Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing

Recrutement : moins
de 3 mois et 3 candidats pour choisir

Une étude vient de sortir sur les pratiques des recruteurs. Intéressante à connaître pour les recruteurs. Comme pour les candidats.

Recrutement : moinsde 3 mois et 3 candidats pour choisir

Comprendre comment ça se passe côté recruteur, et ce qui fait le succès – ou l’échec de cet échange si particulier. C’est le sujet de l’étude que Hellowork (éditeur de RegionsJob, ParisJob, Cadreo et BDM/job) révèle via son enquête annuelle sur la recherche d’emploi et le recrutement en 2019/2020. Réalisée auprès de 3 161 actifs et 519 recruteurs, elle pose les questions de bonnes pratiques, difficultés, outils utilisés, habitudes, usages innovants, …

Voici les principales infos à connaître sur le process de recrutement.

56% des recruteurs sont accompagnés « systématiquement » ou dès le deuxième entretien par un collaborateur de l’équipe concernée

Un recruteur sur deux (56%) fait passer deux entretiens avant d’être convaincu de la pertinence d’une candidature. Lors de l’entretien, les recruteurs se font accompagner par un collaborateur de l’équipe concernée par le recrutement au cas par cas : pour 26% c’est à partir du deuxième entretien, pour d’autres seulement sur certains postes (31%). Pour 30% d’entre eux, l’entretien à plusieurs est systématique, notamment pour juger de la future intégration d’un candidat dans son équipe.

Les soft skills sont « non négociables »

Les soft skills sont jugées très importantes par 65% des recruteurs et par 47% des candidats. Quelles soft skills en particulier ? Pour les recruteurs, c’est l’esprit d’équipe (57%), le respect (40%) et l’autonomie (32%). Les candidats cernent bien les soft skills les plus importantes aux yeux du recruteurs en citant l’esprit d’équipe (45%), l’autonomie (44%) et l’organisation (39%). Le respect reste absent du podium proposé par les candidats, comme en 2018.

Les attitudes à éviter en entretien d’embauche

En entretien, les recruteurs sont attentifs aux « gestes qui tuent ». Ils auront du mal à se laisser convaincre par un candidat trop nonchalant (70%), arrogant et trop sûr de lui (69%) ou souffrant d’un manque d’hygiène (62%). Ils attendent également des candidats qu’ils soient capables de répondre à leurs questions et qu’ils soient préparés, avec une bonne connaissance de l’entreprise et de son métier.
La question piège, mythe ou réalité ?

73% des recruteurs considèrent ne pas poser de questions pièges en entretien quand 44% des candidats déclarent qu’on leur en pose

73% des recruteurs considèrent ne pas poser de questions pièges en entretien. Un quart d’entre eux, le font « parfois » et ils ne sont que 3% à le faire « systématiquement ». En revanche, 44% des candidats déclarent qu’on leur pose des questions pièges en entretien (« toujours » ou « parfois »). La raison du décalage avec les recruteurs ? Les questions pièges des recruteurs ne sont semble-t-il pas celles des candidats, qui citent la question de la rémunération comme une question piège là où les recruteurs pensent plutôt à des énigmes ou des questions du type « si vous étiez un animal… ».

Plus de 80% des candidats utilisent leur mobile dans leur recherche d’emploi

Le mobile, une évidence.
Les candidats sont toujours plus nombreux à utiliser leur mobile dans leur recherche d’emploi (81% en 2019, c’est +5 points versus 2018). 61% des sondés accèdent d’ailleurs à leur CV depuis leur mobile.

Le CV idéal fait une page

62% des recruteurs préfèrent les CV en une seule page. Ils peuvent à la rigueur ne pas avoir de préférence (35%) mais ils ne sont que 3% à préférer un CV en plusieurs pages. Dans le doute, les candidats ont donc tout intérêt à opter pour le CV en une seule page.

La lettre de motivation garde de l’importance

Si plus de la moitié des recruteurs ne lisent pas systématiquement les lettres de motivation, un recruteur sur deux la juge pourtant « importante » ou « très importante ». Le CV reste le document roi d’une candidature et quand il ne convainc pas les recruteurs, la lecture de la lettre de motivation ne se fait pas.

Dans un deuxième temps, la lettre de motivation garde pourtant toute son importance pour compléter un « bon » CV ou pour éliminer un doute. Une bonne raison pour ne pas la négliger : si elle n’est pas un élément central de la sélection, elle peut faire pencher la balance.

Moins de 3 mois et 3 profils pour choisir

Deux entretiens paraît être un minimum pour faire son choix.
Pour l’écrasante majorité des recruteurs, un recrutement se fait en 3 mois, de la réception des candidatures au choix du candidat définitif parmi une short list composée de 3 profils.

Commentaire Elaee

Les candidats pensent souvent, à tort, que tout se fait dans les premiers jours. Nombreux sont ceux qui nous contactent en disant « l’offre est déjà vieille, je l’ai vue il y a 2 semaines ». Stop ! 2 semaines ce n’est rien dans un process de recrutement. Ce dernier prend du temps et les étapes que sont le sourcing (recherche de CV), la qualification, les RV, le montage du dossier de candidature nécessitent plusieurs semaines. Moins de 3 mois dit l’étude, oui, les cabinets de recrutement comme le nôtre transmettent des dossiers 4 à 5 semaines après le début des recherches mais le temps nécessaire aux RH et décideurs en entreprises allongent, parfois inconsidérément et bien plus loin que les 3 mois cités (qui sont une moyenne précisons-le), les prises de décision. A notre grand désespoir…

Source : Hellowork

Laisser un commentaire

  • Les fiches métiers Descriptif de mission, environnement de travail, perspectives d'évolution, salaire, avis de recruteur... Tout ce qu'il faut connaître sur les métiers de la création, de la communication, du marketing et du digital.

    DÉCOUVRIR LES FICHES MÉTIERS
  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert