Logo

Cabinet de recrutement dans la communication, le marketing et le digital

Rechercher

Le magazine de l’emploi dans la communication,
le marketing et le digital

Conseil en entretien d’embauche, la phrase qui tue

L’entretien face avec un recruteur est moment d’échange, parfois stressant, impressionnant qui peut donner lieu à des paroles malheureuses qui peuvent gâcher votre candidature…

L’entretien face à un recruteur est un moment d’échange, parfois stressant, impressionnant qui peut donner lieu à des paroles malheureuses qui peuvent gâcher votre candidature. Voici un florilège des erreurs et petites phrases qui tuent, que nous avons pu entendre en entretien et qui sont bien entendu à éviter.

1 Je n’ai pas eu le temps de regarder ce que vous faisiez / qui vous étiez

Etre attentif à l’activité, l’identité de l’entreprise que l’on rencontre est une marque de motivation et de curiosité (qualité particulièrement appréciée des recruteurs). L’accès à l’information est aujourd’hui facilité par le web et les candidats n’ont plus d’excuses. C’est aussi une question de respect que de venir à un entretien en sachant qui on rencontre.

2 Oubliez ce qui est inscrit sur mon CV, c’est bidonné

Terrible aveu que celui-ci qui, avouons-le, jette un « léger » froid dans la discussion. 70% des CV aujourd’hui sont biaisés. Combien de fois avons-nous rencontré des candidats soi-disant bilingues en anglais sachant tout juste bredouiller un « bonjour, merci au revoir », des promotions un peu trop vite acquises, des résultats trop gonflés voire « empruntés » à ses collaborateurs. Là encore, le maître mot reste l’honnêteté : certes faute avouée est à demie-pardonnée mais le mieux est encore d’avoir un CV qui reflète la vérité.

3 Le poste ne correspond pas à ce que je cherche mais je voulais vous rencontrer

Cela fait partie du jeu des échanges avec un recruteur et nous le savons mais, par ce biais et ce manque de transparence, celui-ci peut se sentir floué, avoir l’impression d’avoir perdu son temps et vous en tenir rigueur par la suite (si vous n’avez pas été honnête la première fois, pourquoi le seriez-vous par la suite, se dira-t-il). Soyez donc transparent dès le départ, exposez vos objectifs professionnels, si cela ne fonctionne pas aujourd’hui un poste vous attendra peut être demain.

4 Mon  entreprise est nulle, mes collègues inintéressants

Dénigrer son entreprise devant un recruteur est une grave erreur. Celui-ci se projettera dans votre future collaboration en se disant que ce que vous dites aujourd’hui vous pourrez aussi le dire demain de son entreprise. Si vous avez connu une situation difficile par le passé, présentez donc les faits de façon objective et sans jugement.

5 Quel est le salaire, les congés, les RTT, les avantages…

La question égocentrique s’il en est. Parler des avantages lors d’un premier entretien pourra amener le recruteur à se demander quel est votre intérêt réel pour l’entreprise et pour le poste si ce n’est votre propre avantage. Cette question est importante bien entendu, et sera sans nul doute abordée lors d’un second voire troisième entretien. Le premier échange est avant tout une rencontre, un dialogue qui doit donner envie au recruteur comme au candidat d’aller plus loin et certainement pas une négociation commerciale.

  1. par KPR2

    Remarques édifiantes et,meme si ça peut paraître un peu difficile à lire pour un candidat, c'est bien d'éclairer notre lanterne.

  2. par mohamad

    je suis interesse de recevoir tout ce qui concerne une entrevue merci

2

Commentaires

*
*

Twitter

Petite trêve un peu en avance http://t.co/yGk8BPdUsw

Tous remplacés par des robots même les créas http://t.co/B3tfi0ZJ3u

RT @christianrenard: Entreprise libérée, agile ou startup : les 7 secrets des entreprises qui surperforment http://t.co/vv8JrYfpLK cc @hja

RT @piweeFR: D’adorables portraits de chiens façon photomaton pour leur trouver un nouveau maître > http://t.co/3I1oQMXP0f #photo http://t.

RT @SDUCAMP: “ @Elaee: Les #français doutent de plus en plus de la sincérité et des engagements des #multinationales http://t.co/RuRbsRgrN7

Le GIF, l’avenir des communiqués de presse? ce serait pas mal http://t.co/MgPdeIuXOK via @slatefr

RT @GaellePicut: Les associations d'anciens élèves se modernisent http://t.co/PFn0IyfSMd avec @ScPoAlumni @NEOMA_Alumni

Les chiffres officiels des demandeurs d'emplois pour février 2015 | Indice RH http://t.co/8PGLCDGXg0

RT @CathCervoni: La justice autorise l'achat d'une marque concurrente comme mot-clé AdWords http://t.co/5x40F1AwS3 via @webrankinfo

RT @IsabellePrigent: Les entreprises en qui les Français ont confiance... ne sont pas nombreuses - Elaee | Elaee http://t.co/GcXhFoR60c via…

Métiers de la data : les 4 profils que l'on va s'arracher via @lesclesdedemain @ibm_france http://t.co/4v4eVElEpu

RT @dijibe: Good practice #SocialMedia: chez Bonobo, plus les fans likent, plus les prix baissent http://t.co/mJkgImKWqP #digital http://t.

RT @ClaireliseB_RP: Les entreprises en qui les Français ont confiance... ne sont pas nombreuses - Elaee | Elaee http://t.co/rKLHuulvPY via …

3 réponses pour remplacer "Je ne sais pas" | Qapa News https://t.co/ikGVMinT9L

RT @Etapes: Les robots vont-ils remplacer les graphistes pour 24$ ? http://t.co/uVSqzHJEWl http://t.co/qYAsoLDTNB

RT @laReclame: Comment Adidas a conquis le running parisien avec Boost http://t.co/DrU3jkvGvl #boostparis #BoostBattleRun @ubi_bene http:/…

"Peut mieux faire": de plus en plus de sites pour évaluer son employeur - L'Express L'Entreprise http://t.co/cZepc3hPhj

Quelles entreprises ont les meilleures réputations ? Et les meilleures scores de confiance ? http://t.co/2zV98NGlW3 #etude

How Often Should You Post on Social Media? Benchmarks for 9 Different Industries http://t.co/giaftaNqjw via @hubspot @MaggieHibma

Prenons la journée sur un autre toon ! http://t.co/9dxDw7PhV7 via @libe

Recevez directement les offres d’emploi par mail Cliquez ici