Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing
Fiche métier

Directeur.trice
de La Communication

Définition du métier du ou de la Directeur.trice de la communication Le Directeur (ou la Directrice) de la communication occupe...

Directeur.tricede La Communication

Définition du métier du ou de la Directeur.trice de la communication

Le Directeur (ou la Directrice) de la communication occupe une fonction essentielle au sein de l’entreprise, de l’institution ou de l’organisation, en contact étroit avec la Direction. En tant que senior, il ou elle conduit son service en véritable stratège et chef d’orchestre et ce, à partir d’un budget préétabli. Il ou elle définit et met en œuvre la stratégie de communication en interne comme en externe en cohésion avec la stratégie globale de l’entreprise. A la tête d’une équipe de Chargé.es de communication et de Responsables communication, qu’il ou elle cordonne et anime, il ou elle est le (la) garant.e de l’image de la société, de son identité et des valeurs qu’elle véhicule.

Mission du ou de la Directeur / Directrice communication

A la fois stratège et manager, le ou la Directeur.trice de la communication ne fait pas seulement passer les messages, c’est lui ou elle qui les conçoit en déterminant l’image de l’entreprise qu’il faut mettre en avant.
Pour cela il ou elle doit donc avant tout comprendre les attentes de chaque public afin de les traduire en solutions et actions de communication les plus pertinentes et adaptées. Il ou elle peut par exemple s’appuyer sur des études, des enquêtes de satisfaction, ou encore l’analyse des actions mises en place précédemment. Il ou elle bâtit un plan de communication annuel qui fixe à la fois les objectifs, les cibles, les messages et discours à tenir mais aussi les actions à mettre en place et ceci dans des champs d’activité qui peuvent être extrêmement larges : édition (plaquettes de présentation, outils commerciaux…), digital (responsabilité des sites internet et des réseaux sociaux), événementiel (salons, anniversaires…), relations publiques (conférences, soirées…), corporate (rapport annuel, lobbying…), relations presse (contacts journalistes)…
C’est avec son équipe composée, selon la taille de la structure, de 10 à 20 personnes (responsable communication, chargés de communication, attachés de presse, graphistes, journalistes…) qu’il ou elle va mettre en œuvre sa stratégie et ses actions.
En interne, son action a pour but de fédérer les salariés autour de l’identité de la société, de les motiver en instaurant une culture d‘entreprise.
En externe, sa mission vise à informer les différents publics (clients, grand public, institutionnels, presse…) et ainsi assurer la promotion de la société, de ses produits, et services…
Il ou elle travaille étroitement et de façon transversale avec d’autres services : marketing (pour la communication produit surtout), ressources humaines (pour la communication interne surtout), commercial, technique…
Il ou elle accompagne l’évolution de l’entreprise et doit donc adapter sa stratégie, en aucun cas linéaire ou immuable, à chaque nouvelle étape de la vie de la société : changement d’activité, nouveau positionnement, crise…
Le ou la Directeur.trice de la communication est également l’ambassadeur et le porte-parole de l’entreprise à l’extérieur, et, à ce titre, il ou elle peut être amené.e à la représenter lors de conférences de presse, sur les manifestations extérieures.

D’ailleurs ce rôle de relais entre les publics et l’entreprise l’amènent à être de plus en plus aguerri sur les sujets de marketing et de digital.
Enfin, sa position lui impose une parfaite maitrise de l’anglais ainsi que la connaissance des techniques de communication internationales.

Qualités du ou de la Directeur.trice de la communication

Créativité, organisation, réactivité.
Sens de l’écoute, de l’analyse, et capacités managériales.
Dimension stratégique et grandes aptitudes relationnelles (écouter, comprendre, valoriser, diffuser).
Disponibilité, curiosité et ouverture d’esprit, très bonne culture générale.
Vision économique de l’entreprise.
Bonne gestion du stress.

Type d’employeur et environnement de travail

Le ou la Directeur.trice de la communication est un profil senior que l’on trouve principalement dans les grands groupes, entreprises ou institutions. Selon la nature de la structure (privée ou publique) et de ses marchés, il ou elle évoluera sur des problématiques liées au BtoB (professionnels) ou BtoC (grand public), ou BtoBtoC (réseau de professionnels s’adressant au public).
Il ou elle dépend de la Direction générale et il ou elle est souvent membre du comité de Direction tout comme le Directeur Marketing ou le Directeur des Ressources Humaines. Avec le poids induit par les attentes des publics (consommateurs ou médias), ce poste a repris ses lettres de noblesse et est au cœur de la stratégie d’entreprise.

Contraintes du métier de Directeur.trice communication

C’est un métier situé au cœur des enjeux de l’entreprise qui nécessite une parfaite connaissance de la stratégie et de la politique de la société. Ainsi que du marché auquel on s’adresse.
Fonction d’expérience, qui n’est pas accessible au premier venu et où les places sont chères d’autant que toutes les structures ne disposent pas d’un Directeur de la communication.

Formation demandée

Du fait de sa position et de ses nombreuses responsabilités, la fonction requiert obligatoirement une formation supérieure (Bac+5), assortie d’une expérience d’au moins 10 ans dans la communication. Les diplômes les plus appréciés sont ceux issus d’écoles supérieures, de commerce, ou universitaires à condition d’avoir une option communication. Comme bien souvent, le CELSA ou les grandes écoles type HEC restent une référence ouvrant bon nombre de perspectives.

Rémunération du Directeur ou de la Directrice de la communication

Le salaire d’un.e Directeur.trice de la Communication varie selon le secteur et le profil de la structure. On estime globalement son salaire autour de 85 K€ bruts annuels. C’est une moyenne qui tient compte du minimum de 10 ans d’expérience en communication. Les plus seniors (plus de 15 ans d’expérience, des budgets à plusieurs centaines de milliers d’euros, voire en millions, et des équipes pouvant monter jusqu’à une quarantaine de personnes) se voient facilement octroyer des rémunérations de l’ordre de 120 K€ bruts annuels. Auxquels s’ajoutent participations, intéressements, voiture de fonction, etc.
Enfin, les Dircom en charge des plus grandes marques internationales dépassent allégrement les 200K€.
Nos études et statistiques nous ont permis de réaliser une grille de salaire, à consulter ici « Combien je vaux ».

Commentaire Elaee

Fonction prenante et passionnante, stratégique et dans l’air du temps, où il ne faut compter ni ses heures ni son énergie, c’est avant tout un métier qui se caractérise par sa richesse et la diversité des missions et des rencontres. Enfin, et c’est assez rare pour être souligné, c’est un métier où les femmes sont à part égale avec les hommes en termes d’effectif.

 

  • Parlons salaires Rémunération, salaire, paie… autant de gros mots qui sont tabous en France, même dans les métiers de la communication. Les salaires de la com'

  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour trouver mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert