Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Coup de gueule

Non, recruter n’est pas vendre un poste, une entreprise et encore moins un candidat

Marre des recruteurs qui font mal leur métier

Marre des recruteurs super-commerciaux qui passent leur temps à chercher des clients et convaincre des candidats. Ce n’est pas ça recruter !

De plus en plus de candidats se plaignent des recruteurs. Surtout ceux qui travaillent en cabinet de recrutement.
Manque de correction parce qu’ils parlent aux candidats comme s’ils avaient le pouvoir suprême. Absence d’écoute car ils pensent plus à vendre leur poste à pourvoir qu’à connaître le candidat (ce sont ceux qui vous disent : « venez me voir, j’ai le job en or pour vous ! »). Manque de respect, tout simplement les règles de politesse comme dire bonjour et tenir ses engagements : « je vous tiens au courant » et puis plus de nouvelles. Manque de transparence enfin quand les recruteurs font miroiter monts et merveilles, ce qui se révèle être à l’étape de la rencontre avec le futur employeur, complètement à côté de la plaque, aussi faux que déceptif… Beaucoup ont déjà vécu cela.

Surtout, on voit de plus en plus de consultants en recrutement qui sont avant tout des commerciaux. Il suffit de regarder les offres d’emploi diffusés par les cabinets de recrutement pour s’en rendre compte. Plus qu’une capacité à chercher, sélectionner, qualifier et rencontrer, ce que les cabinets prônent c’est le sens commercial, pour mieux attirer les candidats.
Non, mais n’importe quoi !

De qui se moque-t’on ? On veut nous faire croire que les candidats sont des pigeons à qui on peut « vendre » un projet, un poste ou une entreprise. Les candidats seraient donc naïfs et désinformés, ne connaissant ni leur marché, ni leur métier, ni leur valeur.
Les consultants en cabinet de recrutement qui orientent, décident, arrangent la vérité… sont ceux qui sont poussés par le besoin de rentrer le plus possible de missions dans leur portefeuille. ils ont peu de temps devant eux et leur choix est de privilégier l’apport d’affaires, ce qui ne leur permet pas d’accorder beaucoup de temps à la production de leurs missions. C’est ainsi que le métier de recruteur devient plus commercial que RH.
Mais quel intérêt de fonctionner ainsi ? N’est-ce pas une perte de temps ? Une énorme erreur professionnelle ? Une vision à très court terme avec le risque de perdre le candidat ET le client ?
D’ailleurs le client final sera-t’il satisfait de cette démarche, de l’image que le cabinet donne de son entreprise ?

Il y a d’autres façons de travailler et la seule correcte est de bien comprendre le projet professionnel de chacun et le mettre en regard du poste à offrir. Il ne s’agit ni de convaincre le candidat, ni le client, qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Le job du recruteur doit être de réaliser une adéquation, un « matching », c’est à dire mettre en relation une personne qui correspond au job et à qui le poste convient. Tant pis si, au cours de la qualification, le poste ne colle pas à ce que cherche le candidat, le recruteur prendra son mal en patience et le rappellera sur un autre projet. Ultérieurement.

En privilégiant le contact avec le candidat, en faisant attention à répondre à chacun, et en privilégiant la marque employeur du cabinet, on s’inscrit dans une démarche (logique) vertueuse, qui coûte du temps (et de l’argent bien sûr) mais qui porte ses fruits. Elaee en est un bon exemple : nos consultants sont des communicants, pas des commerciaux.

Notre métier de recruteur est difficile (de plus en plus c’est vrai) : il nécessite de la technique certes, mais aussi de l’écoute, de l’empathie et du temps. Alors arrêtez, messieurs les recruteurs qui privilégient le commercial aux ressources humaines, de tourner en rond, et de prendre les gens pour des marchandises, c’est décrédibiliser la profession.

5 commentaires
  1. par Raphaëlle Degoin

    Elaee c’est bien de pousser un coup de gueule contre les mauvaises pratiques, on est tout à fait d’accord avec vous. Il faut dire que vous êtes tel un OVNI dans la profession, ne serait-ce que parce que vous m’avez répondu, de façon personnalisée. J’avoue ne jamais avoir vu ça avant alors je vous remercie.

  2. par Elisabeth

    Je suis d’accord avec Raphaëlle, on sent bien que vous êtes différents!

  3. par Nadège

    Je suis bien d’accord avec vous! Mais malheureusement, ce phénomène se retrouve dans tous les domaines, on fait la course au chiffre au détriment de la qualité du travail fourni. Il faut vendre toujours plus et les répercussions n’ont aucune importance. Je retrouve dans votre coup de gueule ce que nous constatons chaque jour dans ma société où l’on embauche des commerciaux à foison pour rentrer des affaires, mais derrière, il n’y a personne pour assurer la charge de travail et ce sont les quelques employés qui n’ont pas encore mis les voiles qui se retrouvent avec une montagne de dossiers à traiter qui ne fait que grossir et à qui l’on viendra reprocher de passer trop de temps à chaque fois plutôt que d’accepter qu’une embauche est nécessaire

  4. par Elisabeth D.

    J’approuve. J’ai encore eu récemment l’exemple d’un cabinet (concurrent) qui m’a chassée fait passer un entretien sans vouloir me dire qui était son client (mais y avait il un client ?) et qui était censé me rappeler. Apres 3 coups de fil et 3 mails aucune nouvelle. La classe !

  5. par Veille RH : semaine

    […] Non, recruter n’est pas vendre un poste, une entreprise et encore moins un candidat […]

*
*

Twitter

Fiche métier : chargé de communication https://t.co/q50oYGj57A

La filière communication reconnue et signée par l'Etat https://t.co/SVqmbFIab0

Un guide pour créer un logo parfait https://t.co/zBLJoPlhgz

Facebook va diffuser des matchs de foot https://t.co/Vwj81yFoY3

Du lego collant pour créer encore plus https://t.co/DXDqitBOeN

Nous sommes heureux au travail https://t.co/I1OyeUSYrb

https://t.co/xQjmMNRyxk

https://t.co/8CFWrabVf6

Demain, avec quelle voiture  volerez-vous ?   https://t.co/thIjTIBRUA

La force du storytelling avec l'autruche qui vole https://t.co/Sa5dx5uF0D

Est-on mieux payé à New York, à Genève ou à Paris ? https://t.co/iTha1w21OF

L'audacieux building courbé de 1230 mètres pour New York https://t.co/t4R2nxF8Jd

Le digital evangelist n'est pas un débutant https://t.co/bCVOF8SYz9

https://t.co/1NS13eZaNo

Les internautes se souviennent rarement de la source d'une information https://t.co/eUlFMxgZEa via @libe

La transformation digitale ne peut pas être qu’une intention https://t.co/FhS6a9nwSy via @frenchweb

Comment booster son sens créatif ? https://t.co/ltohJmSm13

Communication : des intitulés de fonction brouillés https://t.co/o0LGMwz2DP

De l'intérêt d'aller travailler ailleurs https://t.co/mzEiV1u5fo

Pourquoi les cabinets de recrutement n'ont pas de jobs pour les jeunes diplômés ? https://t.co/JEWFLEkGyV

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici