Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Réseaux
sociaux, tous accros ?

Si, dès le lever, il vous arrive de consulter vos réseaux sociaux préférés, de tressaillir à la moindre notification ou même de taper inconsciemment la lettre “f” dans votre barre de navigation. C’est que vous êtes peut-être déjà accros aux réseaux sociaux…

Réseauxsociaux, tous accros ?

Et même si ce n’est pas totalement le cas (bien qu’il y ait peu de chances que vous ne soyez pas nomophobe), nous vous invitons à découvrir en images “Réseaux sociaux, tous accros ?”. Une courte vidéo réalisée en stopmotion, dans laquelle nous nous efforçons d’illustrer l’impact des réseaux sociaux sur nos comportements et notre vie quotidienne.

Les causes d’une telle addiction sont à chercher dans ce qui fait l’essence même des réseaux sociaux, les interactions. Notre cerveau traduit chaque notification reçue comme une récompense, un gain de réputation qui encourage l’accoutumance.

cerveauL’explication physiologique a été démontrée par une étude allemande. La consultation des réseaux sociaux active une zone précise de notre cerveau, les noyaux accumbens. Ces derniers ont un rôle important dans le système de la récompense et de l’assuétude, un mécanisme qui intervient pour d’autres types d’addiction (au sexe, à la nourriture, au jeu…).
La facilité grandissante de l’accès aux médias sociaux renforce ces addictions. Le développement de la mobilité a favorisé l’apparition de nouvelles habitudes de consultation. De plus en plus courtes, de moins en moins espacées. Ces nouvelles habitudes se renforcent, s’amplifient au point de nous connecter aux réseaux sociaux de manière compulsive souvent même sans avoir conscience. Un “facebook reflex, en somme.

cigaretteOn peut alors légitimement se poser la question des effets d’une telle consommation sur notre santé. C’est ce qu’a essayé de déterminer une expérience danoise, “The Facebook Experiment”, menée sur un échantillon de 1095 personnes. Chacun des participants ayant pour consignes de ne pas utiliser Facebook pendant une semaine. A la fin de cette expérience, les participants ont ressenti une baisse de leur niveau de stress et une meilleure capacité de concentration.

FEncore plus poussée, une étude de la Cornell University vous propose même de participer à une expérience de sevrage en vous inscrivant sur le site 99daysoffreedom.com. Comme son nom l’indique, il vous est suggéré une déconnexion totale de Facebook pendant 99 jours avec un suivi régulier de votre ressenti. Une expérience qui tourne souvent court pour les utilisateurs qui, en moyenne, mettent fin à l’expérimentation au bout de seulement 28 heures.

Et vous, seriez-vous prêts à faire mieux ?

Pierre-Yves Sage, nouveau contributeur Elaee
Réalisateur  et motion designer. Co-fondateur de l’agence Maître Chat.
Vidéo réalisée en collaboration avec Camille Bondaz.

5 commentaires sur “Réseaux
sociaux, tous accros ?”

Et quand on se connecte meme aux toilettes la c’est destination clinique ?

Oui c’est assez bien vu et ça colle bien à la réalité.
Certains résistent encore autour de moi mais c’est essentiellement des générations du tout début des années 50.
De là à penser que les barricades de 68 ont un effet modérateur sur les réseaux… l’expérience statistique serait à mener.

Notre addiction est grandissime et le pire ce sont nos ados qui ont encore moins conscience du danger. A quand des cliniques spécialisés ?

Comme toute forme d’addiction, cela entraîne des réactions… et des créations de marchés et d’offres.

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert