Logo

Magazine de l’emploi dans la création, la communication, le marketing et le digital Cabinet de recrutement Elaee, qui sommes-nous ?

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Conseil en entretien d’embauche, la phrase qui tue

Top3 et pas 5

L’entretien face avec un recruteur est moment d’échange, parfois stressant, impressionnant qui peut donner lieu à des paroles malheureuses qui peuvent gâcher votre candidature…

L’entretien face à un recruteur est un moment d’échange, parfois stressant, impressionnant qui peut donner lieu à des paroles malheureuses qui peuvent gâcher votre candidature. Voici un florilège des erreurs et petites phrases qui tuent, que nous avons pu entendre en entretien et qui sont bien entendu à éviter.

1 Je n’ai pas eu le temps de regarder ce que vous faisiez / qui vous étiez

Etre attentif à l’activité, l’identité de l’entreprise que l’on rencontre est une marque de motivation et de curiosité (qualité particulièrement appréciée des recruteurs). L’accès à l’information est aujourd’hui facilité par le web et les candidats n’ont plus d’excuses. C’est aussi une question de respect que de venir à un entretien en sachant qui on rencontre.

2 Oubliez ce qui est inscrit sur mon CV, c’est bidonné

Terrible aveu que celui-ci qui, avouons-le, jette un « léger » froid dans la discussion. 70% des CV aujourd’hui sont biaisés. Combien de fois avons-nous rencontré des candidats soi-disant bilingues en anglais sachant tout juste bredouiller un « bonjour, merci au revoir », des promotions un peu trop vite acquises, des résultats trop gonflés voire « empruntés » à ses collaborateurs. Là encore, le maître mot reste l’honnêteté : certes faute avouée est à demie-pardonnée mais le mieux est encore d’avoir un CV qui reflète la vérité.

3 Le poste ne correspond pas à ce que je cherche mais je voulais vous rencontrer

Cela fait partie du jeu des échanges avec un recruteur et nous le savons mais, par ce biais et ce manque de transparence, celui-ci peut se sentir floué, avoir l’impression d’avoir perdu son temps et vous en tenir rigueur par la suite (si vous n’avez pas été honnête la première fois, pourquoi le seriez-vous par la suite, se dira-t-il). Soyez donc transparent dès le départ, exposez vos objectifs professionnels, si cela ne fonctionne pas aujourd’hui un poste vous attendra peut être demain.

4 Mon  entreprise est nulle, mes collègues inintéressants

Dénigrer son entreprise devant un recruteur est une grave erreur. Celui-ci se projettera dans votre future collaboration en se disant que ce que vous dites aujourd’hui vous pourrez aussi le dire demain de son entreprise. Si vous avez connu une situation difficile par le passé, présentez donc les faits de façon objective et sans jugement.

5 Quel est le salaire, les congés, les RTT, les avantages…

La question égocentrique s’il en est. Parler des avantages lors d’un premier entretien pourra amener le recruteur à se demander quel est votre intérêt réel pour l’entreprise et pour le poste si ce n’est votre propre avantage. Cette question est importante bien entendu, et sera sans nul doute abordée lors d’un second voire troisième entretien. Le premier échange est avant tout une rencontre, un dialogue qui doit donner envie au recruteur comme au candidat d’aller plus loin et certainement pas une négociation commerciale.

  1. par KPR2

    Remarques édifiantes et,meme si ça peut paraître un peu difficile à lire pour un candidat, c'est bien d'éclairer notre lanterne.

  2. par mohamad

    je suis interesse de recevoir tout ce qui concerne une entrevue merci

2

Commentaires

*
*

Twitter

#QuandTesAmoureux : hashtag plein d’amour qui envahit Twitter avant la St-Valentin https://t.co/Ob4LqwPli4 @piweeFR https://t.co/17kB4wiYo7

RT @auroremiceli: Tu pars à 18 h, t'as pris ton après-midi ? Quand le #presenteisme est juste néfaste en entreprise! https://t.co/Skcfc3Fm

RT @PipaClub: Digitalisation de l'entreprise : Le secteur de la communication bouge. Etes-vous prêts ? - Elaee | Elaee https://t.co/skX09Q7

Un exploit visuel, créatif et technique : le dernier clip de OK Go https://t.co/MlMX5XDNzJ https://t.co/iFyK6d3d4H

RT @CharrierFlo: Vision actuelle des métiers de la #Communication - Le communicant : "un ambassadeur du sensible" https://t.co/sKGZD990gc v…

Le #travail à temps partagé : plus d'expertise et plus de flexibilité https://t.co/YRsZYHDlol

RT @Sylvie_D_: Pour la première fois depuis quatre ans, la France a créé des emplois en 2015 https://t.co/ELAgaNbwEu (pas youpi en fait)

OK Go nous met encore KO. Ne ratez pas le dernier clip du groupe. Epoustouflant ! https://t.co/MlMX5XDNzJ #creatif https://t.co/DX6iUTj05e

Un meetup sur le sujet "enchanted storytelling" ça vous tente ? ce soir 18 h Paris 5 https://t.co/uxDoueVZdS https://t.co/omUR2NLvYD

RT @Nico3333fr: - Vous êtes dûrs avec #balkany, ça arrive d'égarer 120 €. - Tu as oublié « millions ». - Ah quand même. https://t.co/pjRLcx

Offre #emploi : Responsable #communication interne et éditorial / ESS / Paris https://t.co/2uam7jko85 #jobs

Merci @GGKing_ https://t.co/HRaCFHCEWP

RT @AnneSoOJ: [RH] "Le présentéisme coûte plus cher à l’entreprise que l’absentéisme dans les entreprises en France" /v @Elaee https://t.co

New appli pour partager vos livres : booxup. The incredible french love of books to serve all ! @creativefrance https://t.co/q2qeM1qsOF

Salaires, tendances : le marché de l'emploi vu par les cabinets de recrutement https://t.co/MV9JVKIv8G

Ré-inventer le monde de Sherlock Holmes en utilisant la narration, le jeu, la technologie et le design @MeetupFR https://t.co/56e5RV6Jcc

Twitter publie une perte de 521 millions de dollars en 2015 https://t.co/wvpPOuR6Iy via @frenchweb

DigiSchool lève 14 millions d’euros pour devenir le champion européen de l’e-éducation https://t.co/OqrjisWSC8 https://t.co/vb0JScOucz

RT @exponaute: Culture sur le web : le Musée du Louvre innove et invite trois youtubeurs ! https://t.co/B3Epj521K5 https://t.co/tfHsbQWz78

RT @ced94: Tu pars à 18 h, t'as pris ton après-midi ? - Elaee | Elaee https://t.co/SZMrtjmClA via @elaee

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici