Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Jeune
diplômé.e utile ou pas d’envoyer son CV à un cabinet de recrutement ?

Jeunediplômé.e utile ou pas d’envoyer son CV à un cabinet de recrutement ?

Jeune dip kesako ?

Soyons clairs tout d’abord sur la définition d’un.e jeune diplômé.e : pour certains on parle du diplômé qui recherche son premier job. Ah ok, mais c’est quoi un premier job quand on a déjà acquis de l’expérience en stage de longue durée ou en alternance ? Ou bien quand on est en reconversion après des années passées sur un autre métier ?
Pour d’autres, l’intitulé de jeune diplômé.e se caractérise par un nombre d’années d’expérience inférieur à 3 ans. Vaste sujet qui mérite réflexion suite à la question du « combien d’années d’expérience ? Avec ou sans alternance ? Avec ou sans stage ? »

Cabinet de recrutement kesako ?

Un cabinet conseil en recrutement vit grâce aux honoraires qu’il facture par rapport à une recherche de candidats, une sélection, des qualifications, une présentation de short-listés (candidats finalistes) ainsi qu’un engagement ferme de tout reprendre à zéro gratuitement si jamais la période d’essai du candidat choisi n’est pas concluante, que ce soit l’employeur qui arrête ou le candidat qui s’enfuit à toutes jambes.
Un métier mal connu qu’on vous décrivait ici : A quoi sert un cabinet de recrutement ?
Le recrutement et la chasse de têtes adresse un marché français majoritairement peu enclin à lui faire confiance : nombre d’entreprises continuent de penser qu’il suffit de passer une offre d’emploi pour que les candidats accourent. On est très loin des 80% d’entreprises habituées à missionner des cabinets, comme c’est le cas en Angleterre par exemple.

Pour le dirigeant qui décide de confier l’arrivée de son futur collaborateur à un prestataire externe, c’est perçu en tout premier lieu comme un coût, un réel investissement.
Les mentalités ont évolué ces dernières années, notamment avec un marché de l’emploi tendu pour les fonctions cadres dans les métiers du digital par exemple, et certains ont payé cher (jusqu’à des dizaines de milliers d’euros) des recrutements loupés. L’entreprise est maintenant plus mature pour apprécier le travail du conseil en recrutement comme une charge du même type que les autres conseils qu’elle rémunère tels que l’expert comptable ou l’avocat.
Le décisionnaire est de plus en plus convaincu du bien-fondé de la démarche, des techniques mises en place et du gain de temps que cela représente pour son entreprise. CQFD.

Une histoire d’argent ?

Aujourd’hui, les décideurs externaliseraient volontiers tous les recrutements : ils ont d’autres chats à fouetter, en l’occurrence un business à gérer. Mais ils ont bien compris aussi qu’un budget doit être défini : en sus du package salaire + les charges prévu pour l’arrivée d’un nouveau salarié, il faut financer aussi la prestation du cabinet.
Du coup, les budgets alloués aux prestataires externes de recrutement sont concentrés soit sur les profils expérimentés, soit sur les profils rares. En tout cas pour les postes qui sont les plus difficiles à pourvoir.

Les jeunes diplômés étant nombreux sur le marché du travail, l’entreprise a moins besoin d’experts externes pour recruter des profils de débutants. D’abord parce qu’elle a plus de choix et ensuite, parce qu’elle pense que c’est plus facile.
Ce qui n’est pas forcément vrai bien sûr, puisqu’il faut choisir en fonction de peu d’années d’expérience, et sur un « potentiel », donc de l’humain… et c’est là tout se complique.

En tout cas, c’est la raison pour laquelle les cabinets de recrutement ont peu d’offres de postes débutants ou juniors.

Alors est-ce utile d’envoyer son CV à un cabinet de recrutement lorsque l’on sort de l’école ?

Même si vous voyez peu d’offres adressées à des débutants possédant moins de 3 ans d’expérience, il est toujours utile de cibler, dans votre recherche d’emploi, des cabinets de recrutement. Surtout s’il en existe avec des spécialités correspondant à votre formation. Cf Elaee sur les métiers de la communication, du marketing et du digital. Cela vous permet de vous faire connaître et d’être recontacté ultérieurement, si vous autorisez le cabinet à garder votre dossier au sein de sa base de données.
Le plus efficace, pour chacun des cabinets, est de passer par le site même qui va vous proposer un petit (ou grand) formulaire. Chez Elaee par exemple il s’agit du formulaire de dépôt de dossier auquel vous accédez avec la petite bulle rose en bas à droite, en cliquant sur « CV ». Vous pouvez par le même biais vous abonner à la lettre d’information qui clignote (« Letter ») et vous tenir ainsi informé.e des opportunités, actualités, fiches métiers, infos salaires, etc.

 

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert