Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Fiche
métier : Attaché.e de presse / Chargé.e de relations médias

Il est fini le temps du verre de cocktail à la main, voici venu le temps des relations médias + social media + événementiel...

Fichemétier : Attaché.e de presse / Chargé.e de relations médias

Définition

Attaché(e) de presse est un intitulé de fonction qui a tendance à disparaître au profit de définitions privilégiant les mots « médias » et « relations » : chargé.e de relations avec les médias, consultant.e médias, chef de projet médias, chef de projet RP, chargé.e de communication e-RP, consultant.e en relations avec les publics, Chargé.e des relations influenceurs…
Dans tous les cas, l’AP reste le porte-parole d’une entreprise auprès des médias (TV, presse écrite, radio et bien sûr et de plus en plus internet. Il ou elle a pour mission de faire connaître une marque, un événement, une personnalité, une institution ou un produit…. Il ou elle joue donc un rôle essentiel dans la diffusion de l’information auprès du ou des publics ciblés à travers la presse. Métier très féminisé (plus de 75%), son seul mot d’ordre est de CONVAINCRE les journalistes de s’intéresser à son sujet et de relayer l’information dans leur média.
Cela étant, le métier a beaucoup changé ces dernières années avec le rôle des réseaux sociaux où l’Attaché.e de presse peut être en contact facilité (et donc plus dangereux) avec les journalistes certes, mais aussi et en même temps, avec le public, les influenceurs et toute partie prenante susceptible de s’exprimer.

Mission

Poste stratégique au sein d’une entreprise et de sa politique de communication, l’Attaché.e de presse se doit de parfaitement maîtriser les produits ou l’entreprise dont il est en charge ainsi que la ou les cibles à qui s’adresse le message.
En contact direct avec la Direction, il travaille aussi en étroite collaboration avec tous les services de l’entreprise afin de constamment s’informer et de pouvoir répondre aux différentes questions des journalistes, des plus basiques aux plus techniques.
Mais les cibles ne sont plus seulement les journalistes. Avec les nouveaux usages numériques, l’information est transmise aux médias certes mais aussi au grand public, aux influenceurs, aux experts, aux blogueurs, etc.

Afin d’alimenter les médias en informations de façon la plus complète possible, et surtout leur donner envie des les diffuser, il cible les interlocuteurs selon la nature des informations à transmettre, il rédige les communiqués et les dossiers de presse, organise les conférences, les voyages, les petits déjeuners ou déjeuners, les soirées… et veille au bon déroulement de chaque manifestation qu’il organise.

A lui de mettre en œuvre toute sa créativité et d’adapter à chaque intervention son discours (selon des angles d’attaques qu’il lui faut inventer) pour séduire les journalistes et faire ainsi passer la divine parole. Quotidiennement, il épluche la presse TV, radio, presse écrite, fil AFP, mails… (ou fait appel à une pige externalisée) à la recherche des retombées médiatiques de ses différentes campagnes dont il élabore une revue de presse régulière afin de les diffuser auprès de sa direction et des personnels de l’entreprise.
Une part importante (et capitale) de son travail réside en la constitution d’un fichier de journalistes qu’il doit entretenir et développer régulièrement. C’est en effet, grâce à des relations savamment entretenues qu’il saura s’ouvrir de nombreuses portes. C’est au fameux « carnet d’adresses » qu’on reconnaît les seniors et les stars dans ce métier.
C’est un très bon connaisseur des réseaux sociaux et il n’est pas rare qu’on lui demande un bon niveau en référencement naturel, et de l’expérience en brand content et earned media. L’Attaché.e de presse passe de plus en plus de temps à organiser du contenu destiné à être lu, relayé et commenté.
Il est possible de voir la mission du Chargé.e de relations avec les médias élargie : la frontière est mince avec les relations publiques, l’événementiel, le community management, la communication interne, le corporate, le sponsoring…
Dans tous les cas, l’Attaché.e de presse est quelqu’un qui aime communiquer avec les autres. Le téléphone, le mail et le compte twitter (et même, maintenant, la vidéo parfois) sont ses armes privilégiées.

Qualités

– Excellentes qualités relationnelles et d’analyse (comprendre un environnement, un produit, un objectif…).
– Capacités rédactionnelles (évidemment).
– Diplomatie, grande curiosité et ouverture d’esprit, créativité.
– Disponibilité, dynamisme, ingéniosité, patience, courtoisie, prévenance…

Type d’employeur et environnement de travail

Un.e Attaché.e de presse peut intervenir au sein d’une entreprise (publique ou privée), une institution, une agence ou directement auprès d’une personnalité, d’un artiste… et bien sûr en free-lance (en général il se spécialise en ce cas dans un domaine précis où il est reconnu et c’est pour cette raison qu’on le contacte). Il débutera souvent sa carrière sur des fonctions d’Assistant dans un service de presse (c’est là qu’il fait ses armes sur les contacts et les fameuses « relances » journalistes qui sauront valoriser sa pugnacité) puis évoluera sur une fonction d’Attaché de presse et ensuite vers des postes de Chef de service presse, Responsable de la communication, les étapes suivantes étant celles de Directeur.trice de l’information ou des relations publiques, ou de Direction de la communication. Plus on monte en expertise plus on substituera les tâches opérationnelles par du conseil tactique en stratégie de communication.

Contraintes

Métier « au services des autres » par excellence, celui-ci requiert une très grande disponibilité engendrant des dépassements d’horaires fréquents ainsi que de nombreux déplacements. Il nécessite aussi une grande discrétion, parce que l’Attaché.e de presse est souvent au fait de tout ce qui passe au sein de sa structure, y compris des données confidentielles. Enfin, il faut pour faire ce métier une propension naturelle pour le sourire et la bonne humeur.

Formation

Comme souvent aujourd’hui un Bac+2 type BTS ou DUT sera rarement suffisant. On requiert dorénavant au moins une Licence en information et communication. Mais on privilégie surtout les diplômes d’écoles supérieures tels que l’EFAP (Ecole Française des attachés de presse), la plus connue, le CELSA, la plus prisée et la plus sélective, ou encore l’Iscom (Institut supérieur de communication et publicité) ou l’Iserp (Institut supérieur d’en­seignement des relations publiques). Les niveaux Masters soit universitaires (type Sciences Po), soit écoles de commerce sont aussi appréciés.

Rémunération

Le salaire est de 20 à 24 K€ bruts annuels pour les débutants et de 33 K€ à 38 K€ lorsque l’on a entre 3 et 5 ans d’expérience. Pour les « stars » du métier, celui-ci peut allégrement dépasser les 60 K€.
Ces moyennes sont réalisées à partir des statistiques Elaee, recoupées avec différentes études sur les grilles de salaires.

Commentaire Elaee

Elle est finie la caricature des Attachées de presse dépeintes comme des jeunes et belles femmes stéréotypées, superficielles et enjôleuses (genre hôtesse de l’air le verre de cocktail à la main) auprès des journalistes. La fonction, pièce maîtresse d’une politique de communication, est aujourd’hui entièrement reconnue et seuls les professionnels enthousiastes et sérieux réussissent.

 

Fiche rédigée en 2013, mise à jour en 2018.

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert