Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Les
tatouages et l’entreprise : je t’aime moi non plus ?

Selon l’IFOP (en 2010), 10 % des gens seraient tatoués en France. 20 % dans la catégorie des 25-34 ans. Mais en entreprise, arborer un tatouage est encore mal vu…

Lestatouages et l’entreprise : je t’aime moi non plus ?

Marqueur social ? 19 % des ouvriers et seulement 7 % des cadres seraient tatoués. Le tatouage a encore mauvaise presse, même s’il est plus admis dans les milieux créatifs et presque recherché chez les vendeurs de certaines enseignes de prêt-à-porter. On a même l’impression qu’on dépasse largement les 10 ou même les 20 % du sondage de l’IFOP (qui date de 2010, il est vrai).

Concrètement, est-ce que le tatouage peut être un motif de licenciement, ou, de refus d’embauche ? Le code du travail prévoit que les discriminations liées à l’apparence physique sont interdites.

Pour un refus d’embauche, il est souvent assez difficile pour le recalé de prouver qu’il a été discriminé : on imagine mal l’employeur dire « je ne vous ai pas pris à cause de votre tatouage ».

Lorsque vous êtes en poste, l’employeur a le droit de vous demander de porter un uniforme particulier et de camoufler vos tatouages. Parfois, il est même précisé dans le règlement qu’aucun tatouage ne doit être visible. C’est ainsi le cas chez Air France pour le personnel naviguant.

D’après des juristes interrogés par L’Express, un licenciement peut être validé si le dessin est choquant, agressif et si vous êtes en contact avec la clientèle. C’est un peu le même raisonnement qui a validé le licenciement d’une employée d’agence immobilière qui venait travailler en survêtement. Le Conseil des Prud’hommes et la Cour de cassation ont estimé que sa tenue n’était pas appropriée à la mission qu’elle devait accomplir.

En Angleterre, ce tatouage a fait parler de lui cet été.

tattoo1
Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, là n’est pas le problème, mais cette cadre de 38 ans qui a été licenciée à cause de son papillon a porté l’affaire devant les tribunaux. Il faut dire que son licenciement est intervenu au bout de 5 mois de présence dans l’entreprise, alors qu’elle arbore ce tatouage depuis plusieurs années et que ses employeurs étaient au courant. Prétexte ? L’affaire n’est toujours pas réglée mais a été relayée dans les médias avec la classique bataille des « pour » et des « contre ».

On peut signaler, a contrario, l’initiative d’une entreprise américaine, Rapid Realty qui a promis une augmentation de salaire de 15 % aux salariés qui se feraient tatouer le logo de l’entreprise sur le corps. 40 volontaires sont tout de même passés sous l’aiguille (la société compte 750 salariés en tout), aux frais de l’entreprise. Une façon pour eux de montrer leur attachement indéfectible à l’entreprise et de gagner plus… Et pour l’entreprise, un joli coup de pub. Une initiative qu’on aurait plus de mal à concevoir en France…

tattoo2

 

Et vous, vous êtes tatoué ?

 

Sources et Copyright : L’Express, Metro, Libération, 20minutes, Mail Online, Bossip.

5 commentaires sur “Les
tatouages et l’entreprise : je t’aime moi non plus ?”

Tatouée sur le poignet et dans la nuque (entre autres) et pour le moment jamais eu aucun problème (dans ma courte carrière) pour mes postes dans la com’ et le marketing ! 😀

Un tatouage j’en rêve depuis des années mais j’ai justement peur de l’impact que cela pourrait avoir sur une potentielle embauche. Étant en plus jeune diplômée, je me dis qu’il vaut peut-être mieux attendre d’avoir enfin trouvé un emploi pour passer sous l’aiguille du tatoueur… même si ce que je veux reste petit et discret..

De là à se tatouer le logo de son entreprise, faut être vachement accro à sa boîte. complètement impossible en France. mais je vois bien les grosses boites américaines proposer ça à des français (imaginez Google, Facebook…). vous pensez que ça pourrait marcher ? On demanderait combien pour avoir FB sur le cou ?

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers du digital, du marketing, de la communication et de la création.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour trouver mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert