Elaee
Chasseurs de têtes création, communication, digital et marketing
Fiche métier

Directeur
Artistique (da)

Définition Dans nos métiers de la com’, le Directeur Artistique ou la Directrice Artistique (DA ou AD pour Art Director)...

DirecteurArtistique (da)

Définition
Dans nos métiers de la com’, le Directeur Artistique ou la Directrice Artistique (DA ou AD pour Art Director) est décrit comme le responsable visuel d’une campagne publicitaire. Il crée des messages ou une identité visuelle (sous une forme graphique, écrite ou audiovisuelle) en proposant et concevant des projets qu’il dirige parfois avec une équipe. Il doit convaincre de la valeur de son idée et assurer sa réalisation.
D’autres fonctions existent sous la même appellation. En effet, les fonctions de Directeur artistique existent aussi dans les métiers de l’internet, de la presse, de la musique, de la danse, de l’édition, de la mode, etc.
On ne parle ici que du métier concernant la com’.

Missions
Qu’il travaille dans la presse, l’édition ou la publicité, le Directeur artistique est avant tout un « créatif ». Son rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu’on lui confie. Il doit déterminer l’aspect visuel du mode de communication et proposer des concepts qui seront ensuite déclinés en campagnes « médias » : affiches, encarts presse, spots TV, spots radio… ou campagnes « hors médias » : PLV, argumentaires de vente, marketing direct… C’est lui qui choisit la nature de l’image, l’ambiance, le décor, l’univers esthétique, la composition, la typographie des textes, la hiérarchie des informations, etc.
Pour ce faire, il maîtrise les outils PAO : Photoshop (image), Illustrator (dessin), InDesign (mise en page) et a une bonne connaissance des contraintes de fabrication.
Il est responsable du déploiement visuel d’une marque et, dans le sens littéral du terme, il coordonne le travail de graphistes, illustrateurs, photographes, exécutants. Pour autant, il peut aussi être seul et ne pas avoir d’équipe à driver.
Aujourd’hui, les créatifs sont de plus en plus spécialisés selon les différentes facettes du métier : on trouve des DA spécialisés design graphique, des DA marketing opérationnel, des DA experts en grande distribution, etc.
Enfin, deux étapes restent obligatoires :
– le stage, primordial car la majorité des premiers contrats de travail se signent dans la société où on a fait son stage,
– le book, soit papier soit internet (très bien internet), moyen essentiel de présenter ses travaux et de prouver sa créativité.

Qualités
Créativité, grande culture générale, énorme curiosité. Intuition.
Disponibilité. Esprit d’équipe.
Sens artistique (savoir dessiner a longtemps été une obligation).

Type d’employeur et environnement de travail
On trouve les DA au sein des agences de publicité, agences de communication, studios de création, maisons d’édition, sociétés de presse ou encore dans les services communication d’entreprises.
En agence : le DA dépend d’un Directeur de Création (voir définition Directeur de création) qui est plus en amont sur la réflexion créative, peut encadrer des graphistes et des exécutants au sein d’un studio et a souvent un assistant nommé DA junior. En relation très étroite (on dit « en team ») avec un autre créatif, non pas des images mais des mots, appelé Concepteur Rédacteur (voir définition Concepteur Rédacteur), il travaille au quotidien avec les commerciaux en charge de la relation client.
Un DA peut aussi travailler au sein d’un studio de création ou d’un atelier.
En entreprise : le DA fait partie du service Communication (ou Marketing selon la taille et le positionnement de la société) et est très souvent le seul en charge de la création, par exemple quand il est en relais de Designers produits.

Contraintes
C’est un métier, en comparaison des fonctions commerciales, où les places sont chères car demandées. Mais attention n’est pas DA qui veut ! La création demande de grandes qualités d’imagination et de remise en cause (et ce n’est plus comme dans le bouquin « 99 F »). On voit donc beaucoup de DA en freelance, par goût ou par nécessité.

Formations demandées
La communication aime les diplômes, les bac + 2 (BTS en communication visuelle par ex.) sont donc maintenant un minimum.
Les bac +4/5 sont attendus, soit venant des Beaux-Arts ou d’écoles d’arts appliqués (ENSBA, ENSAD, ENSAAMA), soit d’écoles spécialisées pub ou graphisme (ESAG Penninghen, Sup de pub). Il y a une centaine d’écoles privées en France préparant à ce métier.

Rémunération
La fourchette de salaire est large, selon le type d’employeur et les responsabilités incombant au poste. Mais, au global, un DA junior (2 à 3 ans d’expérience) peut obtenir 2000 € bruts mensuels et un DA confirmé sera aux alentours de 3500 € (1).
Certains, par ex. ceux qui sont capables d’apporter des « grands prix » à leurs campagnes (des « stars » !), ou ceux qui ont suffisamment de talent pour être indépendants, peuvent rapidement gagner plus.
Nota : Ces moyennes sont réalisées à partir de 3 études annuelles françaises sur nos métiers, recoupées avec les chiffres relevés au quotidien chez Elaee.

Commentaires Elaee
Un métier passionnant et extrêmement créatif, qui fait encore rêver parce que tellement éloigné du travail de bureau classique. Pour autant, le niveau d’exigence est fort (savoir dessiner ne suffit pas !) et bon nombre d’infographistes croient à tort pouvoir accéder facilement à ces postes de DA. Or, c’est vraiment la capacité à « pondre des idées » qui fait la différence.

(1) Ces moyennes sont réalisées à partir de 3 études annuelles françaises sur nos métiers, recoupées avec les chiffres relevés au quotidien chez Elaee.

  • Parlons salaires Rémunération, salaire, paie… autant de gros mots qui sont tabous en France, même dans les métiers de la communication. Les salaires de la com'

  • Je dépose mon CV Pour me voir proposer des offres d'emploi qui correspondent à ce que j'ai envie de faire. Déposer

  • Je propose une offre Pour informer et échanger avec mes futurs collaborateurs Déposer

Offres

Magazine

Fiche métiers

more_vert