Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing
Fiche métier

Motion
designer

Définition Le rôle du Motion Designer est de concevoir, puis réaliser des productions graphiques incorporant à la fois de la...

Motiondesigner

Définition
Le rôle du Motion Designer est de concevoir, puis réaliser des productions graphiques incorporant à la fois de la vidéo, de l’animation 3D, des effets spéciaux, des sons ou encore de la typographie. Ce mélange de médias se retrouve de plus en plus aujourd’hui, que ce soit pour des films de présentation, dans les clips musicaux, dans les messages publicitaires diffusés sur le web (on parle aussi de « rich media ») ou sur les écrans des grands magasins par exemple.
Le Motion Designer a donc la double casquette du créatif et du technicien, capable de travailler sur toute la chaîne de production d’une animation ou d’une interface.

Missions
Le Motion Designer a pour mission de créer des contenus animés, audiovisuels et interactifs.
Tout d’abord, à partir du brief client, il commence par réaliser les moodboards. Comme son nom l’indique, ce « tableau d’humeur » permet de donner une idée de l’univers et de la tendance qui sera utilisée dans l’animation graphique. Pour cela, le Motion Designer propose plusieurs mises en scène différentes afin de permettre au client de faire un choix et d’en retenir une.
Une fois cette planche de tendance constituée, le Motion Designer élabore un storyboard, qui permet, grâce à des illustrations, de se représenter visuellement l’ensemble des plans qui constitueront la vidéo (à l’image des storyboards réalisés pour le cinéma).
Ces étapes sont indispensables pour permettre au Motion Designer et à l’équipe de suivre le fil conducteur du projet.
Vient ensuite la phase de production : rendu des images, montage, étalonnage… Jusqu’à l’encodage. Pour cela, le Motion Designer gère la créa, des adaptations aux découpages techniques, en passant par la conception des mouvements et la mise en place des effets de transition. Si la vidéo contient du texte, c’est alors lui qui sera en charge d’user de ses connaissances pointues en typographie afin de trouver celle qui correspondra le mieux au ton donné au projet.
Pour mettre en scène de façon valorisante un produit, un service ou une entreprise, il faut que le Motion Designer maîtrise un bon nombre de logiciels : Photoshop, Illustrator, After effects, Flash… mais aussi d’autres tels Premiere pro, 3DS, Encore DVD…

Qualités
Esprit créatif et « sens de l’image ».
Très bonne connaissance des logiciels.
Ecoute, capacité à prendre du recul (accepter la critique), et à travailler en équipe.
Grande curiosité. Etre en veille permanente sur ce qui se fait.
Bon niveau d’anglais.

Type d’employeur et environnement de travail
Le Motion Designer est généralement intégré à une équipe créative composée d’un Directeur de production, de Chefs de projets, de Développeurs ou encore de Créatifs.
Il travaille souvent avec d’autres spécialistes tels des développeurs web, des spécialistes Flash, des DA, des animateurs 3D, des illustrateurs, des graphistes vidéo, des designers sonores…
On trouve ce poste au sein d’un studio de création, d’une société de production audiovisuelle (broadcast), d’une chaîne TV ou bien d’une agence de communication (interactive ou publicitaire). Des postes sont en train de se créer au sein d’entreprises plus généralistes qui ont un volume de productions suffisant pour leur site internet par exemple ou bien pour leurs produits. Surtout, ils sont de plus en plus nombreux à travailler en freelance, et à cumuler les fonctions de Webdesigner et Motion Designer.

Contraintes
Le motion design est un métier nouveau, très exigeant par sa double compétence attendue en graphisme et technique car il cumule un talent créatif et un savoir-faire polyvalent (image animée, graphisme, son, vidéo…). Il faut aussi savoir se plier aux contraintes imposées par ses clients, en acceptant les critiques et la remise en cause de son travail.

Formations demandées
De manière générale, les Motion Designers actuels sortent d’écoles spécialisées telles Supinfocom, l’Ecole Nationale Supérieure Lumière, Emile Cohl, les Gobelins, l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques ou encore l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs). Il y a aussi dans ce métier de bons autodidactes, passionnés qui ont investi énormément de temps pour tout apprendre par eux-mêmes. On se fie avant tout aux créations qu’ils sont capables de montrer.

Rémunération
En moyenne, un Motion Designer qui peut se prévaloir de belles réalisations gagne 36 à 42 K€ bruts chaque année, mais les salaires varient évidemment en fonction de l’expérience. En free, certains professionnels avec de belles références atteignent facilement les 70 K€.
Nota : Ces moyennes sont réalisées à partir d’études annuelles françaises sur nos métiers, recoupées avec les chiffres relevés au quotidien chez Elaee.

Commentaire Elaee
Avec l’intérêt du public pour tout ce qui concerne l’image (cinéma, web, téléphone mobile, 3D, film d’animation comme le dernier Oscar français obtenu pour Logorama) et tous les changements que les technologies nous permettent, voilà un métier qui est promis à un brillant avenir. Mais attention, pas facile pour autant.

  • Parlons salaires Rémunération, salaire, paie… autant de gros mots qui sont tabous en France, même dans les métiers de la communication. Les salaires de la com'

  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert