Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Comment
faire son CV sans se tromper – Episode 2

3 règles d'or : la personnalisation, la personnalisation, la personnalisation !

Commentfaire son CV sans se tromper – Episode 2

Nous avons vu, dans le premier épisode, la rubrique coordonnées, état civil… Voici la suite.
Objectif : personnalisez votre candidature en fonction du poste !

Le titre du CV

En quelques mots, vous devez résumer tout votre CV en 2 ou 3 lignes que vous placez en tête de page. C’est une méthode incontournable pour 2 raisons :
1. C’est la première chose que le futur employeur voit.
2. C’est la première chose que les robots des logiciels de recrutement (de plus en plus nombreux, surtout dans les grands groupes) analysent.
En effet, les mots clefs sont devenus primordiaux car ils sont utilisés par les recruteurs pour faire leurs recherches et sélections au sein de leurs cvthèques ou sur les réseaux sociaux.

L’idéal est d’indiquer un intitulé de poste et d’ajouter un qualificatif ou une indication qui apporte de la valeur ajoutée à votre candidature. Exemple : « Responsable communication digitale avec 10 années d’expérience en BtoC », « Spécialiste du marketing direct », « 20 ans d’expérience en marketing dans le secteur industriel », etc.

Bien entendu, vous adapterez l’intitulé en fonction du poste… Si on recherche un commercial dans le secteur de la santé, l’intitulé « Chef de projet web dans l’édition de logiciels » ne donne pas envie d’aller plus loin, même si vous avez effectivement les compétences commerciales attendues indiquées plus loin dans votre CV… Votre CV doit être cohérent de la tête jusqu’aux pieds ! Vous trouverez des conseils plus précis dans cet article : « Dis recruteur, je mets quoi comme titre sur mon CV ».

Les compétences 

Très à la mode, la méthode américaine qui consiste à mettre en premier paragraphe (sous le titre of course) les compétences (et ensuite votre parcours). Pas de problème. Cela a du sens, surtout si on est débutant. Cela permet de mieux mettre les acquis en avant et au recruteur de voir ce que vous savez faire en un clin d’œil. Classez-les en fonction du poste auquel vous répondez. Mais attention, créer cette rubrique ne vous dispense pas de donner des indications sur votre parcours. Certains candidats, très seniors, estiment qu’il suffit de donner les noms des entreprises sans autre forme de détail, or, un futur employeur ne connaît peut-être pas les sociétés pour lesquelles vous avez travaillé. Les intitulés de fonction, les missions, les sujets traités, les clients, les environnements de travail peuvent être à chaque fois différents.

La formation

Pour les moins expérimentés ou ceux qui ont un joli diplôme, il est d’usage et cohérent de mettre cette rubrique en haut de votre CV. Au fil des ans, la valeur des réalisations prend le pas sur les diplômes. Pour les plus expérimentés, on entre tout de suite dans le vif du sujet et on privilégiera plutôt l’expérience en premier et la formation ensuite. Autrement dit, au bout de plusieurs années d’expérience, la rubrique Formation passe le plus souvent à la fin.
Un détail qui n’en est pas un : quand on est diplômé d’études supérieures, inutile de parler du bac (et encore moins du brevet des collèges, si, si, on voit cela parfois).
N’en faites pas des tonnes (gras, souligné, encadré), même si vous êtes très fier.e de votre diplôme de grande école. Indiquez éventuellement le sujet de votre thèse ou de votre mémoire si cela a de l’intérêt pour le poste ou si vous êtes major de promo, mais ne détaillez pas trop.
Vous pouvez aussi indiquer vos formations plus récentes, sur tel ou tel logiciel, sur telle ou telle pratique. Formation continue, MOOC (de plus en plus appréciés par les recruteurs), formation interne… Peu importe, cela montre que vous vous tenez à jour et c’est un critère de plus en plus important, à l’heure où s’il est si facile, en France, de valider des acquis.
Enfin, préférez l’ordre anti-chronologique, cela permettra de ne pas faire ressortir votre bac B de 1985 mais de plutôt mettre en avant votre formation en webmarketing de l’année dernière.
Dernière chose, si vous avez un diplôme étranger, il peut être utile de mettre son équivalent français entre parenthèses.

Langues et informatique

Ce sont les rubriques qui prennent de plus en plus de place au fil des années et de l’avènement des nouvelles technologies.
Selon votre poste (orienté digital, orienté international ?), vous pouvez décider de laisser une grande place à ces informations en détaillant les logiciels ou langues maîtrisées et surtout, à quel niveau. Soyez précis.e et réaliste : ne vous prétendez pas bilingue en chinois si ce n’est pas le cas. De la même façon, vous n’êtes pas expert en retouche d’image si vous ne faites qu’enlever les yeux rouges sur Photoshop !
Pour rendre ces informations plus parlantes, vous pouvez les illustrer. Exemple : bon niveau d’anglais avec « séjour de 6 mois en Angleterre en 2018 », etc.

La rubrique centres d’intérêt

Centres d’intérêt, hobbies, extra-pro, divers… C’est la rubrique sur laquelle personne n’est d’accord. Les uns pensent que ça n’a pas lieu d’être sur un CV. Les autres que ça peut être un point commun avec celui ou celle qui lit le CV.
Chez Elaee, notre point de vue est le suivant : faites de cette rubrique un atout. Si vous nous lisez, c’est vraisemblablement que vous travaillez dans le digital, le marketing ou la communication. Qui sont des métiers créatifs. Utilisez donc à bon escient ce moyen de vous différencier ou d’interpeller. Certes, cela n’a aucun intérêt si vous choisissez cinéma, livres, culture, sport… Mais si vous trouvez un petit « truc » qui titille ou interroge, c’est gagné. Des idées : « Rubrique Hobbies : l’ocaludophilie bien sûr ! »

A suivre…

2 commentaires sur “Comment
faire son CV sans se tromper – Episode 2”

Merci pour ces très justes rappels sur les éléments à mettre dans son CV ! Et je viens d’apprendre ce qu’est l’ocaludophilie 🙂

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert