Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Qui
a dit que les Franciliens n’étaient pas mobiles ?

Une étude donne 2/3 des Franciliens cherchant un emploi dans une autre région. C'est 2 fois plus que les actifs dans le reste de la France.

Quia dit que les Franciliens n’étaient pas mobiles ?

La mobilité est un enjeu de taille pour des recruteurs comme nous. Nous savons déjà depuis longtemps qu’il est parfois plus aisé de trouver un candidat parisien pour un poste en province, que faire venir un candidat de la ville voisine.

Aujourd’hui, une étude de Hellowork (qui édite les plateformes RegionsJob, ParisJob, Cadreo), donne des chiffres sur les envies de mobilité professionnelle interrégionale en France au 1er trimestre 2019 :
– Dans quelles régions les candidats français souhaitent-ils travailler ?
– Quelles sont les régions les plus  » enclines  » à une mobilité professionnelle interrégionale ?
– Quelles sont les régions qui attirent le plus les franciliens ?
– D’où viennent les candidats intéressés par un poste localisé en Ile-de-France ?

Les principaux résultats :

  • 67% des actifs franciliens s’intéressent à un emploi dans une autre région alors qu’ils ne sont que 33% en régions  
  • Les franciliens sont toujours plus enclins à une mobilité professionnelle interrégionale (+8 points versus 2018), quand les candidats en régions le sont de moins en moins (-5 points versus 2018) 
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes est celle qui attire le plus les candidats des autres régions

 

L’Auvergne-Rhône-Alpes en tête des régions les plus attractives, l’Île-de-France est avant-dernière

La région rhodanienne arrive en tête des régions qui attirent le plus de candidats d’autres régions : 12,4% des candidats qui cherchent un emploi dans une autre région le font en Auvergne-Rhône-Alpes !
Arrive ensuite la Nouvelle-Aquitaine qui progresse nettement par rapport à 2018 (12,2% soit +2 points vs 2018). On retrouve ensuite les Pays de la Loire (10,3%), PACA (9,5%) et la Bretagne (9,4%).

Premier bassin d’emploi en France (environ 20% des offres à pourvoir – cf baromètre emploi du 1er trimestre 2019), la région parisienne n’attire que 5% des candidats à la mobilité régionale.

Île-de-France : 67% des candidats regardent ailleurs !

L’Île-de-France, en plus d’une faible attraction sur les candidats des autres régions, a du mal à fidéliser ses propres actifs. Avec 2 candidats sur 3 qui consultent des offres dans d’autres régions, la région parisienne est même la seule à avoir une majorité de candidats dans ce cas. Une proportion en hausse de 8 points par rapport à 2018.

Parmi les autres régions qui ont du mal à fidéliser leurs actifs, on trouve la Bourgogne Franche-Comté (43% regardent ailleurs), les Hauts-de-France (41%), l’Occitanie (41%) et le Centre-Val de Loire (39%).

A l’inverse, PACA (26%), la Bretagne (29%) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (29%) sont les régions avec les actifs « les plus fidèles ».


Auvergne-Rhône-Alpes en tête également chez les Parisiens…

La région lyonnaise fait carton plein auprès des actifs d’Île-de-France. Près de 15% des Franciliens cherchant ailleurs le font dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
On trouve ensuite la Nouvelle-Aquitaine, qui n’était pourtant que 6ème l’an dernier. Le dynamisme de la région bordelaise continue d’attirer.
Suivent ensuite les Pays de la Loire, le Grand Est, la Bretagne, les Hauts-de-France et PACA, attirant chacun entre 9% et 10,5% des Franciliens. La Bourgogne Franche-Comté est lanterne rouge (3,6%).

On note par ailleurs que les métropoles ont la cote puisque Lyon attire 40% de candidats franciliens regardant vers la région Auvergne-Rhône Alpes, quand Lille attire 39% des franciliens attirés par la région Hauts-de-France et Marseille-Aix en Provence 45% de ceux qui se projettent en région PACA.

Les Hauts-de-France en route vers l’Île-de-France

Les actifs des Hauts-de-France sont les plus intéressés par un poste en Île-de-France (18,6% de l’ensemble des Français qui souhaitent aller en région parisienne). Ils sont suivis de près par l’Auvergne-Rhône-Alpes (14,2%) et le Grand Est (10,2%).

L’étude réalisée par Hellowork a utilisé la base des offres consultées par 6,9 millions d’utilisateurs des plateformes du groupe HelloWork au 1er trimestre 2019 (versus étude réalisée sur la base des offres consultées par 5,2 millions d’utilisateurs sur les plateformes en 2018).

Bon, alors pour ceux qui veulent bouger, nous avons en ce moment de beaux postes en Occitanie et en Drôme provençale par exemple et c’est par ici : les offres d’emploi Elaee

Source : HelloWork

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert