Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Référencement
naturel : 5 pratiques à éviter

Techniques borderline ou sanctionnées, ce qu'il est bon de savoir

Référencementnaturel : 5 pratiques à éviter

Dans le monde merveilleux du référencement, certaines pratiques visent à optimiser le référencement naturel d’un site web – jusque-là, rien d’anormal – mais elles ne respectent pas la ligne de conduite des moteurs de recherche.

Si elles peuvent fournir d’excellents résultats à court terme, elles n’en restent pas moins largement prohibées par les moteurs de recherche tels que Google, qui n’hésitent pas à sanctionner lourdement ces pratiques.

Par manque de connaissance ou tout simplement par appât du gain, on peut vite se laisser tenter par ces techniques border line qui promettent des résultats plus qu’alléchants.

Mais les moteurs de recherche ne sont pas dupes, et leurs algorithmes redoublent désormais d’efficacité. La connaissance de ces pratiques permet d’éviter les faux pas et de mieux comprendre le fonctionnement de Google, pour référencer son site en toute légitimité.

Sans se transformer obligatoirement en expert SEO dont les missions pourraient être celles-ci (attention ce poste est déjà pourvu), il est bon de connaître ce qui est faisable. Ou dangereux.
Cela dit, si vous voulez faire du référencement votre métier, ou si c’est déjà le cas, RV sur le site lesjeudis.com où vous pourrez peut-être y trouver le job rêvé !

 

1.    Le contenu dupliqué

Parmi les principales erreurs à éviter lorsqu’on souhaite référencer son site web, il y a celle du contenu dupliqué (« duplicate content » en anglais). Un moteur de recherche considère qu’un contenu est dupliqué lorsqu’il est présent sur plusieurs sites web et ce, de façon totalement identique. Bien sûr, il ne s’agit pas de retrouver deux ou trois mots à la suite, mais plutôt des copiés/collés de blocs de texte entiers.

Le contenu dupliqué peut être interne, c’est-à-dire au sein d’un seul et même site, mais également externe, lorsque le contenu « copié » provient d’un autre site.

La duplication de contenu est donc bien évidemment à proscrire, au risque de faire perdre à votre site un grand nombre de places dans le classement des moteurs de recherche. Dans le cas de certains sites considérés comme « spammy » (contenu entièrement dupliqué), ces derniers n’hésitent d’ailleurs pas à les exclure définitivement de leur index.

N’oubliez pas : Google a beau aimer les animaux (depuis 2010, ses mises à jour prennent tour à tour le nom de « Panda », « Penguin » ou encore « Pigeon » …) il n’aime pas pour autant les perroquets, et n’hésitera pas à vous sanctionner si vous ne faites que répéter ce que disent les autres ! Le seuil de tolérance pour le contenu dupliqué correspond aujourd’hui à environ 40% de similitudes.

 

2.    Les backlinks de mauvaise qualité

Un backlink, qui correspond tout simplement à un lien entrant sur votre site, sert à améliorer le référencement naturel en augmentant son trafic. Concrètement, si votre site obtient un backlink de la part d’un site performant, il bénéficiera de sa notoriété et d’une partie de son trafic. Les backlinks font aujourd’hui partir des principaux leviers de performance dans toute stratégie de référencement.

Si autrefois la quantité de liens entrants sur un site primait sur leur qualité, aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas, et c’est même l’inverse. Se pose alors la question suivante : à partir de quand considère-t-on qu’un lien est de mauvaise qualité, et donc nuisible pour votre site ?

  • Lorsqu’il provient d’un site déjà pénalisé, qui ne bénéficie plus de la confiance des moteurs de recherche
  • Lorsqu’il est perdu au milieu de centaines d’autres liens (abus de backlinks)
  • Lorsqu’il qu’il est complètement hors-sujet avec la thématique du site (par exemple, un lien pointant vers un site d’apprentissage des langues depuis un site vendant des pièces auto)
  • Lorsqu’il n’est pas « naturel » (achat de liens)
  • Lorsqu’il provient d’un annuaire non modéré

La liste n’est pas exhaustive mais souvenez-vous d’une chose : un backlink sera toujours considéré comme « qualitatif » s’il s’intègre de façon naturelle et cohérente au contenu d’un site web. Dans le cas contraire, sachez que les moteurs de recherche traquent en permanence les liens de mauvaise qualité et leur mènent la vie dure. Les pénalités peuvent à nouveau faire perdre au site web des positions dans les SERPs, et donc nuire à son référencement.

Il est donc important de toujours garder un œil sur l’état de vos backlinks, et ainsi être capable de réagir au plus vite en cas de présence de mauvais liens. Certains outils tels que Google Webmaster Tools permettent d’identifier et de nettoyer les backlinks de mauvaise qualité.

 

3.     Les fermes de contenu

Quand on vous dit que le référencement naturel aime particulièrement les références au monde animal…

Les fermes de contenu ou « usines à contenu » sont des sites qui, comme leur nom l’indique, produisent un grand nombre d’articles sur des sujets fortement recherchés par les internautes et pour lesquels le contenu présent sur la toile est pauvre. Ces sites font généralement appel à des rédacteurs amateurs (étudiants, internautes, rédacteurs indépendants, etc.) pour produire une grande quantité de contenu sur des thématiques spécifiques.

Les moteurs de recherche sont particulièrement sensibles à ce genre de site car le contenu est généralement médiocre, la qualité des textes n’étant pas forcément au rendez-vous. Ces derniers ont vite fait de les considérer comme des sites de mauvaise qualité, superficiels. Les sanctions sont variables et peuvent aller du déclassement au blacklistage. Elles reflètent néanmoins l’importance accordée par les moteurs de recherche, dont Google, à la qualité des contenus ainsi qu’une certaine sensibilité sémantique.

 

4.     Le keyword stuffing

La 4e place du palmarès des pratiques néfastes pour le référencement d’un site web est accordée au keyword stuffing ou l’« abus de mots clés ».

Cette technique consiste à remplir un site web de mots clés, et ce de façon excessive, pour obtenir un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche. Interdite depuis 2012 avec la mise à jour de Google Penguin, ses conséquences peuvent être catastrophiques pour le référencement : perte de positions et retrait de l’index de recherche sont à nouveau au rendez-vous.

Comme nous l’avons déjà évoqué, le contenu d’un site web doit rester lisible. Les mots clés doivent être placés de façon stratégique et s’intégrer de façon cohérente au reste du contenu.

 

5.     Un contenu de mauvaise qualité

Encore une fois, il est fortement déconseillé de privilégier la quantité à la qualité du contenu. Il vous sera donc peu utile de rédiger des centaines et des centaines de contenus pour votre site si ces derniers sont de piètre qualité. Les moteurs de recherche pénalisent aujourd’hui les sites qui gonflent artificiellement leur contenu.

Google estime qu’un contenu est qualitatif lorsqu’il est bien structuré, lisible pour les internautes et doté d’une certaine valeur ajoutée.

 

Vous l’aurez compris, les mauvaises pratiques en termes de référencement naturel sont nombreuses et peuvent rapidement porter préjudice à votre site web. En comprenant le fonctionnement des moteurs de recherche, il est ainsi plus facile d’éviter ces pièges et d’optimiser son référencement en toute sérénité !

 

Article rédigé par Maud Juillet, contributrice Lesjeudis.com

 

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert