.co/VyfaZTlc7i

https://t.co/GfEhg356a5

https://t.co/HC5Q9zy946

https://t.co/qgNA0sGWJI

Offre #emploi : Responsable communication du développement responsable / Fondation / IDF https://t.co/6wP0hBpkCP via @elaee

Offre #emploi : Documentaliste / Veilleur / Community manager (Grenoble) https://t.co/QnMII4aahG via @elaee

Offre #emploi : Directeur de Clientèle digital / agence / branding / Neuilly https://t.co/r3IobAHoIq via @elaee

Offre #emploi : Chef de projet digital senior et polyvalent / Lyon https://t.co/QrsSrZQdIC via @elaee

Facebook nous fait écrire par la pensée https://t.co/vqIwssexva

Travailler à distance, pas si facile ? https://t.co/jY8eKJHGlL

4 questions à vous poser pour obtenir une augmentation https://t.co/WB1cEGi8Xo

https://t.co/ziFkvGEenT

https://t.co/9Zgw3z1WLF

Offre #emploi : Chef de projet #digital polyvalent #Lyon https://t.co/QrsSrZQdIC

User et abuser d'un recruteur, c'est bon pour votre carrière https://t.co/69XRcOiNoQ

Internet conduit au règne de l'opinion et à la fin de la raison https://t.co/xnTOy09nhm

Mastercard essaie une https://t.co/T61rHhqbzf

https://t.co/KB4jhbIKmx

Le robot made in France Buddy annoncé pour la fin de l'année https://t.co/zmVAqqzwmD

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici