Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Ne dites
plus « profil atypique » dites
« mad skills »

Après les hard skills (savoir faire) et soft skills (savoir être) voici le temps venu des mad skills. Eh oui, il y a bien le mot "fou"...

Ne ditesplus « profil atypique » dites« mad skills »

Les recruteurs en raffolent dit-on.
Il est vrai que les entreprises apprennent à être de plus en plus ouvertes aux profils atypiques, en tout cas aux personnes qui recherchent l’innovation et le changement, quitte à déranger (voire agacer) l’organisation existante.
On recherche des candidats dont la personnalité permet de prendre en charge des missions de conseil ou de transformation digitale par exemple. Cela concerne aussi, plus particulièrement, les métiers créatifs comme les postes de DA, de motion designers, ou de directeurs de création.

C’est fou ces compétences folles

C’est là qu’interviennent les « mad skills », autrement dit, les compétences folles. Comprenez qu’on va parler là de capacités inhabituelles, surprenantes ou non conventionnelles. Cela peut être un sport spécifique, une passion pour une collection au nom imprononçable, un loisir inhabituel, une personnalité hors norme ou un parcours professionnel montrant des reconversions importantes.
A travers ce que l’on appelait avant ses « hobbies » ou « loisirs », on peut dévoiler des traits de personnalité bien particuliers qui représentent un réel intérêt aux yeux des RH. Non plus reléguées en bas de CV, ces activités représentent un atout si le recruteur sait distinguer les mad skills qui en ressortent.

Pauline Lahary, fondatrice de MyCVFactory, boîte à outils digitale du candidat face à l’emploi, donne comme exemples :
– l’escalade :
Une personne qui a pour passion l’escalade aura à la fois le goût du risque et un talent pour juger une situation à risque, mais aussi des compétences à gérer son stress, à se concentrer, à se dépasser…
– la peinture :
Via cette passion, on dénombre de nombreuses mad skills : la créativité et l’originalité, sens artistique, la patience, la pédagogie…

Hard, soft et mad, le trio gagnant

« Tout le monde n’a pas la chance de pratiquer une passion ayant développé chez lui des talents & compétences atypiques, mais si c’est le cas, elles doivent apparaître noir sur blanc sur son CV accompagnées des compétences dites « classiques ». Si le candidat a la chance de posséder le trio gagnant constitué de hard skills (compétences techniques), soft skills (dimension humaine) et mad skills (passions), il ne doit pas passer à côté de ses atouts et les valoriser, chacune à leur tour, dans son CV. Celui-ci n’est pas uniquement une liste de parcours professionnels et cursus étudiant, il doit aussi refléter la personnalité du candidat et sa capacité à être une valeur ajoutée pour l’entreprise ! »

Il ne s’agit pas de dire n’importe quoi ni de mentir et il faut bien garder en tête que ces mad skills viennent compléter un CV. Elles doivent donc s’accompagner d’un projet professionnel bien défini et d’une démarche de recherche d’emploi avec les 10 règles d’or que vous connaissez. 

 

Un commentaire sur “Ne dites
plus « profil atypique » dites
« mad skills »”

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert